Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Animation n°1 : Les fêtes en folie !
Soirée à thème anges/démons au bar the mystic : 15 déc. ouvert !
Discours de Lilith : 5déc. - Terminé-
○ Parade du paradis, ouverture fin de semaine.
Postes courts (ou non).

Partagez | 
 

 Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 02/03/2017

Age : 23

Plumes : 43

Localisation : ISMADD

avatar
Neroyski Sorensen
ISMADD - SURVEILLANT
EXORCISTE

MessageSujet: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Ven 30 Juin - 12:00



Depuis sa rencontre avec Tsai hier, Nero avait déjà l'impression d'être plus heureux. Ce démon avec qui il avait cherché à parler depuis qu'il était présent dans l'organisation s'était enfin ouvert à lui. Pour le coup, cet anniversaire avait été un succès. L'exorciste avait déjà trouvé un fil de cuir bleu sur lequel il avait noué la bille-perle en alexandrite que lui avait offert Tsaï. Bleu et rouge, certes cela pourrait relever d'une erreur de goût fondamentale pour certains mais ça allait très bien au bleuté. Sa couleur et celle de Tsaï ensemble. A chaque fois qu'il la voyait, il ne pouvait s'empêcher un sourire. Il en avait eu un sur les lèvres toute la journée.

En effet, celle-ci se terminait doucement. Nero finissant son service de surveillance des murs de l'ISMADD, il était presque dix-huit heures. Il n'allait cependant pas rentrer tout de suite. Il avait encore bien quelques difficultés avec les armes à feu, quoi de plus normal pour quelqu'un qui était ici depuis juillet ? Tâtant son étuit à l'arrière de sa hanche, il vérifiait qu'elle était toujours là avant de se rendre dans la salle d'entraînement. Aucunement besoin d'aller dans celle des exorcistes car ce n'était pas avec son DBM qu'il allait s'exercer mais bien avec son arme de base. Etait-ce inconsidéré de la part de l'ISMADD de fournir une arme à un débutant ? Certainement, mais il ne l'avait en sa possession même pas depuis un mois… Mais c'était mieux que de ne rien avoir si on se retrouvait nez à nez avec un… ennemi… même en tant qu'exorciste. Nero était était précautionneux et mettait du coeur à l'ouvrage à l'entraînement.

Après avoir mis son casque sur les oreilles et les lunettes pour protéger ses yeux, Nero vérifiait le chargeur du semi-automatique comme on le lui avait appris histoire de s'habituer à le faire à chaque fois. Tenant l'arme vers la cible à une main, il plaça ensuite l'autre. Le mouvement devenait de plus en plus habituel. Il s'était déjà blessé une ou deux fois à cause de la glissière au début, mais maintenant il la tenait correctement. Finalement, après s'être à peu près stabilisé, il tira. Trois fois avec une pause entre chaque tir bien entendu.

Nero avait encore du mal à rester stable, à avoir un bon écart entre ses deux pieds. Grâce à sa force d'exorciste, tenir l'arme ainsi que la force du recul ne lui posait pas de problème, néanmoins il avait encore beaucoup de difficulté à viser. Aucun de ses tirs n'avaient atteint les points vitaux. Bon après, ce n'était pas non plus son but de tuer quelqu'un, mais il devait s'entraîner à savoir viser n'importe quelle zone, pour blesser quelqu'un et ne pas le tuer. Il soupira. Quelques rires se firent entendre derrière. Les soldats qu'il avait tenté d'inviter hier se moquaient de lui. Il essayait d'en faire fit et de ne pas s'en décourager. Il serrait son arme et se préparait à tirer à nouveau.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 18/06/2017

Age : 33

Plumes : 8

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Sam 1 Juil - 12:08

[HRP/ Premier rp d'Andreas Smile /HRP]

Ses pas résonnaient entre les différentes tables. Ses mains gantées de blanc caressaient le verre de chacune d'elles. L'un des chercheurs releva la tête et tendit une liasse de papiers. Ces derniers se froissèrent lorsque le lieutenant les rapprocha de son visage. Ses yeux glissèrent sur la maquette.

- Ca ne marchera pas, nous n'y sommes pas. Travaillez plutôt sur l'effet Dopler. Je veux la vitesse des ondes, c'est important, si avec un prototype nous pouvons détecter notre présence et la puissance de notre énergie nous ferons un grand pas vers la réussite.

Un homme bailla, un autre passa sa main sur son visage. Andreas releva le visage et fronça les sourcils. Ses yeux se redressèrent jusqu'à l'horloge. 18h. Déjà… Et ils étaient pourtant tous exténués… Peut-être leur en avait-il trop demandé en faisant recommencer 4 fois les tests et les formules mécaniques. Soupirant il posa sa main sur l'épaule de son coéquipier et s'exclama :

- C'est fini pour aujourd'hui. Demain même heure. Merci à tous.

Quelques hommes soupirèrent de soulagement. La journée leur avait parut interminable. A quoi pensait-il réellement ? Ils n'étaient pas tous formatés comme lui à un travail acharné jusqu'à ce qu'ils trouvent la réponse. Que voulait-il faire enfin avec ce genre de prototype pour humain ? Le problème n'était pas là… Peu à peu, sous le flot de paroles et les bruits de rangements la salle se vida. Les hommes le délaissèrent une nouvelle fois après l'avoir chacun salué comme il convenait. Assis à son bureau les doigts liés et le regard dans le vide le Lieutenant réfléchissait. Comment pouvaient-ils y parvenir ? Ils leur fallait un système intégré, permettant à l'utilisateur d'accéder à toutes les informations. Si seulement il était médecin… Le jeune chercheur revint vers lui et souffla :

- Monsieur, vous n'allez tout de même pas continuer seul…

Se tirant de ses pensées le soldat examina son interlocuteur toujours aussi silencieux. Soupirant il ferma les yeux et se leva :

- Vous avez raison, merci, nous reprendrons demain…

Se levant Andreas rangea ses affaires frustré de ne pas comprendre, frustré de ne pas trouver la solution de lui-même. Le scientifique quitta la pièce après avoir jeté un dernier regard à cet homme éternellement seul. Enlevant sa blouse l'allemand soupira dans sa langue et ferma la porte du laboratoire. Rangeant ses clés il croisa quelques collègues qu'il salua silencieusement avant de partir dans la section militaire. Les muscles tendus il se dirigea vers la salle de tir. Il avait besoin de comprendre de savoir, le fait de s'occuper lui permettra peut-être d'élargir sa réflexion… Poussant la porte le jeune homme attrapa une paire de lunette ainsi que des oreillettes avant de se figer en entendant les coups. Ses sens étaient assez aiguisés pour savoir que les endroits touchés n'étaient pas les points vitaux, le bruit produit par la plaque était plus aiguë, moins agréable. Il l'avait connu lors de sa rééducation, ne pas réussir à atteindre correctement sa cible. Un frisson désagréable le parcourut. Des ricanements se faisaient entendre au fond de la salle. Lui aussi avait connu ça mais contrairement aux enfants qui eux sont sournois les adultes sont bien plus mauvais. Profondément, foncièrement mauvais… Se tournant à demie il fixa les quelques hommes qui riaient de son regard noir et froid jusqu'à ce qu'ils cessent en reconnaissant son grade. L'un d'eux faisait parti de sa troupe. L'homme cessa immédiatement ses railleries et se tint plus droit.

- Que je ne vous y reprenne plus Officier Leony. Il ne me semble pas que vous étiez aussi doué qu'aujourd'hui au tir en arrivant ici.

Gardant le casque autour du coup il rangea son arme à feu qu'il avait sorti et se dirigea vers le jeune homme à la chevelure colorée. Peu sobre…

- Vous permettez ?

Tentant un sourire il n'y parvint pas et lui fit redresser les bras puis placer les épaules dans le bon axe. Lui demandant d'écarter un peu plus les jambes il sortit sa propre arme et se mit en position. Visant il souffla :

- Comme ceci…

Il tira trois fois. La première se figea dans le poumons droit permettant ainsi de le perforer et d'affaiblir l'ennemi, le second coup visa la coeur, le troisième atteignit sans difficulté la tête se plantant entre les deux yeux. Rechargeant son arme prêt a toute éventualité il la baissa et mit le cran de sécurité.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 02/03/2017

Age : 23

Plumes : 43

Localisation : ISMADD

avatar
Neroyski Sorensen
ISMADD - SURVEILLANT
EXORCISTE

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Sam 1 Juil - 15:39


Depuis que le jeune bleuté avait tenté d'inviter les trois soldats, une ou plusieurs fois, ceux-ci s'étaient mis à se moquer de lui lorsqu'il passait ou pendant qu'il s'entraînait, sans jamais accepter aucune de ses invitations ou même entraînement. Au corps à corps, c'était « de la triche d'être un exorciste » et ils ne voulaient pas finir blessé par un débutant. Le pire étant que dans le sport et le sport de combat, il était loin d'être débutant, dans la rue comme sur un tatami, pourtant il s'était bien retenu de le leur avouer, il n'aurait certainement pas été cru.

Il ne s'attendait cependant pas à être défendu. En général ces trois-là faisaient bien attention à ne pas être trop entendus. Là ce n'était pas le cas. Il semblait soudainement avoir arrêté de rire et la voix d'un supérieur hiérarchique -dans l'armée- qu'il avait entrevu quelquefois se fit entendre. Neroyski se surpris à rougir un petit peu. Il était rarement défendu. Il ne se défendait déjà pas lui-même, pourtant il en était totalement capable, mais il voulait s'intégrer, alors il gardait ce sourire sur son visage. En plus cela avait été fait par leur apparent supérieur… Il ne se permis cependant pas de se moquer des officiers, il n'en avait pas envie, et ce n'était pas son genre, il ne fit qu'un léger sourire, non pas de satisfaction, mais parce qu'il était content que quelqu'un l'ait dis à sa place.

Le gradé finissait par se rapprocher de lui, comme ça il n'avait pas l'air très avenant mais Nero ne faisait pas attention à l'apparence ou à l'attitude générale, alors si lui n'y arrivait pas il lui accorda un grand sourire. Rien qu'à l'allure il avait l'air d'un homme sérieux. Lorsqu'il lui demanda sa permission certainement pour l'aider, Nero hocha la tête, se laissant manipuler sans problèmes, il suivait ses mouvements et ses indications, remontant les bras et écarta un peu plus les jambes il observait sa manière de tirer.

«  Who ! Les trois dans le mile ! Bravo !  » Dit-il avec un sourire. C'était plutôt normal au final non ? «  J'essaye de faire de mon mieux pour garder une bonne position, mais c'est pas toujours ça haha. J'ai surtout du mal à viser en fait. J'ai pas l'impression de bien savoir ou la balle va aller…  »

S'il venait l'aider, autant lui parler un peu de ses difficultés, il en rougissant un peu, c'était un peu gênant. Se replaçant comme il le lui avait montré, se laissant guider si jamais cela devait être le cas, il tira à nouveau, deux fois cette fois-ci. La balle qu'il voulait mettre dans le coeur se trouva dans l'épaule gauche et celle au milieu du front en dehors de la cible.

«  Buh. Avec l'entraînement je vais y arriver, hein ? Je m'appelle Nero au fait ! Et vous ?  »

D'habitude Nero aurait peut-être tutoyé d'office mais pour le coup, vu que le monsieur ne l'avait pas tutoyé malgré sa jeunesse il préférait le vouvoyer de base, et c'était plutôt rare qu'il fasse ça, en plus, ça lui faisait bizarre.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 18/06/2017

Age : 33

Plumes : 8

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Lun 3 Juil - 0:10

Le militaire avait fait irruption de la salle. Calmement il avait observé la situation, les attitudes de chacun avant d'intervenir. La colère ne le guidait pas, il savait maîtriser parfaitement ses émotions afin de ne plus laisser cette émotion vengeresse et parfois traîtresse prendre le dessus sur lui. Cependant ce qu'il venait de voir était une chose qui l'irritait, qui l'affligeait. Même s'il n'en montrait rien le dégoût déformait ses sens. Que l'humanité était stupide. Il avait entraîné des soldats pas des enfants. Comment pouvaient-ils encore à leur âge faire preuve d'une moquerie aussi infantile que celle-ci ? N'avaient-ils pas tous ici un but commun ? Alors à quoi bon se rabaisser et s'humilier pour le simple plaisir de faire mal à l'autre ? C'était une chose qu'Andreas ne comprenait pas. C'était un mystère cette recherche de supériorité sur un individu égal à l'homme même… Observant froidement le soldat belliqueux ce dernier se tint plus droit et fit un signe de tête. Il ne recommencera plus. Du moins pas en la présence de son supérieur ni même, très certainement, avec ce jeune homme. Pour les autres tout était moins sûr. Andreas ne les connaissait que de vue et par rapport à leur dossier. Il les avait tous les deux examinés en compagnie d'autres gradés mais rien de plus ne semblaient les lier.

Se rapprochant enfin du garçon, Andreas lui demanda sa permission pour l'aider à se mettre dans une position plus favorable au tir avant de lui montrer la posture à adopter en tirant lui-même. Ses trois coups furent un véritable succès, il n'en doutait pas. Les yeux fermés il aurait pu tirer et atteindre sa cible n'importe où. Son problème à lui ne venait pas de la précision mais de la force du tir. Le recul de l'arme sur son bras droit l'indisposait. Sa prothèse supportait bien mal la force du tir et lui était douloureuse au bout de quelques heures d’entraînement. Il n'écouta que d'une oreille ses félicitations, il n'en avait cure. Cependant il s'intéressa d'avantage à ses difficultés. Silencieux il l'observa à nouveau tirer. Grinçant des dents il contempla le trou fait par la balle qui avait raté son objectif. Les paroles du garçon le crispèrent. il n'était pas habitué à ce qu'on lui parle de la sorte, de même le fait qu'une personne plus jeune lui adresse la parole sans s'encombrer de formules de politesse le surprenait. Même ses confrères de même rang que lui ne lui parlaient que pour le travail, le reste n'avait que peu d'importance à leurs yeux. Andreas était peut-être trop renfermé sur lui-même. Cela ne lui faisait plus rien, il avait appris à vivre avec cette solitude depuis bien longtemps. Elle était désormais sa compagne. Rangeant son arme il se tourna vers le jeune Nero et répondit d'un ton monotone quoique ferme.

- Lieutenant Hauptmann. Andreas Hauptmann.

Tendant la main il attrapa l'arme du jeune homme et l'examina un instant avant de la lui rendre. Faisant un signe de la tête il lui désigna le balcon. Il sortit le premier et attrapa une cigarette qu'il alluma. Andreas prit une première bouffée l'air frais lui caressant le visage et finit par dire :

- Le problème ce n'est pas le tir. La position est bonne. Ou presque. Un soldat n'a pas besoin de toucher immédiatement les points vitaux et prend bien souvent une position similaire à la votre. Là n'est pas la difficulté. Le regard des autres vous gêne t-il ?

Faisant une légère pause il se tourna vers lui pour pouvoir planter ses yeux dans les siens puis continua :

- Ce qu'il vous faut travailler c'est votre perception. Vous ne savez pas vraiment où pointer votre arme pour qu'elle touche le point désiré. Votre regard doit s'éparpiller et par conséquent vous ne tirez pas où il faut. C'est la première chose. La seconde c'est votre équilibre. Un seul mouvement, ne serait-ce qu'infime fait dévier une balle de sa trajectoire. Enfin ce que vous faites dans l'ensemble n'est pas mauvais et je suppose que vous n'êtes ici que depuis peu. En situation réelle tout est bien différent. Vous n'aurez pas le temps de choisir la bonne posture, ni même de garder le sujet devant vous. La cible sera mouvante et d'autres éléments perturbateurs peuvent déranger votre tir. Ce sont des informations que vous devez prendre en compte si vous désirez aller au-delà de ce que l'on attend simplement de vous.

Tirant une nouvelle fois, il réajusta ses gants afin de ne pas laisser le froid glacial geler sa prothèse. Ouvrant son paquet il fit sortir le bout d'une cigarette qu'il tendit vers Nero. De la fumée s'échappa de sa bouche.

- Avec de l'entraînement vous y arriverez. Je suis à votre disposition si vous désirez de l'aide. J'entraîne mes soldats, je peux peut-être me permettre de vous aider.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 02/03/2017

Age : 23

Plumes : 43

Localisation : ISMADD

avatar
Neroyski Sorensen
ISMADD - SURVEILLANT
EXORCISTE

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Mer 5 Juil - 10:33

Lorsque Nero se nomma et lui demandait par la suite son identité, le blond se présenta avec son grade ainsi il était donc lieutenant. Il se demandait s'il devait l'appeler comme ça ou non. La division exorciste était un peu spécial… Mis à part les chefs de troupe que Nero appelait « chef » ou « monsieur » eh bien… il n'y discernait pas vraiment de grade et l'armée n'y était pas forcément très présente. Il le laissait prendre son arme, il était de toute façon bien plus expérimenté que lui, il avait au moins la trentaine et vu qu'il était lieutenant… Il ne s'attendait néanmoins pas à ce qu'ils sortent, ou du moins, à ce qu'il le lui propose, bien évidement le bleuté acceptait avec plaisir cette petite pause. Quelqu'un à qui parler pendant l'entraînement, c'était plutôt rare, en fait.

«  Est-ce que je dois vous appeler Lieutenant du coup ? Ou autrement ? Je sais pas trop, haha.  »

En guise de sincérité de question il était clair qu'on ne faisait pas mieux que Nero, cela pouvait être surprenant au début, d'ailleurs, mais l'on pouvait aussi rapidement s'y faire tout comme le trouver juste agaçant. Il le laissait fumer sa cigarette alors qu'il regardait un peu dehors discernant le lac. Il lui expliquait que la position qu'il adoptait n'était pas mauvaise et dans la même phrase lui demandait si le regard des autres le gênait ? Hm ? Ha, oui.

«  Nan il me gêne pas.  » Fit-il juste avec un sourire avant de le laisser reprendre.

Si Nero devait toujours trop s'attarder sur le regard des autres il n'aurait certainement jamais fini de s'inquiéter : physique particulier, comportement particulier, ayant fait de la prison… Ouai… voilà, il était déjà étrange et se faisait souvent juger.

Apparemment le point noir de Nero, c'était la perception et l'équilibre. C'est vrai que le tout était encore bancal et qu'il faisait trop attention à ce qu'il se passait autour. Il n'était pas difficile de comprendre qu'il était là depuis pas longtemps, déjà, il avait l'air assez jeune donc… Lorsqu'il tenta de lui proposer une cigarette, il refusa simplement : un athlète ne fume pas. Au delà de ça il n'en avait juste pas envie. Un sourire radieux illuminait son visage à la proposition du lieutenant : l'aider !

«  Ca serait vraiment avec plaisir ! Et oui je suis ici juste depuis juillet donc même pas 6 mois, en fait, je n'avais jamais tiré avant. En vrai je n'ai pas envie de tirer dans les point vitaux. Je n'ai pas envie de tuer un démon, ou n'importe qui.  » Le bleuté soupirait avant de laisser sa curiosité prendre le dessus. «  Au fait, vous êtes dans l'armée je suppose ? Enfin, je veux dire, la section armée ? Ou vous travaillez dans une autre section aussi ? Moi je sui dans la section des exorcistes !  »

Autant le dire de suite, mais vu comment il avait recadré le type il n'allait certainement pas avoir de mauvaise réaction n'est-ce pas ? Le fait qu'il y soit expliquait sa présence ici comblée à son inexpérience.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 18/06/2017

Age : 33

Plumes : 8

Localisation : Las Vegas

avatar
Andreas Hauptmann
ARMÉE & RECHERCHE
AGENT DE TERRAIN

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Dim 9 Juil - 19:26

Observant son arme, le militaire la lui rendit pour finalement lui faire signe de le suivre. Se rendant sur le balcon il se mit alors à apprécier le calme et la fraîcheur du soi, seul moment où les soldats rentraient, où l'ISMADD devenait un endroit bien plus serein. Surpris par sa question, le jeune blond se mit à le regarder. Ses yeux le détaillèrent franchement fronçant légèrement les sourcils. Pouvait-il paraître ainsi dérangeant ? Oui, il n'avait pas cette gêne. D'où venait ce garçon ? Il ne faisait donc pas parti de l'armée pour se poser une telle question ? Restant silencieux pendant ce court moment il finit par lui répondre :

- Si vous n'êtes pas un soldat, hors du travail, vous pouvez m'appeler Andreas. Lorsque je suis en service c'est Lieutenant.

Aspirant la délicate fumée qui venait s'enrouler dans sa gorge, le Lieutenant la relâcha avec douceur en entrouvrant légèrement les lèvres. Lui expliquant qu'il n'était pas mauvais pour le tir il s'intéressa au jugement d'autrui. Pouvait-il être perturbant par le regard des autres ? Apparemment cela ne lui posait aucun problème, ses soucis de concentration n'étaient donc pas là.

- C'est important. Si les autres nous dérangent nous ne pouvons avancer librement car nous nous confrontons toujours à ce qu'ils pensent… Pour moi, cela n'a pas d'importance.

Parlant clairement il lui expliqua ce qu'il pensait être le véritable problème. Il savait comment y remédier. Il avait été entraîné toute sa vie pour obtenir les qualités d'un véritable militaire. Pour lui rien de plus simple que de viser juste mais il pouvait comprendre les difficultés rencontrées. Il les avait déjà heurtées, frappées puis surpassées. Tout ceci n'était pour lui que du passé. Lui proposant une cigarette au passage il referma son paquet et le rangea sans en être offusqué. Sa tirade se termina enfin avec une proposition d'aide. Sa réponse le stupéfiât un peu plus. Il ne cherchait donc qu'à blesser. Savait-il seulement les dangers encourus ? Andreas s'arrêta de fumer lorsqu'il entendit la fin de sa phrase. Le détaillant à nouveau il fronça les sourcils et se reprit immédiatement. Ainsi donc il possédait des capacités spéciales. Il craignait les exorcistes. Il les craignait pour leurs pouvoirs. Eux avaient des capacités qu'il ne possèderait jamais. Ils pouvaient faire mal autrement qu'en tirant. Ils n'étaient pas vraiment humain mais il les respectait profondément car ils avaient le courage de se rapprocher aussi bien de leurs ennemis.

- Un exorciste… Il est surprenant de vous voir en dehors de votre section… Je suis ravi de pouvoir faire connaissance avec l'un d'entre vous. J'espère pouvoir en savoir un peu plus sur votre travail. Je travaille dans une autre section, la section recherche, je suis ingénieur. Je me charge de développer de nouveaux prototype d'armes et de défense afin d'améliorer les capacités de l'ISMADD. Pour ce qui est de l'entraînement vous pouvez me rejoindre lorsque je supervise l'entraînement de mes soldats. Je vous aiderai. Toucher les points vitaux n'est pas dans votre intérêt certes. Cependant en cas d'attaque l'ennemi se fichera pas mal de vous toucher au coeur ou au bras. Le meilleur moyen de survivre est d'abattre l'enemi avant qu'il ne le fasse. Si ses intentions sont hostiles et que vous ne songez qu'à blesser vous n'en sortirez pas en vie. Pour ne savoir que blesser il vous faut apprendre à viser juste, et donc toucher les points vitaux. Alors seulement vous saurez atteindre d'autres parties. Je pense que c'est indispensable.

Son regard s'assombrit.

- C'est une triste vérité mais en plein conflit, seuls ceux qui sont prêts à devenir des monstres peuvent sauver l'humanité.

Soupirant il écrasa sa cigarette et la rangea ne l'ayant pas terminée. Silencieusement il se tourna vers l'extérieur et observa les bâtiments de l'ISMADD. Sa main massait l'extrémité de son bras mécanique. A chaque entraînement au tir son moignon lui était douloureux, il n'avait pas encore trouvé le bon prototype.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 02/03/2017

Age : 23

Plumes : 43

Localisation : ISMADD

avatar
Neroyski Sorensen
ISMADD - SURVEILLANT
EXORCISTE

MessageSujet: Re: Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}   Jeu 13 Juil - 12:16

Maintenant qu'il savait comment appeler son nouveau.. professeur… ? Nero se demandait si on était pendant ou hors du travail, là en fait… Haha une considération un peu bizarre certainement, il ne savait pas s'il était en service ou s'il faisait juste un entraînement normal… Dans tous les cas il appréciait la possibilité de l'appeler par son prénom. Il hocha d'ailleurs la tête pour lui montrer qu'il avait compris (enfin, en partie…). Andreas Hauptmann, d'ailleurs, cela ne faisait pas anglais. Neroyski Sorensen non plus. Mais il n'avait pas donné son nom complet – il ne le faisait jamais-.

«  Oh vous venez de l'étranger vous aussi ? Enfin je suppose à cause de votre prénom… L'ISMADD semble être rempli de gens de toute nationalité, haha.  »

Le bleuté était plutôt d'accord avec lui. Les gens, il n'y avait jamais trop fait attention, l'avis de la petite société « mondaine », « riche », ceux de ses parents, et des gens qui le regardaient, le critiquaient. Il avait toujours voulu être lui-même malgré les circonstances. Même au procès. Certainement ce qui lui avait valu sa perte… ou sa renaissance au choix, dans un institut psychiatrique peut-être que l'ISMADD ne l'aurait jamais retrouvé.

Lorsqu'il avoua être un exorciste, le visage d'Andreas changea il fronça les sourcils et semblait l'observer plus attentivement. Même s'il ne s'en formalisait en rien, ça restait gênant. Il ne tarda pas à se reprendre un peu et à lui expliquer qu'il était ingénieur aussi. Who ! Bizarrement, un militaire ingénieur, il trouvait ça plutôt cool.

«  Who ça à l'air cool ce que vous faites. Merci, je ferai de mon mieux pour venir !  » il lui fit un grand sourire. «  A vrai dire je le sais… Je pense qu'en cas d'urgence je pourrais le faire… certainement… mais s'il y a n'importe quel doute sur les intentions de la personne, car certains démons sont juste gentils et perdus….. je ne voudrais pas lui faire du mal inutilement. Donc oui, de toute façon, si je veux savoir blesser quelqu'un précisément, je devrais aussi savoir comment le mettre hors d'état de nuire…  »

Nero se grattait un petit peu la tête. C'était une discussion sérieuse mais on en avait bien besoin parfois et ce n'était pas parce qu'il avait un air d'ahuri parfois qu'il ne pouvait pas tenir ce genre de discussion. Il cligna néanmoins des yeux lorsqu'il se qualifia presque de monstre, car c'était certainement ce qu'il avait pensé être en combat déjà. Il était militaire il devait en avoir vécu.

«  Je ne trouve pas que vous soyez un monstre, Andreas.  »

Nero lui tapota un peu le bras.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Leçon de tir {Andreas, 2/12/2014}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Predators Pré-saison 2014
» HAITI: Obama demande le retrait complet de la MINUSTAH ...Fin 2014
» draft 2014 info
» Repêchage 2014
» Liste Agents Libres 2013 - 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Le monde des hommes  :: Zone 51 - ISMADD :: Bâtiment 4 Ouest: Aile militarisée :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: