Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les petites annonces :
• Nous recherchons des membres de l'ISMADD et des démons du côté de Lilith !
Nous sommes en janvier 2015

De ce fait, n'oubliez pas de mentionner dans vos Rps
• 1er janvier, Easan chez les anges : c'est le baptême des nouveaux-nés et demi-humains
par le vol dans la cascade.
• 2 janvier, Sikara chez les démons : qui gagnera un humain.... ?
• 14 janvier, Miha Pmai chez les démons, dévoilez votre amour à l'être aimé avec un cadeau !

plus d'informations ?

Partagez | 
 

 Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Dim 4 Mar - 20:10

 
De sa fine plume Satan finissait d'écrire un important décret royal. A partir de cette date, le 1er janvier 1800, tout acte d'esclavage, ou visant à réduire l'intégrité d'une personne d'une quelconque façon que ce soit était officiellement interdite et punie d'emprisonnement au mieux. Il indiqua à ses serviteurs de faire plusieurs annonces. Celles-ci allaient bouleverser à jamais les enfers, il en était sûr. Même sa femme n'était pas entièrement d'accord avec lui, les suivants de Belial non plus, pour eux l'esclavage n'était qu'une conséquence de faiblesse. Un esclave qui arrivait à se rebeller n'était plus un esclave mais devait démontrer sa force de jour en jour pour être accepté par ses pairs.

Il voulait aussi faire l'annonce en public. En guise de premier lieu il choisi l'académie. Pourquoi ? Parce qu'on y formait les jeunes, parce que les professeurs se devaient d'être en accord avec les lois et la royauté, et surtout, les faire respecter. Il fallait tuer cette envie d'esclaves dans l'oeuf. Cette visite était une officielle, alors il troqua ses habits (bien que déjà classe) pour quelque chose d'encore plus royal. Aujourd'hui il allait se faire remarquer. Certainement dans le bon et le mauvais sens du terme. Un grand manteau rouge et noir avec quelques touches de doré, des bottes sombres, son épée à la ceinture, des boucles d'oreilles, un collier (mais pas trop de preuve de richesse quand même), bien coiffé, des gants… un style de chemise avec même quelques frous-frous qui dépassaient… Voilà que Sa Majesté était suffisamment apprêtée.

L'on prépara son kaukite pour qu'il puisse se rendre à Erèbe, accompagné d'une petite délégation qui n'affaiblissait pas la sécurité des murs du palais. Il se posa proche de l'entrée et déjà les visages des étudiants étaient rivés sur lui. La délégation servait surtout à ce qu'on ne l'approche pas trop. Pas qu'il n'aime pas la proximité du peuple mais il avait une mission à accomplir aujourd'hui et qu'il ne pouvait perdre trop de temps. Personne n'osa heureusement l'aborder, les gens se contentèrent de s'incliner avec respect une fois qu'un chuchotement leur fit comprendre qui était la personne qui se trouvait actuellement en face d'eux.

Il passa la porte de l'entrée et quelques professeurs l'accueillèrent avant de lui demander les raisons de sa venue.

« J'ai une annonce à faire. Mais je dois tout d'abord m'entretenir avec Elrik. Où se trouve t-il… ?
- Dans.. Dans son bureau, je vais vous y conduire si vous le désirez… Nous allons faire quérir les élèves dans la salle principale dans ce cas… Cela va peut-être prendre un peu de temps.
- Dans ce cas faites et prenez le temps qu'il faudra pour réunir les élèves. Ne vous en faites pas je connais les lieux.  »

Alors qu'il montait les marches pour pouvoir se rendre au bureau du directeur, mais aussi de son roi démon de la culture Satan regardait les démons dehors, qui commençaient à se rendre vers une grande salle. Une fois arrivé devant le bureau de celui-ci, il toqua simplement et attendait qu'on vienne lui ouvrir. Il était Roi, certes, mais ne venait pas dans l'intimité des autres sans en avoir l'autorisation.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Lun 5 Mar - 20:05

PAR DECRET ROYAL
Elrik poussa un soupir à fendre l’âme derrière son grand bureau. Encore une lettre de Monsieur Garr’ete. Apparemment il ne voyait toujours pas ce qu’il y avait de mal à ce que son fils passe ses nerfs sur les autres entre deux cours. Elrik était prêt à parier qu’il avait plus d’une fois « passé ses nerfs » sur son fils ce qui expliquait le comportement de ce dernier.

Etre roi démon démon de l’Education et directeur de l’académie, c’était génial, vraiment. Enseigner, il le faisait avec plaisir. Vraiment il aimait ce qu’il faisait. Mais parfois, les fichus parents d’élèves le faisaient douter.
Avec un nouveau soupir théâtral, il empoigna fermement sa plume, une plume de chakripàn dont il était particulièrement fier, et se saisit d’un parchemin pour rédiger une réponse.

Avec un sourire malicieux il écrit à Monsieur Garr’ete que s’il trouvait normal que son fils se défoule sur les plus faible, il ne voyait pourquoi ça le dérangeait que lui-même passe ses nerfs sur son fils… Oui, encore une lettre qu’il n’enverrait jamais.  

Agacé, il termina sa missive par un gribouillis informe et la posa sur le bord du bureau, pour la jeter au feu dès qu’il aurait le courage de lever ses fesses de son fauteuil en cuir. Pour l’instant il avait trop froid.

Il allait tout simplement demander à son assistant de rédiger la lettre à sa place, il se contenterait de la signer. Et puis au passage, il allait aussi lui demander de lui faire apporter plus de bois, le feu dans la cheminée était bien trop petit pour chauffer convenablement la pièce.

- CHAAARLES ? s’écria-t’il pour appeler le-dit assistant, qui se trouvait dans le bureau à coté s’il n’était pas occupé ailleurs dans l’académie. Mais au même moment on frappa à la porte d’entrée de son bureau.

- Très bien, tu as fait plus vite que prévu, mais entre, pas besoin de frapper quand c’est moi qui t’appelle ! Et puis qu’est ce que tu fais dans le couloir devant ma porte… et vous n’êtes pas Charles, bien sûr, s’interrompit-il en se levant brusquement. Satan, en personne se tenait dans l’entrée de son bureau, dans sa tenue d’apparat.

- Kartha Ha'ï, dit-il en s’inclinant légèrement les bras le long du corps.

Charles, le jeune assistant blondinet, choisit ce moment précis pour faire irruption dans la pièce avec une pile de dossiers entre les mains. A peine eut il aperçut Satan qu’il devint rouge cramoisie, bafouilla une salutation en s’inclinant autant que lui permettait son chargement, et retourna dans son bureau aussi vite qu’il était arrivé.

- Il est un peu… timide, expliqua Elrik. Asseyez vous, je vous en prie. Il désigna la chaise qui se trouvait devant son bureau, en face de lui.

Satan, dans son bureau. Bon, il l’aimait beaucoup de roi de l’Enfer. Un chouette démon, qui faisait ce qu’il pouvait pour améliorer la vie de tous et qui avait beaucoup fait pour la sienne. Il lui devait quasiment tout, à lui et à son ancienne Reine-Démone de l’éducation.

Pourtant, de l’avoir là dans son bureau, il était tout de même légèrement anxieux. Pour qu’elle raison le Roi avait il prit la peine de venir jusqu’ici sans même le prévenir ? Il craignait la mauvaise nouvelle… il était renvoyé. Satan avait trouvé quelqu’un de plus «adapté» que lui. C'était la fin pour lui.

Et bien, au moins il n’aurait pas à répondre au charmant Monsieur Garr’ete.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Lun 5 Mar - 22:45

 
De toute évidence il y avait méprise. En effet il n'était pas Charles et certainement pas la personne à qui il pensait s'adresser, l'on n'était pas aussi familier avec lui. Du moins Elrik ne l'était pas. C'était forcément lui, déjà, il avait reconnu sa voix et aussi, c'était son bureau après tout. Il vint donc finalement lui ouvrir et il ne montra aucune vexation au sujet de ce qui venait de se passer. Son père certainement aurait demandé des excuses, enfin, lui, il se serait annoncé avec bien plus d'aplomb pour pouvoir faire courber les dos. Chose qu'était en train de faire son Roi Démon, d'ailleurs, le saluer. D'un mouvement de main il se contenta de lui demander silencieusement de se relever alors qu'une personne plus jeune arrivait. Charles ? Certainement. Le jeune démon s'inclina rapidement, du moins autant qu'il le put et s'en alla prestement.

Sa Majesté haussa un sourcil face à ce comportement. Il ne lui en tenait pas rigueur. Il avait en effet d'être timide, comme l'expliquait le Roi Démon, sinon légèrement effrayé par sa présence qui n'était pas prévue.

«  Ce n'est rien.  »

Satan se dirigeait donc vers la chaise pour s'asseoir. Il avait de toute façon à parler avec Elrik avant de faire son annonce. Il savait déjà que les valeurs du Roi Démon était en accord avec les siennes. C'était bien ce qu'il voulait. Des Roi-Démons qui servaient ses valeurs et non celles de son père. C'était pour ça que l'année dernière, Tsaï pris le pouvoir en tant que Général. Ce garçon qu'il considérait plus comme un fils que comme un Roi Démon en avait à présent toute la puissance et tout le savoir pour ce poste.

«  Comme tu le sais, je cherche à améliorer les conditions de vie des Enfers. C'est pour cette raison que je vais faire l'annonce d'un décret. Et je souhaitais commencer par cette académie. Je sais bien évidemment que tu seras d'accord avec moi. Et je compte sur toi pour le faire respecter.  »

Le Roi lui tendit le document et continua son discours.

«  Pour que l'esclavagisme ne devienne plus un acte normal nous devons éduquer les parents, mais aussi l'apprendre aux enfants. C'est la raison pour laquelle je suis là aujourd'hui. Il faut un appui fort. J'ai demandé aux professeurs que j'ai croisé de programmer une assemblée avec tous les élèves pour leur en parler.  »

Il le laissait prendre en compte les informations et lire ledit décret.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Mer 7 Mar - 14:53

PAR DECRET ROYAL

La fuite brusque fuite de l’assistant à la timidité maladive ne sembla pas perturber le Roi plus que ça. En revanche, c’est Elrik qui fut perturbé par l’annonce qui venait de lui être faite.

Abolition de l’esclavage, rien que ça ! Alors que Satan poursuivait ses explications, Elrik se saisit du décret qu’il lui tendait, et le parcouru rapidement des yeux. Ah, sacré Satan ! Il ne faisait pas les chose à moitié, il fallait bien lui accorder ça.

Evidemment, il était d’accord avec son interlocuteur. Pour Elrik, l’esclavage était le signe d’une société arriérée et rétrograde. Une pratique barbare qui ne faisait pas honneur aux démons. Mais il savait aussi que beaucoup de démons à Erèbe, et en enfer en général avait des esclaves, surtout dans les hautes sphères. Les gens hauts placés sans esclaves étaient une minorité.

- Mon roi, vous me connaissez depuis longtemps maintenant. En général je suis pour tout ce qui peut améliorer les conditions de vie des plus démunis, j’ai moi-même été il y a bien longtemps parmi ces démons faibles et vulnérables. Alors qu’il continuait sa tirade, en marchant sur des oeufs, il se mit à jouer avec sa mèche, signe inconscient de sa légère nervosité. Mais je ne peux m’empêcher de me demander si ce n’est pas un peu trop ? Trop brusque j’entends. Nous savons les progrès qui ont été accomplis au cours des siècles. Pourtant aujourd’hui encore, de nombreux démons, jugés trop faibles sont mis à l’écart de notre société, malgré tous vos efforts. Aujourd’hui, de nombreuses familles riches s’appuient énormément sur leurs esclaves, et je ne suis pas sûr qu’ils soient prêts à y renoncer facilement.

Avant de de finir il choisit tout de même de préciser :

- Evidemment, vous avez tout mon soutient dans tous les cas. Je ne suis juste pas certain qu’il soit suffisant. Je ne me rappelle que trop bien, que mon propre frère voulait commettre un attentat, alors que vous aviez punis un seul démon, qui avait commis des meurtres. Que ferrons tous ceux qui pensent encore comme ma défunte famille lorsqu’ils verront privés de ce qu’ils voient comme un droit fondamental ?


Voilà, c’était dit. Elrik n’était pas sur pas sûr que cela plaise à Satan. Mais ce dont il était certain c’est que le Roi aurait encore moins apprécié qu’il se montre hypocrite.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Mer 7 Mar - 21:00

 
Oui bien évidemment que le Roi Démon de l'éducation allait l'appuyer. Satan en était certain. Il avait été choisie par la précédente après tout, en qui il avait de l'estime, et c'était bien rare pour ceux choisi durant le règne de son père. Sa Majesté avait grandement tardé avant de choisir des personnes pour gouverner avec lui qui respectaient vraiment ses valeurs. Il n'avait pas été comme cela depuis son tout début de règne néanmoins. Il avait suivi son père les premiers siècles. Il était difficile pour un démon de changer, pour des traditions de se modifier à cause de l'âge que pouvait atteindre certains et des habitudes qui pouvaient en découler. Notamment celle d'écraser les autres et de prendre leur libre arbitre par simple volonté.

Il s'attendait néanmoins à des remarques. Ce changement était brusque. Trop, certainement. Et pourtant les esclaves des Enfer ne pouvaient plus attendre que l'on ne prenne trop soin de ceux qui les réduisaient tels des animaux. Cette menace là, de rendre tout cela illégal planait depuis un petit moment maintenant, et pour le Roi ils avaient le droit à un certain temps, le temps qu'il ne réfléchisse et ne fasse passer toutes ces lois et ne prépare ses plans.

«  Je comprends ce que tu dis, Elrik. Et j'y ai réfléchis. Cependant sous prétexte que cela déstabiliserait les esclavagistes je ne peux attendre plus longtemps. Les personnes qui dans l'équation perdent actuellement le plus sont ceux qui sont privés de leurs droits les plus fondamentaux. A côté de la liberté qui leur a été enlevée depuis tant d'années, voire de siècles pour certains, la souffrance d'être privé d'esclave n'est rien.  »

Satan lui n'avait jamais utilisé ne serait-ce qu'un seul esclave. Et si son père l'y avait forcé, il les avait traité comme un véritable employé. Il avait libéré tous ceux qui l'étaient et qui étaient proches du palais. Et il était prêt à bien plus pour que leurs droits soient restaurés et que son enfant vive dans de bonnes conditions.

«  S'il le faut, les personnes ne souhaitant pas coopérer seront destitués de leurs titres de noblesse. De toute façon la noblesse comme je l'envisage n'a rien à voir avec l'argent ou la puissance mais avec les services qui seront rendus à la communauté infernale, comme cela a déjà été relativement changé depuis le règne de mon père. S'il le faut je les payerai pour qu'ils libèrent les esclaves, l'argent leur étant important, ils ne cracheront pas sur une grosse somme d'argent. Même si cette éventualité risquerait de leur faire penser qu'ils sont gagnants. De plus, des plans pour réhabiliter Mésos et Tartare sont déjà en cours de construction et Salem dirige tout son travail en ce sens.  »

Enfin la partie visible de l'iceberg de son travail. Contribuer aux relations avec les anges n'était pas non plus de tout repos. Satan souhaitait puissamment que tout ceux asservis puissent retrouver leur liberté, un travail et un endroit confortable ou vivre, une famille s'ils le désiraient… et il userait de tout moyen moral pour cela.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Jeu 8 Mar - 19:59

PAR DECRET ROYAL
Effectivement, si on mettait en balance esclaves et maitres, on voyait clairement où était la priorité. Pourtant le doute persistait chez Elrik. D’une part, il était ravi de la décision de Satan. Ça lui rappelait ses jeunes années, lorsqu’il était un démon plein de convictions, avec l’envie débordante d’être reconnu par tous et surtout par Satan. D’un autre côté, il ne pouvait s’empêcher d’être inquiets. Les démons sont violents, lorsqu’ils se défendent, ils ne sont pas dans la demie mesure. Ils ne font pas de prisonniers. Il se battent à mort de n’ont aucune pitié. Il pouvait en trouver plein des expressions dans le genre, qui définissaient le caractère excessif des démons en général.

De fait il craignait un soulèvement des classes plus aisées, et donc plus puissantes. Soulèvement qu’il ne pourrait pas voir venir. Il n’avait vu la traitrise de son frère que parcequ’il espionnait ses rêves depuis des mois pour des raisons… personnelles. Il ne pourrait pas espionner les rêves de tout Pandémonium et Erèbe pour savoir qui risquait de s’en prendre au Roi.


- Je constate que vous êtes bien décidé. Ce qui est logique étant donné que le décret est déjà prêt. Dès demain, j’irai m’entretenir avec les professeurs pour organiser des conférences et des cours, pour parler de la fin de l’esclavage. Nous nous occuperons de mettre un au point un discours qui démontre que l’esclavage n’est bon pour personne.

Enfin de toute façon, le Roi ne changerait pas d’avis sur la question, et peut être étais-ce mieux ainsi. Après tout, il n’était pas devenu souverain de l’Enfer pour faire de sa propre sécurité sa priorité. Et puis l’armée était là pour ça. Autrefois il n’avait aucune confiance en l’armée, et pour cause, son père y était très haut placé. Mais les choses avaient changé maintenant.

D’ailleurs même le Roi Démon Général avait changé. L’année dernière. La décision concernant la fin de l’esclavage était peut-être moins brutale qu’elle ne le semblait. Mais que savait-il de Tsaï Shen ? peu de choses.

- Je reste tout de même inquiet pour votre sécurité. Je ne pourrais pas prévoir un soulèvement comme j’ai pu le faire avant. Aurons-nous l’appui total du Roi-Démon général ? Je ne le connais que très peu mais je sais que c’est quelqu’un en qui vous avez confiance, donc j’imagine que oui. Mais il est encore jeune, et il est à ce poste depuis un an à peine. Je ne remets pas en doute votre jugement mais je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter.

Il réalisait bien que Satan avait surement déjà pensé à tout ça. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher, il était inquiet. Une telle décision serait un gros bouleversement en enfer.

A force de passer ses journées à s’inquiéter pour ses élèves, il s’inquiétait pour tout le monde maintenant. Il travaillait trop, il lui fallait des vacances. Voilà, dès que la situation serait stable, direction la terre, pour prendre un repos bien mérité !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Ven 9 Mar - 18:41

 
Oui Satan était décidé et il allait bien le lui faire comprendre. Oh bien sûr il n'avait aucun problème contre Elrik. Mais il devait montrer ses certitudes en tant que souverain et ne pas faire voir ses doutes. Certes, il en avait quelques uns mais il avait déjà réfléchi à des solutions pour chacun. S'il le fallait il irait voir en personne chaque individu d'Erèbe (car c'était la région la plus concernée) pour leur expliquer sa façon de voir les choses et les aider aussi à franchir ce cap qui était décisif dans la vie des enfers. Il ne pouvait pas juste leur dire ce que qu'ils faisaient étaient maintenant répréhensible, certains même avait été éduqué ainsi et ne comprenait pas pourquoi maintenant il ne fallait plus avoir d'esclaves. D'autres en possédait mais les traitait plus comme des employés. Tous n'étaient pas pareils. La limite entre employés et esclave était parfois… assez compliqué à définir….

«  Je le suis en effet. Et je suis content de te voir t'y mettre dès demain mais je n'en doutais pas. Je compte sur toi pour cela. Et si tu as un véritable problème avec les parents de tes élèves, n'hésite pas à venir vers moi. S'il le faut j'agirai en personne.  »

Oui Satan était prêt à donner de sa personne comme il ne l'avait peut-être jamais fais. Il savait que cela serait exténuant mais il avait préparé ce papier depuis plusieurs mois, sinon années, en attendant que toutes les conditions soient réunies, que les construction commencent véritablement mais aussi qu'il ait quatre roi démons sur qui il pouvait compter. L'arrivée de Tsaï au poste de Général avait été salvateur, c'était certain. Son fils s'était toujours battu pour cette cause.

En revanche, l'intérêt pour sa sécurité le surpris un peu. Enfin, façon de parler, il s'attendait à de multiples inquiétudes mais pas une concernant la sécurité du Roi. Il était toujours en danger et aussi toujours protégé, en un sens. Au moins, il était sincère envers lui et c'était bien ce qu'il appréciait le plus chez les gens. Ses paroles n'étaient pas non plus blessantes même s'il tentait de les mesurer un petit peu. Après tout ce n'était pas une attitude rare. Les gens mesuraient bien souvent leurs propos et choisissaient les mots les plus appropriés quand ils s'adressaient à Sa Majesté. Ce n'était pas pour autant qu'ils n'étaient pas sincère mais l'étiquette et la politesse avaient parfois bon dos dans les conversations…

«  Je comprends et je te remercie d'être inquiet pour moi. Néanmoins ne te tracasse pas trop. Lojuu et Kayalà s'occupent de ma sécurité et le font très bien, comme les gardes du Palais. Et nous pouvons en effet compter sur Tsaï. Bien que tu ne le saches certainement pas, je considère Tsaï comme mon propre fils. Je l'ai rencontré alors qu'il protégeait de son corps des individus qui voulaient s'en prendre à plus faible qu'eux. Il est certes jeune et n'a que peu d'expérience mais je suis certain qu'il va pouvoir nous aider à changer durablement les Enfers, en mieux et qu'il fera respecter ces lois.  »

Certaines personnes savaient que Satan étaient attaché à Tsaï, cela se voyait, des rumeurs circulaient, mais tous n'étaient pas au courant du fait qu'il soit si profond que cela.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Ven 9 Mar - 22:57

PAR DECRET ROYAL
Elrik parvint à demeurer impassible lorsque Satan parla de Tsaï Shen. La nomination du nouveau Général avait beaucoup fait parler et on avait raconter à peu près tout et n’importe quoi sur la relation entre Satan et le jeune Roi-Démon. Contrairement a ce qu’on pourrait imaginer, Elrik ne connaissait pas ou peu Tsaï Shen. Ils s’étaient vus lors de réunion et avaient échangés quelques mots, mais rien de plus pour le moment. De fait il n’en savait pas plus que le commun des démons.

Et ainsi, le Roi le considérait comme son propre fils ? Dans ce cas il était clairement une personne de confiance, aucun souci à se faire de ce coté là donc. Bien sur le directeur de l’académie avait entendu les rumeurs mais il ne prêtait pas trop attention à ses dernières qui étaient souvent peu fiables. Enfin en l’occurrence elles étaient vraies, Satan était, effectivement, très proche de son nouveau Roi-Démon.

Quoiqu’il en soit, force était de constater que Stan avait réponse à tout – était-il vraiment surpris ? – et que tout ce que pouvait faire Elrik, c’était aider du mieux qu’il pouvait.

- Très bien, si vous lui faites confiance à ce point, c’est qu’il sera largement à la hauteur. Et vous avez raison, des gens bien plus compétents que moi sont là pour votre sécurité, je ne devrais pas m’inquiéter autant. C’est à force de travailler ici vous savez ? Je ne peux plus m’empêcher de m’inquiéter pour les gens que je connais comme s’ils étaient mes élèves.

Elrik se leva, pris le décret et frappa à la porte qui menait au bureau adjacent au sien. Il entra sans attendre la réponse, Charles avait l’habitude, et il demanda à ce dernier de recopier rapidement le décret. S’il devait s’assurer de faire une bonne publicité pour la nouvelle mesure, il fallait qu’il puisse consulter le texte de temps en temps. Il retourna s’asseoir en face du roi et lui demanda, décidé :

- Très bien, donc vous voulez commencer par l’académie. Concrètement qu’avez-vous en tête, par quoi on commence ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Sam 10 Mar - 13:47

 
Oui Satan faisait confiance à Tsaï et ne tarda pas à l'expliquer avec conviction à Elrik. Son fils était une personne qui était fait pour cette place, qui avait le coeur et la puissance pour la gérer, il en était certain. Cela semblait d'ailleurs le satisfaire. Il tenta de justifier ses inquiétudes par l'habitude de son travail, de s'inquiéter pour ses élèves. Cette phrase là, presque maladroite aurait pu être mal interprétée ou vue comme déplacée par quelqu'un d'autre. Satan lui n'en eut qu'un sourire en coin. Il préféra ne rien ajouter d'autre et le laissa prendre le décret, attendant qu'il ne le recopie (car c'était forcément ce qu'il était en train de faire, du moins, son assistant, Charles, visiblement).

Une fois revenu, Elrik se rassis et lui posa donc des questions : comment cela allait-il se passer maintenant. Heureusement Satan avait pris des mesures dès son entrée à l'académie et il expliqua donc.

«  Comme je te l'ai dis, j'ai demandé aux professeurs de rassembler les élèves pour leur faire une annonce. C'est ce par quoi je vais donc commencer à présent. Ton assistant est aussi le bienvenu, évidemment.  »

Satan se leva donc et l'invita à faire de même. Bien évidemment que la présence du maître des lieux était requise, et de toute façon, tous les autres professeurs allaient certainement être présents…. Celle de son assistant, c'était une invitation polie mais une sorte d'ordre déguisé. Les deux devaient être là. Le Roi passa donc la porte et avec sa protection et certainement, Elrik et Charles, se dirigea vers un point haut d'où il pouvait voir tout le monde et surtout parler.

Presque tous les élèves avaient été réuni, les professeurs aussi, c'était une belle assemblée que l'on trouvait là. Tout type d'élève, des plus pauvres, plus riches, un peu bruyant ou non, cette académie était le reflet des différentes classes qui existaient et était un lieu de rassemblement pour ceux qui désiraient servir la communauté et apprendre. Du moins c'était ainsi que Satan la voyait. Les murmures allaient bon train, après tout, l'on voyait Sa Majesté tout en haut, les élèves se demandaient ce qui allait se passer… personne n'avait entendu parler de cette visite, même pas les professeurs. Pour demander le silence, Satan leva sa main et la majorité des voix se turent.

«  Elèves et professeurs de l'académie. J'ai une nouvelle de la plus grande importance à vous annoncer.  »

Cette première phrase avait été prononcée pour faire taire le reste des voix. Le ton de Satan était assez haut pour s'adresser à tout le monde et la salle était suffisamment voix construite pour que sa voix s'élève jusqu'aux derniers élèves.

«  A partir d'aujourd'hui, le 1er janvier 1800, tout acte d'esclavagisme devient formellement interdit et toute tentative d'asservissement, kidnapping en ce sens, chantage ou de volonté de manipuler quelqu'un de par son statut et argent sera aussi prohibé.  »

Les murmures allaient déjà bon train mais Satan les fit taire aussitôt avec sa voix.

«  Pour certains d'entre vous, cela est normal. Pour d'autre, cela devient étrange. Cependant nous vivons actuellement dans une société ou l'acte de faiblesse, ou la faiblesse même est mal vue, ou le simple fait de ne pas être né dans une famille puissante va vous donner un destin différent et vous risquerait de vous faire devenir un esclave. Et cela m'est intolérable. Je souhaite que tous aient les mêmes chances et que personne ne soit raillé parce qu'il vient de Mésos ou de Tartare.Le règne de mon père, Belial, bien qu'ayant fusionné les Enfers a toujours été grandement injuste sur ce point.

Vous qui avez naquis en Erèbe vous considérez vous comme chanceux ? Est-ce vraiment de la chance que de pouvoir profiter de la faiblesse d'autrui ? Ou bien simplement de la bassesse ? Bien évidemment, vous n'êtes pas tous comme cela, je le sais et nous le savons tous.

A partir de cet instant, tous les esclaves sont officiellement libérés sur mon ordre. Tous ont le droit de retourner à leur famille, de vivre et de décider de comment ils veulent le faire tant qu'ils n'outrepassent pas les lois. Cela sera le cas pour tout le monde. Vous pourrez transmettre à vos parents, même s'ils le sauront assez tôt, que si un esclave n'est pas libéré, la palika ou moi-même interviendront en personne pour que justice soit faite et que la famille se risquera a une perte de titre. Bien évidemment, cela ne sera qu'en dernier recours mais cela sera applicable.

J'ai conscience que cela peut être vu comme des menaces par certains, et vous devez donc vous demander ce que cela change. Nous vivons dans une société ou maintenant l'esclavage est caduque certes mais cela ne veut pas dire que les lois ne sont plus à suivre. Posséder des esclaves devenant un crime, il sera normal que je ne reconnaisse plus la noblesse de ceux allant contre cette idée.
 »

Les gens bavardaient maintenant… Certains étaient heureux, et beaucoup applaudissaient ce discours du Roi, majoritairement les habitants de Tartare et de Mésos, certains habitants d'Erèbe aussi, bien évidemment. Le reste pouvait être choqué ou destabilisé… D'un mouvement de bras, Satan invita Elrik à s'exprimer lui aussi. Le Roi s'était prononcé, au tour du représentant de l'académie de le faire.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Mer 21 Mar - 19:39

PAR DECRET ROYAL

Elrik suivit Satan lorsque celui-ci s’en alla vers la grande salle. Il avait Charles sur les talons, qui baissait la tête pour cacher son embarras. Elrik soupira intérieurement. Quelle idée aussi de vouloir toujours aider les plus faibles. Si Charles ne parvenait pas à prendre un peu d’assurance, il risquait de ne pas faire de vieux os en Enfer, malgré tous les efforts du Roi pour adoucir les habitudes démoniaques.

Les conversations allaient bon train lorsque le souverain apparut devant les élèves et les murmures ne se turent que lorsqu’il prit la parole… pour reprendre de plus belle à la fin de son discourt, et cette fois, les professeurs n’étaient pas en reste. Visiblement tout le monde était aussi surpris par l’annonce qu’Elrik lui-même l’avait été quelques instants plus tôt. Il remerciait silencieusement Satan de l’avoir prévenu avant. Au moins il n’avait pas la tête de merlan frit de certains de ses collègues.

Au léger brouhaha des conversations de l’audience, vinrent s’ajouter de nombreux applaudissements. Visiblement Satan avait raison. Même si quelques élèves, les plus privilégiés à vue de nez, s’abstenaient, la mesure semblait plutôt populaire pour l’instant. Ce qui en un sens était assez logique. Après tout, même s’ils étaient moins puissants, les habitants du Tartare et de Mésos étaient bien plus nombreux que ceux d’Erèbe, or c’est à eux que profitait cette décision.

Au signe sans équivoque du Roi, Elrik s’avança et pris la parole.

- Chers élèves, chers professeurs, aujourd’hui est un jour exceptionnel qui restera doublement gravé dans nos mémoires. Tout d’abord car c’est une décision historique, attendue depuis longtemps par une grande majorité du peuple des enfers, qui permettra à notre civilisation de continuer à s’élever, et à devenir meilleure.

Et ensuite car c’est ici que cette décision historique est annoncée en premier lieux, dans notre académie. C’est à vous que le Roi à choisi de s’adresser en premier. Et par là il reconnait votre rôle important dans les évènements à venir. Pour une décision qui façonnera le devenir de la nation, c’est devant ceux qui vivront et qui réaliseront cet avenir que Sa Majesté se présente, que vous soyez l’incarnation de ce futur où ceux qui sont chargé de guider vers ce futur.

Par un tel acte, son Altesse montre la confiance qu’il a en l’académie, en ses étudiants et en ses enseignants. Il nous fait, à tous un immense honneur. Mais cet honneur et cette confiance qu’il nous accorde ne viennent pas seuls, ils s’accompagnent d’une responsabilité. Nous sommes ceux qui feront l’avenir du monde démoniaque, par conséquent c’est à nous qu’il appartient de s’assurer que la fin de l’esclavage soit effective. Nous devons être les porteurs du message du roi, du progrès et de l’évolution de notre société.


Bien les caresser dans le sens du poil, leur montrer qu’on les considérait et seulement ensuite leur donner des instructions. Elrik savait que c’était ainsi qu’il fallait procéder avec les élèves, et même les démons en général. Plutôt que de leur donner du travail directement, il fallait leur donner envie de travailler. En leur expliquant à quel point on leur faisait confiance, il espérait convaincre le moins enthousiastes. Il espérait également que les plus sceptiques d’entre eux comprendraient que contribuer à la fin de l’esclavage, leur permettrait surement de s’élever dans la société ou du moins de ne pas descendre.

- Ainsi nous devons tous nous montrer digne de l’honneur que nous fait son Altesse, et être à la hauteur de ses ambitions pour notre nation. Cette abolition de l’esclavage est une chance pour l’enfer, pour l’académie et pour chacun d’entre vous. Le corps professoral et moi-même nous évertuerons à partir de maintenant faire en sorte que vous puissiez tous saisir cette chance.

Pour conclure son discours Elrik s’écarta légèrement sous les applaudissements, parfois modérés de ses élèves. Son message était clair, il était clairement en faveur de Satan et toute opinion contraire serait malvenue. Personne ne serait surpris, ce n’était pas nouveau. Il y a bien longtemps qu’il était connu comme un fervent soutient du Roi. Elrik remarqua toutefois les airs légèrement contrariés de certains professeur. Les prochains mois ne seraient pas de tout repos…
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 508

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Dim 25 Mar - 13:24

 
Sa Majesté se doutait que son Roi Démon n'avait eut le temps de préparer un discours. Il voulait néanmoins l'entendre parler et voir comment il allait s'adresser aux professeurs et aux élèves présents. Il n'avait pas eu l'occasion encore de le voir réellement dans ce genre de 'mission et donc était curieux. Il ne percevait néanmoins aucun signe d'anxiété d'avoir à parler devant cette grande assemblée. Il semblait au contraire sûr de lui. Satan se décala et l'observait tout en écoutant le discours.

Et quel discours. Satan ressentait une sorte de fierté et de satisfaction à son écoute. Elrik avait bien analysé la situation et c'était précisément la raison pour laquelle il avait choisi l'académie comme premier lieu d'officialisation du décret. Lieu d'apprentissage ou il était prioritaire d'enseigner la civilité de la façon dont elle était actuellement vue. Surtout quand elle était positive, cela va de soit. A sa suite, et après les applaudissement, Satan repris brièvement la parole.

«  Je compte en effet sur vous tous, qui que vous soyez, peu importe le lieu ou vous venez pour être l'un des moteurs qui aidera ce décret à se concrétiser le plus possible. Sur ce, je vous laisse retourner à vos activités. Si vous avez des interrogations sur ce décret n'hésitez pas à les faire parvenir à Elrik, l'on y répondra.  »

Il s'inclina légèrement et l'on fit bien évidemment de même, par respect pour le Roi. Il fit signe à Elrik de le suivre rapidement. Il avait encore quelques mots à lui dire, alors il choisi par lui même de se rendre dans son bureau.

«  Je ne vais pas rester beaucoup plus longtemps, tu vas sûrement être assez demandé pour pouvoir gérer tout cela. Comme je l'ai dis n'hésite pas à faire remonter les premières interrogations des élèves et des professeurs d'ici quelques jours, à moi-même et au Conseiller si tu ne trouves pas les réponses. Nous te répondrons. Je vais te laisser à présent, tu vas avoir beaucoup de travail.  »

Satan fit signe à sa délégation de le suivre et fit quelques pas en direction de la sortie.

«  Oh. Au fait. Ton discours était très plaisant. Félicitations.  »

Fit-il, avec un sourire en coin avant de définitivement s'en aller.


HRP : Je me suis dis que ce n'était pas logique de continuer à ce qu'ils parlent en privé après un discours pareil. Je te laisse clore et si tu veux un autre RP avec Satan fais moi signe 8D

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Arrivée : 27/01/2018

Plumes : 18

avatar
Elrik Nightmare

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   Lun 9 Avr - 22:23

PAR DECRET ROYAL
Satan clôtura la conférence improvisée, et sortit après les salutations respectueuses de la salle. Elrik tentait déjà de deviner quels seraient les élèves les plus récalcitrants et par extension, quelles familles risquaient de poser problèmes. Toutefois il du se résoudre à s’inquiéter de ça plus tard, son Roi s’adressait à lui.

Il allait avoir du travail en effet. Mais même avec ses vêtements et son comportement parfois immature Elrik n’était pas fainéant, loin de là. Le travail serait fait, et il allait s’atteler à la tâche immédiatement. De toute façon il était prêt à tout pour échapper aux réclamations incessantes des parents d’élèves.

Elrik s’inclina une dernière fois en silence alors que Satan le quittait, sa délégation le suivant comme son ombre. Ses paroles n’appelaient pas de réponses particulières. Elrik ferait tout ce qui était en son pouvoir pour faire respecter la nouvelle loi et il le ferait aussi vite que possible. Le dernier commentaire du roi fit monter le rose aux joues de M. de Zaelphen, d’ordinaire si pâle.

Evidemment, il ne tenta même pas de cacher le sourire qui allait quasiment d’une oreille à l’autre. Le souverain des Enfers n’était pas un être tyrannique et colérique mais il ne se baladait pas partout en distribuant des gentillesses à tout va. Et puis pour quelqu’un qui n’avait jamais été félicité par sa famille, l’être par Satan en personne était toujours source d’une immense joie.

Fier comme un coq, il se retourna, des étoiles dans les yeux :

-Tu as entendu ça Charles ?  Satan m’a félicité ! Allez maintenant, au travail ! Il faut nous montrez à la hauteur d’un tel compliment !

La réponse hésitante de son assistant ne suffit pas à entamer son enthousiasme renouvellé.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par Décret Royal {1er janvier 1800} {PV : Elrik}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EWA ROYAL RUMBLE 2015 - 27 JANVIER 2015 (Carte)
» WWE Royal Rumble - 30 janvier 2011 (Carte)
» Les disparus du 12 janvier
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Organes de l'Etat: Presentation du CFI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Les enfers  :: Érèbe :: Zone militairisée, Académie-
Sauter vers: