Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les petites annonces :

"Je suis un ange... bien évidemment ? ( www. ) " → cette mission attend un membre de
l'ISMADD pour se lancer =3
Nous sommes en janvier 2015


De ce fait, n'oubliez pas de mentionner dans vos Rps
• 1er janvier, Easan chez les anges : c'est le baptême des nouveaux-nés et demi-humains
par le vol dans la cascade.
• 2 janvier, Sikara chez les démons : qui gagnera un humain.... ?
• 14 janvier, Miha Pmai chez les démons, dévoilez votre amour à l'être aimé avec un cadeau !

plus d'informations ?

Partagez | 
 

 Andreas Hauptmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 18/06/2017

Plumes : 13

Age : 33

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Andreas Hauptmann   Mar 20 Juin - 22:34

Andreas Hauptmann

31 ans -  21/12/1983 – Humain - Homme - Hétérosexuel

avatar(s) : Erwin Smith, Shingeki no Kyojin

De quoi ai-je l'air ?

En voilà une drôle de question à laquelle je n'ai guère envie de répondre… Mais puisque vous insistez. Je ne suis pas particulièrement un homme que l'on peut qualifier de beau, élégant, attirant et de toutes ces mièvreries. En revanche j'ai pu constater que je possédais un certains magnétisme peut-être de par ma carrure qui peut paraître assez imposante. Je mesure 1m91 et pèse 85 kilos mais je pense que vous n'en avez cure, tout comme moi. Mes épaules sont larges et carrées, conséquence directe de ma formation de militaire et digne fils d'une mère militaire. Je pense dégager, de ce fait, un certain charisme ce qui peut intimider autant mes adversaires que mes alliés.  Charisme accentuée par mon allure de soldat. En effet je porte mes cheveux blonds dorés coupés juste au-dessus des oreilles, la couleur de mes racines étant plus foncée, un certain contraste s'est alors établi. Je prends bien évidemment soin chaque jour de les peigner afin de respect de présentable et professionnel en toute circonstances. J'ai hérité des yeux bleus perçants de mon père ainsi que de son regard. Il n'est pas rare que je désarçonne mon interlocuteur, j'ai quelques expressions disons qui peuvent paraître intimidantes. Ce n'est que le résultat de ma volonté d'en savoir un peu plus mais aussi de pouvoir lire en vous. Je ne suis pas de ces hommes qui décident de porter des traits fins aussi je n'éprouve guère le besoin de dessiner mes sourcils. Je suis un homme et la nature m'a fait ainsi, je ne m'y opposerai pas. Je possède un nez que l'on pourrait qualifier d'aquilin ce qui m'a valu des moqueries sournoises durant mon enfance où je fus comparé à quelques espèces de rapaces. Je n'y porte attention. Mes lèvres fines et rosées ne s'étirent que très peu souvent en sourire sincère, je ne m'émerveille que rarement et si c'est le cas vous ne serez peut-être pas là pour le voir. Pour ce qui en est de mes accoutrements je reste professionnel. Souvent en uniforme de militaire brun ou noir je m'applique tout particulièrement à ne pas le salir, ni le froisser, ni le dégrader de quelque façon que ce soit. Mes boutons de manchette sont soigneusement nettoyés et ma veste boutonnée. Mes gants ont l'honneur de rester blanc et mes bottes sont cirées. Je porte une ceinture permettant à mon haut de ne pas se froisser au dessus de mon pantalon et je veille bien à ce que cette dernière m'aille parfaitement. Si l'on veut faire régner l'ordre il est impératif d'être irréprochable. Enfin lorsque je ne suis pas en fonction j'opte pour des vêtements sobres pour la vie quotidienne, chemise ou tee shirt et pantalon noir. Pour les invitations je ne me néglige pas et porte un costume sombre permettant d'allier professionnalisme, sens de l'honneur, élégance et sobriété... Quelque soit cependant la situation, que je me trouve en service ou non je porte l'une de mes deux armes: le DBM-142 ou bien le DBP-515 en fonction de mes accoutrements afin de les dissimuler au mieux.
Mmh? Oh vous voulez parler de mon bras? Ce n'est rien. Je l'ai perdu lors d'un malheureux accident, cela ne se reproduira plus. Après mon amputation j'ai du attendre quelques mois avant d'avoir une prothèse qui me convienne. D'un acier chirurgicale afin de minimiser les risques de rejet, ce bras mécanique est connecté à mes neurones, je peux le bouger comme s'il s'agit d'un véritable bras. Afin d'éviter de dévoiler l'aspect robotique de ce membre je le couvre d'un gant crée par mes soin qui reprend la forme la couleur la texture ainsi que la maniabilité de la chaire. Cela ne remplace cependant en aucun cas ce que j'ai perdu...

Ma façon de penser

Je vous trouve bien intrusif… Bien puisqu'il faut donc passer par là. Formé par l'armée je possède un certain honneur. La trahison est pour moi l'un des pires péchés de l'humanité et je n'hésite pas à punir les insolents. Si nous devons représenter la protection d'un monde libre libéré de toute sorte de soumission nous nous devons d'être irréprochable et de nous battre pour nos idéaux. Aussi, si pour réussir une quelconque mission le sacrifice d'hommes est indispensable ou favorise la victoire je n'aurais absolument aucun scrupule à décider du sort malheureux de mes soldats. Ne faut-il pas, pour vaincre des forces inhumaines, devenir un monstre pour la gloire de l'humanité ? Soit, voyez moi comme vous le voudrez, c'est la vision des choses à laquelle j'adhère. Ainsi je n'ai aucun scrupule à mettre en jeu la vie de compagnons ou ma propre vie, si pour vaincre ma mort est indispensable alors je donnerai ma vie sans hésiter, sans cette conviction, cette volonté il est inutile d'être soldat. Je suis un homme que l'on qualifie de stratège, calculateur, j'accepte toutes les possibilités calmement, réfléchir n'est pas une chose que l'on fait en s'énervant. Ainsi je me montre calme, peut-être un peu trop.
J'aime tout particulièrement la droiture, la ponctualité et je fais en sorte de respecter moi-même tout ce que je souhaite des autres. J'apparais alors comme étant inflexible, l'instabilité m'inquiète et me ronge… Peut-être suis-je perfectionniste ? Maniaque ? Ou tout simplement exigeant ? Je n'y peux rien. C'est une manière d'être. J'arbore certainement aux yeux de mes confrère un air hautain, froid, distant, croyez-moi ce n'est pas volontaire. Je ne suis en aucun cas imbu de ma personne. La compagnie d'autrui ne m'est pas dérangeante, je ne suis simplement pas l'homme le plus expressif. Il m'arrive bien souvent de me plonger dans de longues réflexions internes, de fixer mes interlocuteurs droits dans les yeux, analysant les mouvements, les paroles afin de mieux cerner la personne que j'ai en face de moi. J'aime tester, savoir à qui j'ai affaire. On pense de moi que je suis un homme réfléchi, de confiance. J'ai une manière parfois assez particulière de m'exprimer. Si vous ne captez pas le sens de mes paroles c'est que vous n'avez rien compris et je n'aurais plus d'intérêt à vous accorder d'avantage. On me dit souvent que je suis énigmatique, mystérieux dérangeant, que je pense différemment, que mes phrases ne veulent rien dire ou bien que je suis le seul à en comprendre le sens profond. En cela on ne met pas en doutes mes paroles, si elles sont dites c'est qu'il a de bonnes raisons pour que je les prononce. Votre réponse est importante, elle reflète ce que vous êtes, ce que vous pensez, comment vous réfléchissez, vos ambitions, votre volonté. Je n'ai pas à vous expliquer d'avantage ce que je veux dire par là, c'est à vous de comprendre. Parfois, un mot peut changer une destinée, un mot peut changer la vision des choses.
Malgré tout cela je ne me considère pas comme antipathique. J'aime avoir de la compagnie, c'est souvent la mienne qui est dérangeante aux yeux des autres. Je me pense aimable, honnête et en quelque sorte altruiste. J'aime profondément le genre humain et n'aime pas laisser quelqu'un dans le besoin. Je ne suis ni bon, ni mauvais, je suis simplement un homme. Je crois avoir travaillé suffisamment sur moi-même pour me dire fort, courageux mais pas pour autant meilleur que vous, nous le sommes tous à notre manière.
En ce qui concerne l'ISMADD... Je doute de pouvoir vous répondre clairement sur ce sujet. Je n'éprouve de pitié, de sympathie ou de haine pour ce que mes confrères appellent démons. Je déteste profondément celui qui m'a fait tout perdre, je voudrais le tuer une quinzaine de fois, lui faire goûter à la perte, à l'abandon. Les autres ne m'inspirent rien, ils m'indiffèrent émotionnellement autant qu'ils m'intéressent scientifiquement. Je n'aurais aucun scrupule à en voir mourir une centaine, ils ne sont pour moi pas humains et ne méritent pas l'indulgence que j'éprouve envers les hommes. S'il s'avérait que ces créatures soient dotées d'un bon fond je pourrais éventuellement réviser mon opinion sur elles. Rien est totalement fixé, je ne catalogue pas les êtres. Je tiens cependant en haute estime les exorcistes que je considère comme étant plus doués que moi pour vous parler de ces démons. Ils ont le mérite de travailler au-delà du réel et de tenter de comprendre tout ceci en pratiquant une certaine forme de magie. La collaboration est le meilleur chemin vers la réussite...

Ce n'est pas de moi de vous raconter tout cela… Puis-je disposer ?

Ce que je sais faire....

  - Langue(s) parlée(s) : Allemand (langue maternelle), Anglais, bonnes notions de Français, Russe (formation supplémentaire pour l'aéronautique, aérospatial militaire), bonnes notions de démonique (en cours d'apprentissage)
- Capacités au corps à corps et force physique : Excellentes, entraîné pour le combat le Lieutenant Hauptmann maîtrise les techniques militaires de corps à corps ainsi que quelques arts martiaux suivis durant sa jeunesse tels que le tai jitsu. Malgré sa blessure au bras droit il reste un très bon combattant.
- Capacités en arme : Très bonnes même si son bras droit lui pose parfois quelques difficultés pour tirer avec le DPB-515. Il porte donc le plus souvent un DPM-142 ou bien un DPB-515. il n'est pas rare qu'il garde avec lui un couteau militaire à sa ceinture ou bien qu'il tente de modifier sa prothèse afin d'en faire une arme.

• Lieutenant ingénieur dans les sections armée et recherche de l'ISMADD

L'histoire qui m'anime

- Au rapport !

Un jeune homme s'approche. Ses cheveux bruns tombent devant son visage. Il sourit. Ses yeux pétillent. Ses mains tendant un dossier. Un dossier photographié. Un dossier écrit. Le lieutenant le détaille un instant avant d'accepter l'offrande.

- Sergent Finz Carter. Andreas Hauptmann. Voici son dossier.

Le lieutenant hoche la tête et fait un signe de la main. Le très jeune officier salue et tourne les talons. Lentement le soldat ouvre l'étui. Les feuilles bien rangées se dévoilent à ses yeux.



Nom : Hauptmann
Prénoms : Andreas Ludwig Hans
Date de naissance : 21 décembre 1983
Sexe : Homme
Nationalité : Allemande
Coordonnées: +491308574156
Lieu de résidence: 25 rue Am Zircus, 12043 Berlin, Allemagne, Appartement 12, 2ème étage
Situation : Célibataire
Métier : Aspirant Ingénieur dans l'armée de l'air mis au repos
Particularité : Bras mécanique
Histoire : Né au sein d'une famille modeste Andreas a reçu de ses parents tout ce qu'un enfant devait avoir…

*******

Assis à son bureau le jeune homme triturait son bras. Les câbles le firent se crisper. Il grimaça, serra les dents et tira. Foutu fil ! Rha !! La main tremblante il prit le fer à souder. Son regard se posa sur un cadre. Une photo y trônait. Sobre. Elégante. Digne de la famille Hauptmann. Non loin un portrait. Une jeune femme souriante. Ne se préoccupant plus de son activité il déposa l'appareil. Son bras se tendit vers la photo. Ses doigts glissèrent péniblement le long de la vitre. Son coeur se serra. Des yeux magnifiques. Un sourire d'ange.

***

Né au sein d'une famille modeste Andreas a reçu de ses parents tout ce qu'un enfant devait avoir. L'amour, la tendresse, le respect, l'éducation, la politesse. Mais pas la présence. Jamais la présence. Muté tous les ans à case du travail de sa mère le jeune garçon dut changer plus d'une dizaine de fois d'école. Nouvel environnement. Nouveaux camarades de classe. Mais des parents jamais là. Madame Hauptmann ne pouvait se permettre de rester chez elle s'occuper de son fils. Quant à son mari… Peut-être que s'il avait cessé de courir après d'autres femmes son jeune fils aurait pu se sentir mieux. Aurait peut-être moins souffert. Madame était militaire dans l'Armée de Terre hélas les interventions étant nombreuses elle ne put rester près de son fils bien longtemps. Aprennant à se débrouiller tout seul, Andreas apprit à cuisiner dès l'âge de 6 ans ainsi qu'à faire le ménage. Il allait à l'école seul et revenait seul de l'école. Il faisait ses devoirs seuls, mangeait seul, dormait seul, vivait seul. Mais ce n'était pas grave. A chaque fois qu'il revenait son cœur  battait la chamade, il espérait y voir quelqu'un. Papa ! Maman ! L'excitation le quittait dès qu'il ouvrait la porte et finissait de les chercher. Non ils n'étaient pas rentrés… ils ne rentraient jamais. Parfois le garçon se sentait abandonné. Souvent même, mais il souriait. Il se devait de se montrer fort pour que maman ne s'inquiète pas.

L'école était un véritable calvaire pour lui. S'habillant et faisant sa toilette seul dès son plus jeune âge il avait d'abord arboré un aspect négligé. Des cheveux mal coiffés, des vêtements tâchés, troués recouvraient son corps frêle. Cible de moquerie, le jeune enfant fermait les yeux, il n'y faisait pas vraiment attention, pour lui il s'agissait d'un jeu avant de découvrir la méchanceté des gens. Ce fut vers l'âge de 6 ans. Il pleura beaucoup. Il se battit également souvent contre ses camarades de classe. Rejeté pour sa violence, il restait seul au fond de la cour ou bien au fond de la classe. Malgré tout Andreas ramenait de très bons résultats, il ne le faisait pas spécialement pour lui mais pour sa mère. Blessé de devoir subir des moquerie sur son physique que ce soit pour son nez aquilin ou bien pour son corps tout frêle, le jeune garçon se reprit en main. Il désirait que personne ne lui reproche plus rien, que plus personne n'ait rien à redire sur lui. Il se trouvait sale, laid, méprisable. Il changea. Il prit autant soin de lui que ce qu'il prenait déjà soin de la maison. Il se coupa les cheveux et chaque matin se les coiffait. Il repassa ses vêtements. Se brûlant plusieurs fois les doigts et cramant le tissus il finit par dompter le monstre. Les tâches disparurent de ses vêtements. La propreté, l'impeccabilité faisait désormais parti de lui. Il s'agissait d'une sorte de protection, une barrière contre le monde extérieur qu'il ne réalisait pas. Il prenait ces habitudes qui devinrent des tics, il avait besoin de tout cela, d'être le plus présentable au possible, d'être parfait.
Son enfance était terminée.

Andreas entra au collège. Sa scolarité se passa pour le mieux concernant les résultats. Premier de sa classe il ne se négligeait plus du tout. A vrai dire il était devenu presque aigri de la vie. Les collégiens ne lui plaisaient pas, les professeurs non plus. Il les trouvait mauvais, profondément mauvais. Ils avaient tous cet air cynique. Il n'eut qu'une querelle et ce fut en cinquième. Depuis, plus rien. Certains le craignaient pour son acharnement d'autres pour sa personnalité mystérieuse, pour son attitude solitaire. Il lui arrivait parfois de communiquer, de tenter d'avoir des amis. Cela échouait, il n'était pas dans les normes. A l'âge de 16 ans sa mère périt durant la guerre du Kosovo. Atteinte d'une balle dans le dos elle fit une hémorragie et ne survécut que quelques instants après avoir été touchée. Cela faisait 9 mois entier qu'il n'avait eu aucune de ses nouvelles, qu'elle l'avait quitté. 9 mois où elle n'était pas rentrée. Andreas accepta difficilement le triste sort de sa mère. Elle lui avait pourtant promis de revenir bientôt, que ses années de service allaient bientôt être complètes… Qu'elle… Qu'elle travaillerait normalement en ville, qu'il pourrait la voir… Retrouvant son père chez il avait passé quelques jours à le fixer, en deuil et désespéré que cet homme ne bronche pas face à la mort de son épouse. Le soir de l'enterrement le corps du père Hauptmann fut retrouvé inerte, gisant dans une flaque de sang après avoir fait une chute du troisième étage. On déclara alors un suicide sous le regard indifférent de son fils. Pire, ses yeux affichaient une haine à cet homme qui n'avait jamais été présent, qui n'avait jamais vraiment aimé sa mère, qui n'avait rien éprouvé pour sa mort. Nul ne se doutait que le jeune adolescent l'avait poussé. Nul ne le suspecta. Il semblait exemplaire…


Silencieusement, sans remord, le jeune homme continua à vivre. Étrangement il se sentait plus léger. Celui qui avait été un poids, celui qu'il avait fini par mépriser n'était plus. Cette fois-ci pour de bon, pour de vrai, il allait assumer sa solitude. Cela lui était à la fois terrible et bon. Décevant de se retrouver à nouveau sans rien ni personne mais le soulagement l'envahissait. Cette ordure n'était plus, ce traître, ce lâche qui n'avait fait que blesser sa mère en allant voir ailleurs et qui n'avait regardé son fils que pour se donner bonne conscience. Ce salopard qui n'avait versé aucune larme, il n'en verserait plus jamais. Le reste de sa scolarité se passa sans encombre. Le fait qu'il soit doué le mettait également un peu plus à l'écart. Les jeunes gens avaient l'impression qu'il faisait parti d'un monde qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Il songeait déjà au futur. Ses professeurs le considérèrent comme un génie, si bien que pour l'entrée au lycée après leur recommandation il passa directement en classe de première où il choisit la filière scientifique. Réussissant avec les compliments du jury l'épreuve finale de l'Oberstufe le jeune homme s'était présenté à plusieurs concours afin de rentrer dans l’ingénierie. Il fut pris dans son premier choix : l’École de l'Armée. Son travail fut acharné afin d'acquérir le même niveau que les autres élèves plutôt doués en sport. Cette année bien que difficile ne fut pas un échec. Il fit la rencontre d'une jeune femme de son âge. Elle s'appelait Hannah et allait fêter ses 19 ans. Même s'il s'agissait d'une étudiante discrète elle lui proposa plusieurs fois son aide, son soutien pour les différentes épreuves sportives voyant ses difficultés mais sa persévérance. Andreas l'accepta, difficilement d'abord puisqu'il n'éprouvait que méfiance avant de finir par l'apprécier. Elle, sa compagnie, sa gentillesse, son intelligence. Ces années de formation, d'apprentissage furent les plus douces de sa vie. Elles passèrent si vite qu'il avait eu l'impression de ne pas en avoir assez profité. La compagnie de cette demoiselle lui plaisait et ils passaient le plus clair de leur temps ensemble que ce soit pour apprendre s'entraîner pratiquer ou bien pour discuter. Elle fut son premier amour.
Parallèlement, le futur ingénieur s'endurcit. Son corps frêle, mince et faible laissa place à la robustesse, la force et l'agilité. Il devint l'un des meilleurs élèves de sa classe. Devant lui Hannah épatait tous les professeurs. Ensemble ils apprirent le maniement des armes, les techniques de corps à corps. Elle l'initia au Tai Jitsu pour lequel il se passionna. Ensemble ils formèrent un excellent duo jusqu'à la fin de leur scolarité. Les cours étaient divisés entre assez pratique et théorique. Soumis à une forte rigueur ils devaient non seulement acquérir le plus de connaissances possibles, assimiler les formules mathématiques, les mettre en pratique mais également proposer de nouvelles innovations aéronautiques et aérospatiales afin de servir au mieux l'armée. A côté de cela les entraînements physiques étaient des plus douloureux pour certains. Rigides, ils furent envoyés à plusieurs reprises sur le terrain de l'armée pendant plusieurs semaines dans des épreuves de survie, de garde et surtout de volonté. Confrontés au froid glacial de Sibérie puis à la chaleur étouffante du Sahara les élèves étaient préparés à tout. Les élèves devaient être préparé à toutes les éventualités et étaient amené jusqu'à l'épuisement. Andreas dut s'entraîner également au maniement de différentes armes que ce soit des armes de corps à corps, armes blanches ou bien de distance telles que les armes à feu il excella dans pratiquement tous les domaines. Il ne possédait pas de don à proprement parler, il s'agissait simplement du fruit de son acharnement, de son travail obstiné. Il ne se laissait du répit qu'avec difficulté.
Ce fut une nouvelle fois ensemble qu'ils furent diplômés, devenant des aspirants lieutenants.  

***

Brusquement le poing du jeune blond s'écrasa sur la table. Sa blessure était douloureuse, il avait toujours cette sensation, ce bras fantôme… Que faire ? Il ne supportait que très mal sa situation. Sa main se posa sur son moignon relié au mécanisme. Pressant sa chaire entre ses doigts il tenta de bouger sa main droite. En vain, elle n'était plus là. Ses yeux bleus se posèrent à nouveau sur le cadre photo. Hannah… Une larme s'écrasa sur le bois du bureau. Pourquoi…

***

Les mois passaient, les années également. Ils s'installèrent ensemble dans un petit appartement non loin de la caserne et du laboratoire. Ils désiraient désormais un peu plus d'intimité que les dortoirs d'autant plus que désormais en fonction ils ne se voyaient que pour discuter de projet ou bien lors des pauses. Andreas se montrait plus souriant, détendu. Même s'il communiquait avec peu de personnes le fait d'être avec Hannah le sociabilisait un peu plus. Elle l'avait fait remonter à la surface, renouer les liens avec l'humanité. Ce n'était pas un garçon sauvage simplement réservé qui à force d'avoir été mis à l'écart s'éloignait seul de toute compagnie. Les choses changeaient. Ils étaient désormais aspirants lieutenant. Sous peu ils seraient gradés et posséderaient de plus grandes fonctions de commandement notamment au sein des chercheurs mais aussi de quelques troupes utilisant la technologie comme arme.

***

Une perle d'eau s'échoua à nouveau sur le meuble. Les épaules secouées de sanglots il posa sa main sur le cadre et le retourna. Il n'avait rien pu faire. Il n'avait même pas été capable de cela…

***

Sa main tenait la sienne. Les larmes dévalaient ses joues. La peur déformait son visage. Andreas criait. Il cria longtemps son nom. Les yeux écarquillés il l'avait ramenée contre lui priant chaque dieu de lui venir en aide. De l'aider à faire revivre ce corps, à lui faire soulever sa poitrine, à la faire sourire… Il ne comprenait pas bien encore. Comment en étaient-ils arrivés à là ? Terrorisé il observait la forme humanoïde qui se tenait devant lui. Non devant eux… Eux qui ne vivaient plus. Des femmes hurlaient, des enfants pleuraient, d'autres dormaient déjà à tout jamais. Ses oreilles sifflaient, il en perdait l'équilibre. Face contre terre, du sang s'échappait abondamment de son corps.   Son bras avait été arraché sous l'effet de l'explosion. Il reposait à quelques mettre de lui la chaire déchiquetée. Tout allait pourtant bien quelques minutes plus tôt. Ils sortaient de la Défense, avaient décidé d'aller boire un café. Les rues marchandes étaient bondés. Pourquoi cela avait-il sauté ? Pourquoi eux ? Pourquoi à ce moment-là ? Qui ? La rage se mêla à la panique. Les yeux écarquillés il attrapa de sa main valide le couteau qu'il gardait à la ceinture. Le tendant vers l'avant il hurla au monstre de ne pas s'approcher. La chose sourit. Andreas se mit alors à croire pour la première fois de sa vie. Non pas à Dieu mais surtout au Diable.

Andreas se remit de son bras manquant. Mis au repos ses supérieurs lui firent clairement comprendre qu'il ne pouvait travailler pour l'armée dans cet état. Il se fit alors sur-mesure un bras mécanique qui n'avait certes pas la même force que celui d'avant mais qui faisait l'affaire. Il avait besoin de travailler pour oublier, pour continuer à vivre sans s'arrêter, pour faire régner la justice et la sécurité dans le monde. Ses blessures avaient toutes guéries sauf celle de son cœur.

***

Toc, toc, toc...
Haletant le jeune blond releva la tête et sécha ses larmes. Redressant le cadre il serra ses vis et remit sa chemise. De sa main humaine il ouvrit la porte. Un homme presque aussi grand que lui le scrutait à travers ses verres. Redressant ses lunettes sur son nez il tendit sa main et esquissa un sourire aimable.

- Luka Hemett, agent de la CIA, je voudrai vous parler.

*******

Résultat des épreuves: Brillant.
Entretien psychologique: Candidat intéressant, grand potentiel exploitable
Avis: favorable

Le lieutenant caressa sa barbe de trois jours de ses doigts.

- Sergent Carter!

- Oui mon Lieutenant? Fit-il en ouvrant la porte.

- Faites-le entrer.

- Bien mon Lieutenant.

***

Les épreuves n'avaient présenté pour lui aucune réelle difficulté. il s'adaptait très bien à la situation, l'analysait et agissait en conséquence. Andreas n'était plus un homme motivé par la passion du métier ni l'envie de vivre. Les paroles de Luka avaient cependant ravivé en lui la flamme éteinte depuis le décès d'Hannah. Une organisation agissait ainsi contre ces espèces récalcitrantes afin de protéger la Terre et de permettre de plus grandes avancées dans le monde scientifique. Hannah... Un démon lui avait tout pris, sa vie, son futur, elle. Il avait privé des dizaines de personnes de trouver la paix. En ça il le maudissait mais pouvait-il maudire un être revenu tout droit des Enfers? Il aimait ces ambitions, il fit le choix de les suivre. L'entretien avec le lieutenant se déroula dans le calme et le respect de chacun. Le gradé savait qu'il avait affaire avec un militaire presque au même rang que lui. Andreas, quant à lui, se montra droit et poli, reconnaissant sans peine qu'il avait un supérieur. Il connaissait sa place. On lui parla alors de projets, de nouvelles technologies, de magie. Pouvait-il vraiment y croire? Sa raison lui hurlait de revenir sur Terre, ses souvenirs lui soufflaient que tout était pourtant bien réel. Plus tard on lui fit visiter les lieux, on lui expliqua les différentes sections, on lui présenta les différents membres qu'il croisait. On le plaça dans deux sections conformément à ses capacités: la section Recherche et celle de l'Armée. Ainsi à l'âge de 26 ans il intégra l'ISMADD. Rapidement repéré comme étant un bon élément et prenant en compte son passé de soldat il devint lieutenant l'année qui suit. Dirigeant un petit groupe de chercheurs mais aussi de soldats l'allemand travailla longuement sur des armes aéronautique et aérospatiales permettant d'égaler la puissance de ces êtres inhumains. Andreas se pencha sur le prototype de nouveaux avions fonctionnant à l'aide de microparticules permettant d'acquérir ainsi une vitesse phénoménale si ses hypothèses se révélaient fondées. Il était désormais clair pour lui que tout ce en quoi il avait cru auparavant été erroné. Si des créatures comme celles-ci existaient bien d'autres pouvaient apparaître. Tout ce que l'être humain imagine est envisageable. Malgré l'acceptation, malgré son envie d'en savoir plus, le jeune homme conserva une certaine distance avec le surnaturel. Son accident l'avait marqué à jamais, ce qu'il avait vu était pour lui l'incarnation du mal, comment ces pouvoirs pouvaient-ils servir le bien? Même s'il se montrait courtois et respectueux envers les exorcistes et les démons qu'il croisaient il ne tentait pas de réel rapprochement, il en était pour le moment psychologiquement incapable. La douleur était encore trop vive, la douleur était ancrée en lui. En 2014 il est sur le point de partager un nouveau projet à ses collaborateurs. A côté de cela il travaille ardemment avec ses chercheurs sur le nouveau bouclier à mettre en place.


derrière l'écran  

Yaya - Bientôt 19 – Ca dépend de mon temps libre mais je tiendrai au courant ! On va faire une petite moyenne de 4/7
Comment avez vous trouvé le forum ? Héhé, par un témoin de Jéhovah (ah non?)

~~~~~~



Dernière édition par Andreas Hauptmann le Mar 27 Juin - 16:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 397

Localisation : Au Tantum

avatar
L'Équilibre
AM I GOD ?

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mer 21 Juin - 1:04

Bienvenue à toi officiellement =3

&Bon courage pour ta fiche!

A titre indicatif, tu peux aussi parler un début, voire plutôt bien le démonique si cela t'intéresse, si ton personnage est amené à aller sur le terrain, c'est toujours utile de savoir parler la langue des gens que tu risques de croiser Smile


~~~~~~

Disponibilités :
L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com


Arrivée : 12/03/2017

Plumes : 101

Age : 22

Localisation : Erèbe

avatar
Amethyst Canbahd
SECTION ESPIONNAGE
BRHAT - PETIT KWEKWE

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mer 21 Juin - 8:16

Bienvenuuuuue !

~~~~~~

▵ What's the Use of Feeling Blue ? ▵
©️endlesslove.
Talk in #AFAFAF
Boy Voice || Girl Voice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 18/06/2017

Plumes : 13

Age : 33

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mer 21 Juin - 10:34

Merci à vous deux!
D'acc, je vais rajouter ça Smile

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 129

Age : 25

Localisation : ISMADD

avatar
Tsaï Shen
EX ROI-DEMON GENERAL
ISMADD - SURVEILLANT

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mer 21 Juin - 16:32

Bienvenue camarade de l'ISMADD. *^*

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 18/06/2017

Plumes : 13

Age : 33

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mer 21 Juin - 22:10

Merci cher confrère Very Happy

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 256

Age : 23

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mar 27 Juin - 12:36

Heeeey =D

Alors tout d'abord: très belle fiche, personnage intéressant, bien travaillé, ça fait vraiment plaisir =3
Histoire vraiment triste :
t'es pas encore en couleur c'est que ça juste 2/3 détails à la fin qui m'ont chiffonné, à partir de l'apparition de l'ISMADD en fait Smile

Citation :
- Luka Hemett, agent de l'ISMADD, je voudrai vous parler.
un membre de l'ISMADD ne se présentera pas de suite comme ça. Vu que c'est en plus une agence inconnue, le nom ne lui dira de toute façon rien Smile  Au mieux il se présentera comme un membre de la CIA.  

Citation :
Une société agissait ainsi contre ces espèces récalcitrantes afin de rétablir l'équilibre, la paix dans le monde.
les ambitions de l'ISMADD sont la protection de la terre, garder le secret et acquérir des connaissances supplémentaires grâce aux démons. Ils ne veulent pas non plus la guerre, mais ils ne recherchent l'équilibre en rien (ça c'est plutôt les anges :3).  
De plus le "espèces" est au pluriel, or vous ne connaissez que les démons, du coup il devrait être au singulier. Sauf si c'est une façon de parler :3
Et je parlerai plus d'organisation que de société mais c'est un détail =D

Et dernier petit détail, du coup il manquerait dans son histoire (ou dans son mental) l'avis qu'il a sur les démons, sur les exorcistes s'il en a un, comment il a pris tout ça, les innovations technologiques et ce genre de chose Smile bref ce qu'il pense du "surnaturel".

Voilà pour les petites modifs, mais ça ne change rien au fait que la fiche est superbe :the:

~~~~~~

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 256

Age : 23

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   Mar 27 Juin - 17:31

Double poste mais osef Cool

Suite aux modifications je te valide et je t'informe donc de plusieurs choses =3

Un mini évent dans lequel tu peux participer est en cours : il se passe le 15 décembre, soit 11 jours après le décès de Robert (l'ancien chef de l'ISMADD) et la reprise officielle de Michaël. Il est demandé à certains agents de l'ISMADD de se rendre sur place car c'est organisé par le TAILV (l'association sur le paranormal de la ville) et qu'ils exposent des choses sur les anges et les démons. Il se passe au bar The Mystic à LV http://ismadd.forumactif.com/f192-bar-the-mystic Neroyski et Tsaï deux agents sont déjà sur place, tu peux t'y rendre aussi si tu veux.

Voici plusieurs missions qui pourraient intéresser ton personnage :
- http://ismadd.forumactif.com/t40-ismadd-un-demon-problematique
- ainsi qu'une deuxième que j'ouvrirai lorsque le mini évent des enfers sera terminé: 2 personnes sont portées disparues, dans la même heure, pas si loin que ça. Tout porte à croire qu'il s'agit d'une intervention surnaturelle (les indices seront exposés). Les disparitions seront effectives le 5 décembre.

Bon jeu à toi~

Neroyski veut bien un début de lien / un rp What a Face

~~~~~~

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Andreas Hauptmann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andreas Hauptmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andreas Nicholson ▲▼ Among the dead no one proclaims your name.
» 3 Mars
» LA MAISON DU GEOGRAPHE
» GRAND THEFT AUTO
» GRACE & ANDREAS ▪ a night to remember [hot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Passage administratif  :: Cartes d'Identité :: Identités validées-
Sauter vers: