Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les petites annonces :
• Nous recherchons des membres de l'ISMADD et des démons du côté de Lilith !
Nous sommes en janvier 2015

De ce fait, n'oubliez pas de mentionner dans vos Rps
• 1er janvier, Easan chez les anges : c'est le baptême des nouveaux-nés et demi-humains
par le vol dans la cascade.
• 2 janvier, Sikara chez les démons : qui gagnera un humain.... ?
• 14 janvier, Miha Pmai chez les démons, dévoilez votre amour à l'être aimé avec un cadeau !

plus d'informations ?

Partagez | 
 

 Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 25/03/2018

Plumes : 17

avatar
Saela A. Luz

MessageSujet: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Sam 14 Avr - 19:01








Un regard circonspect, un moment d'hésitation, le serviteur se reprend en s'éclaircissant la voix.

- Son altesse royale vous attend dans les jardins. Je vais vous condui..

- Ce sera inutile.

Il cligne des paupières, de surprise, deux fois, mais à la deuxième la démone qui lui faisait face a déjà tourné les talons. Ce n'était qu'une jeune démone, elle paraissait effrontée, en tout point. Elle portait une robe bustier blanche et s'arrêtant avant les genoux, une démone de son rang, se rendant à une entrevue avec un prince, serait sans doute morte de disgrâce à sa place. Ses cheveux étaient lâchés, libres, sans attache ni retenu, comme le reste de sa tenue, ils auraient du être plus sophistiqués, plus apprêtés. Ils étaient pourtant flamboyants en cette magnifique journée. Les rayons du soleil semblaient se perdre dans cette chevelure sauvage, la faisant resplendir comme si elle dégageait sa propre lumière.

Les jardins qui entouraient le palais étaient vastes et assez fréquentés par une si belle journée. Les nobles qu'elle croisait avaient le même regard que le serviteur un peu plus tôt. Ils se demandaient sans doute si elle ne s'était pas juste perdue.. pourtant, aucun ne l'arrêta, aucun ne lui barra la route pour la reconduire. Non, aucun démon affublé de haut de forme, aucune démone asphyxiée par son corset, n'osa arrêter l’excentrique créature qui passait parmi eux sans leur adresser un seul regard. Il n'y avait aucune faille dans la détermination qui accompagnait chacun de ses pas.

Cela faisait près de cent cinq ans que la fille d'Aesma et Baal-Zébul parcourait les allés richement décorées du Pandémonium et d'Erebe, qu'elle côtoyait la noblesse. Elle avait été jusqu'ici une jeune démone se prêtant aux codes, obéissant au protocole. Pourtant, elle avait laissé corset, broches et fantaisies dans sa chambre. Elle avait apprit à se fondre dans la masse, elle avait apprit à déchiffrer les autres, et à ses dépens, elle avait apprit que certaines forces lui étaient supérieures.. pour le moment. Cependant ses parents l'avaient vu partir de leur propriété, ils avaient vu sa tenue et n'avaient pas dit un mot. Ils n'avaient rien dit du tout. C'était pourtant bien eux qui avaient demandé cette rencontre à Bélial.

Est-ce qu'ils voulaient vraiment que leur fille séduise le prochain roi ? Ou n'était-ce là qu'une leçon de plus ? Notre démone ne pouvait que formuler des hypothèses qui, pour le moment, ne lui était que peu utile. Elle allait voir ce prince, elle allait le voir et le juger. Parce qu'il allait être le futur roi, et donc, l'avenir des Enfers.. et surtout parce qu'il avait taper dans l'oeil de Léviathan. S'il n'était pas digne de cet honneur, elle ne le raterait pas.

Notre démone n'était pas encore l'habile manipulatrice qu'elle deviendrait mais nul doute qu'elle était déjà assez confiante en elle pour croire qu'elle arriverait à juger Satan. Elle savait pourtant déjà que les choses, les gens, ne sont pas toujours ce qu'ils paraissent. Elle s'attendait à rencontrer un autre jeune noble en mal de reconnaissance, arrogant et orgueilleux. S'il était ainsi, la tenue de la démone aurait l'effet escomptée, il aurait ce regard, le même que tous les autres, et elle tournerait les talons.

Si ses parents voulaient vraiment qu'elle séduise le prince, elle ne le savait pas mais, elle, n'avait aucunement l'intention de plaire à un démon sans personnalité.

Il ne fut pas difficile à trouver. Il y avait quelques personnes dans les jardins mais, étrangement, un secteur était surveillé plus que les autres. Bien entendu, personne ne s'approchait mais les regards se tournaient fréquemment vers le kiosque où se trouvait, sans doute, le prince. S'approchant, la démone remarqua que le serviteur à qui elle avait eu affaire à l'entrée du palais était là.. Il l'avait devancé pour annoncer son arrivée, la démone inclina imperceptiblement la tête, au moins.. ils avaient des serviteurs compétents.

- Mademoiselle Aesma Baal-Zébul.

Il s'incline et montre d'un geste ample du bras la direction du kiosque. La queue de la démone fend l'air alors qu'elle avance d'un pas décidé.

Allons voir, de quoi ce prince est fait.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 432

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Dim 15 Avr - 13:45


Une rencontre arrangée… Quelle idée son père s'était encore mis dans la tête... Pourquoi avait-il accepté une telle chose et pourquoi avait-il demander à son fils de s'y rendre ? Voulait-il seulement accorder quelque chose à la famille d'une personne qui l'avait servie ? Espérait-il que son fils tombe amoureux, ou du moins, veuille épouser la demoiselle ? Ou était-ce simplement l'autre famille qui l'espérait ? Après tout, qui n'aimerait pas rejoindre la royauté par une telle alliance ? Mais peut-être se faisait-il des idées ? Hm. Son père ne lui avait rien expliqué. Quel homme mystérieux il pouvait être parfois. Il ne prendrait pour épouse que la personne qu'il voudrait.

C'est devant son miroir que Satan finissait de s'arranger et soupira. Il passait la brosse dans ses cheveux, plutôt longs il fallait bien l'avouer, et boutonnait doucement la chemise qu'il portait. Celle-ci était à manche mi-longues, retroussées, noire et rouge sur le dessous et sur quelques bordures. Elle descendait légèrement en queue de pie et en contre-partie était ouverte jusqu'à environ le milieu de son torse. Il faisait beau, pourquoi ne pas en profiter après tout ? En guise de bas il portait un simple pantalon  foncé mais de très bonne facture, orné d'une ceinture marron. Non, il n'avait pas beaucoup de couleur mais le rouge de ses cheveux et des revers de sa chemise suffisait amplement. Il avait pris l'habitude de s'habiller sobrement.

«  Mon Prince, cela va être l'heure…   Lui signala un servant qui était avec lui.
- Je vais m'y rendre. Je te laisse aller l'accueillir, je vais dans le jardin, à l'endroit convenu.  »

Le serviteur s'inclina et se dépêcha donc d'aller à l'entrée du  Palais tandis que le Prince lui se rendait dans un kiosque, en plein lieu de verdure. Le soleil était assez haut et il avait un peu chaud mais rien d'insurmontable. Il ne pouvait se mettre en tenue plus courte, cela serait discourtois et n'allait pas avec le statut qu'il devait aussi montrer physiquement. Il entendait quelques bruits de pas mais il n'était pas forcément seul dans les jardins bien que peu de personne y avaient accès. C'est la voix du serviteur qu'il avait envoyé quérir l'invitée qui le fit se tourner puis faire quelques pas. Celui-ci la présenta et s'inclina. Satan lui lâcha le bord en pierre blanc du kiosque avant de s'incliner légèrement pour saluer la demoiselle Pas trop non plus, poli mais en rang il lui était supérieur.

«  Satan Ma'Nyuom, enchanté.  » Il se tourna légèrement pour l'inviter à le rejoindre. Inutile de dire son grade, tout le monde le connaissait. «  Venez donc vous asseoir si vous le désirez. Sauf si vous désirez plutôt marcher. Souhaitez-vous un rafraîchissement ?    »

La demoiselle avait un habit plutôt… court. C'était le cas de le dire. Mais le Prince n'en fit rien. Elle pouvait bien s'habiller comme elle le voulait, son regard ne fléchirait pas sur ses jambes ou sa poitrine, au contraire il la regardait calmement dans les yeux, si toutefois elle avait le courage de soutenir ses deux opales de feu. On pouvait ressentir une certaine prestance et maturité. Oh certes, il avait bien un orgueil mais la situation n'exige pas toujours qu'il ne le montre.

~~~~~~

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 25/03/2018

Plumes : 17

avatar
Saela A. Luz

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Jeu 26 Avr - 15:16








Elles auraient les jambes qui tremblent, les joues roses et des papillons dans le ventre.. celles qui jettent des regards envieux dans la direction du kiosque. Elles auraient la gorge serrée et le coeur qui tambourine, si seulement elles pouvaient se tenir à la place de cet espèce de sauvageonne qui dévisage leur prince bien aimé sans ciller. De ses grandes prunelles démoniaque, elle le regarde droit dans les yeux, elle le toise, le jauge. Elle n'avait pas l'habitude, elle non plus, qu'on confronte son regard plus de quelques secondes. D'une part à cause de son rang, d'autre part à cause de son attitude. La fille d'Aesma et Baal-Zebul n'était pas une petite princesse chouchoutée et elle n'avait guère besoin de talons de cristal pour regarder de haut le monde qui l'entourait.

Enfin, pour le moment, elle ne regardait pas de haut le prince mais, à n'en pas douté, elle le verrait, tout au plus, comme un égal. Si il lui plaisait. C'était sans aucun doute une attitude peu appropriée, voir dangereuse mais, ainsi était notre démone quelques années après le plus grand traumatisme de sa vie. Qu'il s'offusque qu'elle ne baisse pas les yeux et lui baise les pieds et elle le défiera. Qu'il prouve qu'il était digne même qu'elle pose les yeux sur lui, qu'il prouve, qu'il était digne de son rang, par la loi la plus primitive et primordiale du monde démoniaque; celle du plus fort.

Dans les prunelles flamboyantes du prince démon se reflétait la silhouette de la démone, comme une flammèche indomptable. Finalement, après une poignée de secondes où la prestance de nos deux protagonistes se firent rivalité, notre belle démone finit par lâcher:

- Marchons.

Elle ne se voyait pas rester assise pendant une heure à papoter sous les regards jaloux ou accusateurs des privilégiés qui parcouraient les jardins et ralentissaient beaucoup trop en arrivant en vu du kiosque. Ce n'était pourtant pas que la démone n'aima pas attirer l'attention, plutôt qu'elle n'appréciait pas être épiée. Puis, elle n'était pas ici pour se faire voir, ni pour plaire, elle était ici pour Lui.

- Pour le rafraichissement, pourquoi ne choisiriez-vous pas pour moi ? Commandez ce qui, selon vous, pourrait me convenir.

Dit-elle tout en se tournant vers l'entrée du kiosque afin de faire quelques pas dans les jardins. Elle se retourne légèrement vers le prince, un léger sourire aux lèvres.

- Ne vous en faites pas, je ne suis pas difficile.

Une brise d'été soulève l'éclatante chevelure de la jeune femme alors qu'elle mène la marche, s'éloignant du kiosque et des regards qui pesaient sur eux. Elle balade son regard autour d'eux, elle était déjà venu dans ces jardins mais assez rarement finalement. Léviathan préférait la nature sauvage plutôt que ces buissons trop bien taillés et alignés.

- Est-ce ici que vous trouvez le repos ? Lorsque le palais devient trop.. petit.

Cela aurait pu être une plaisanterie, le palais étant gigantesque mais, ce n'était pas le cas. Notre démone habitait elle aussi une gigantesque demeure, bien que moindre face au palais, il était facile de si perdre, pour longtemps.. Pourtant, les murs finissaient par se rapprocher, le plafond par tomber sur ses épaules alors que la pression de son nom augmentait. Elle n'aimait guère resté enfermée dans la demeure familial et c'était souvent le cas des jeunes démons de haut rang.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 432

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Ven 27 Avr - 11:32


Elle n'avait pas baissé ou détourné les yeux. Elle avait fixé son regard et Satan non plus bien évidemment. Baisser ses deux prunelles vers le sol était un signe de timidité ou de soumission. Et il n'était ni l'un ni l'autre. Belial, son père ne le permettrait certainement pas qu'il ait une attitude qui ne ressemble pas au futur roi qu'il s'imaginait. Il proposa de suite un rafraîchissement à la demoiselle et lui laissait le choix entre rester ici ou marcher. En voyant son attitude il se disait qu'elle ne voulait certainement pas être tranquillement sous le kiosque. Il avait tout de même posé la question car l'un ou l'autre, peu lui importait.

Avant de faire le premier pas en dehors il attendait de savoir ce qu'elle voulait boire. Il se demandait si choisir pour elle était un test ou non. Etait-il trop méfiant envers cette personne ? Peut-être. Il ne devait néanmoins pas le montrer. Satan aimait les choses piquantes. Elle n'était apparemment pas difficile. Il regarda le serviteur toujours présent car ayant entendu la question. Son Altesse n'allait pas faire le service. Il s'adressait néanmoins à lui de façon polie.

«  Dans ce cas amène nous deux thés glacés au narama avec un petit peu de kamca.
- Tout de suite.  » Il s'inclina et s'en alla donc chercher ce que son maître lui avait demadé.

Le narama étant assez sucré et le kamca, l'un des piment les plus forts, un zeste suffisait. Il n'en fallait néanmoins pas trop pour gâcher le goût du narama, doux et sucré, très légèrement acidulé. Ils n'avaient pas besoin d'attendre ici. Son serviteur le retrouverait facilement. Ne serait-ce qu'à l'aura. Il commençait donc à marcher, rejoignant la Dame. Ils étaient fixé par quelques personnes mais il en avait tellement… l'habitude.

Elle entama la conversation avec un sujet plutôt… surprenant. Qu'elle l'entame ne le surprenait pas. Elle avait l'air d'une femme qui aimait contrôler les choses. Une femme sûre d'elle. Quelqu'un à qui on ne disait rarement non. Du moins c'était ce que le futur Roi en pensait mais son avis pouvait encore changer. Il avait comprit la phrase. Même si le palais était très grand, il ne l'était pas suffisamment pour qu'il ne se sente pas à l'étroit quand il voulait être autre part.

«  Parfois. Ce n'est néanmoins pas suffisant. Quand je le peux je sors par delà les tours et les murs, dans la forêt, dans les grottes et dans la montagne des raxvias.  »

En sommes, des endroits dangereux ou seuls les personnes qui pouvaient se défendre contre pléthore d'animaux sauvages se rendaient. Les plus faibles ne revenaient pas toujours, se faisant surprendre par des bêtes ou par les pluies de pierre des montagnes.

«  Vous y êtes-vous déjà rendue ?  »

Lui aussi pouvait poser des questions.

~~~~~~

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 25/03/2018

Plumes : 17

avatar
Saela A. Luz

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Mar 26 Juin - 17:15








La réponse du prince ne l'étonne pas vraiment, les jeunes démons aiment souvent se frotter au danger. D'autant plus s'ils sont sur-protégés, ce qui est évidemment, souvent le cas. Enfin, la forêt et la montagne de Raxvias étaient des zones dangereuses, potentiellement mortelles pour qui ne s'y prépare pas. Le jeune homme lui demande si elle s'est déjà rendu dans ce genre d'endroit, Hel esquisse un sourire malicieux.

- Il ne serait pas raisonnable pour une démone de bonne famille d'aller risquer sa vie et le nom de sa famille dans une entreprise aussi dangereuse.

Mourir en partant inutilement à l'aventure, dépecé par une bête sauvage.. Cela jetait sans mal une grande honte sur la famille du défunt. Alors, les jeunes démons téméraires mais, ayant un peu de jugeote, ne partaient pas seuls à l'assaut de la montagne ou de la foret. La plupart avaient des gardes du corps, dont la vie était nettement plus dispensable. Cependant, si cela limitait les risques de mourir stupidement, cela limitait aussi la gloire de tout retour saint et sauf.

Quant à la démone de bonne famille raisonnable, Hel ne pouvait évidemment pas s'y identifier. La jeune femme n'était guère plus raisonnable depuis son centième anniversaire et, sa famille, bien qu'ayant le visage de la haute noblesse, la poussait volontiers à partir seule explorer la montagne. C'était un endroit dangereux oui, mais rien comparé à sa demeure. Enfin, la démone n'était pas stupide ou orgueilleuse au point de baisser sa garde en territoire sauvage. Il était rare qu'elle baisse sa garde de toute manière, qu'elle soit au Pandémonium ou ailleurs.  

Elle repensait à ses escapades dans la montagne, soudain plus calme, plus naturelle aussi lorsqu'elle posa sa question :

- Avez-vous déjà croisé le Muikynug ? J'aimerai vérifier cette théorie selon laquelle il y en aurait deux dans la montagne..

Alors qu'elle parlait sans plus vraiment se soucier d'analyser les réactions de celui qu'elle était venu jauger, elle se rend compte.. qu'elle aime en fait, beaucoup, ses balades en terres inconnues. Elle s'y retrouvait, seule, et sans avoir besoin de prétendre quoi que ce soit, la nature n'allait pas la juger, et elle n'avait pas besoin de juger la nature.. Elle devrait y retourner bientôt. Ses yeux retrouvent le chemin vers le visage du prince et elle se remet à sourire avec un brin d'amusement.

- Enfin, pour cela il faudrait passer plusieurs jours au coeur de la montagne et tous ses dangers.

Elle jouait encore la demoiselle raisonnable mais, c'était clairement sur le ton de l'humour et elle espérait bien que le prince ait assez de jugeote pour avoir comprit qu'elle était effectivement déjà aller en foret. Sur cette phrase le serviteurs revint avec les deux cocktails désirés. La jeune démone acquiesça légèrement de la tête tout en prenant son verre de thé glacé. Elle prit une gorgée de la boisson fraiche avant d'écarter le verre de ses lèvres. C'était sucré et pimenté à la fois, intéressant et rafraichissant.

- Délicieux.

Le bout d'une langue rose passe furtivement entre ses lèvres humides. A vrai dire, une rencontre arrangée en pleine montagne aurait été plus instructif pour Hel. Elle aurait directement pu voir ce que ce prince avait dans le ventre rien qu'en voyant s'il venait avec ou sans suite. Cependant, il n'était pas encore temps de lui proposer une telle escapade. Elle ne l'avait pas encore assez bien cerné pour savoir si, d'une part il accepterait et si d'autre part, elle avait vraiment besoin de cela. Après tout, si c'était un prince sans intérêt, elle n'allait certainement pas aller gambader dans la forêt avec lui.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 23/02/2017

Plumes : 432

Age : 24

Localisation : ISMADD, zone scientifique

avatar
Satan Ma'Nuoym
EX-ROI DES ENFERS
ISMADD - COMATEUX

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   Mar 3 Juil - 18:47


Alors que la discussion continuait, entrant peu à peu dans le vif du sujet, surpassant la pluie et le beau temps même si les formalités étaient toujours de mise, Satan expliquait qu'il se rendait de temps en temps dans cette partie presque inexplorée et dangereuse du monde infernal. Satan obtint une réponse très attendue et inattendue à la fois. Elle avait l'air d'une femme assez affirmée, qui n'écoutait pas forcément les autres, du moins, qui ne laissait pas les gens vraiment décider à sa place. Et pourtant elle parlait de choses raisonnable pour quelqu'un de bonne famille qui était au final très préconçu et cliché.

Une autre interrogation s'ajouta : était-ce une provocation ? Parce que cela pouvait clairement sous entendre que cela n'était pas bien pour quelqu'un de la famille royale de faire cela. Voulait-elle voir sa réaction ? Savoir s'il allait s'imposer de suite ou être un peu plus laxiste ? Réfléchissait trop ? C'était possible. Tout était possible. Après tout cela ne pouvait aussi être qu'un aveux et boutade. Après tout elle n'avait pas dis non. Juste que ce n'était pas raisonnable. Il ne la connaissait pas et Belial, son père, n'avait pas accepté cette entrevue parce qu'elle serait agréable pour son fils. Il y avait quelque chose derrière. Il ne s'attendait pas (mais ne le montrait pas) à des questions à concernant la faune locale. Certaines possibilités s'écartaient au fur et à mesure de sa tête.

«  Je suis déjà allé plusieurs fois dans la montagne des Raxvias et autant que j'en sache je n'en ai toujours vu qu'un seul. Grand et plutôt impressionnant mais pas agressif si on ne l'embête pas. La façon dont les êtres là-bas se nourrissent de cristaux est assez fascinante.  »

Tout était très beau là-bas. Et il avait appris à ses dépends que plus la nature était belle, plus elle était dangereuse, pour pouvoir, peut-être conserver cette beauté. En tout cas vu le ton qui semblait réellement amusé, ce n'était clairement pas de la provocation, non, elle était vraiment intéressée par le sujet et elle voulait y aller. Plusieurs jours même. Oui, il avait compris. Il lui adressa un regard de connivence ainsi qu'un rictus quand le serviteur vint servir les boissons. Poliment Satan le remercia. L'on n'était pas sûr que ce soit Belial qui lui ait appris cette politesse là. Mais il était peut-être préférable de ne rien dire à ce sujet. Son père avait ses manières et lui les siennes. Le regard des domestiques était moins fuyant quand ils se trouvait en sa présence que en celle de son père. Et il était bien heureux de cela. Et que la boisson plaisait à la dame car c'était aussi le cas pour lui. Il bu en soupirant un petit peu. Cela faisait du bien avec la température extérieure.

Le Prince était toujours debout à se balader, tantôt au gré des envies de la demoiselle et des siens.

«  Et vous avez vous déjà aperçu les malakits ou bien un thadrana ? Ce dernier est plutôt agressifs, comparé aux autres. J'ai déjà échappé à une de ses attaques de vent quand j'étais plus jeune.  »

Le prince avait volé. Il avait été bien téméraire mais en était ressorti plutôt fier. Il en profitait pour démontrer sa témérité et peut-être sa facette... déraisonnable.

~~~~~~

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout ce qui brille n'est pas d'or. (11 juin -1880) [pv:Satan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» solomonia&nikolaï ▬ the abyss staring back
» Le voleur du Lac (quête terminée)
» La cité phosphorescente, tout ce qui brille n'est pas or, Dahmed!
» Les corbeaux aussi aiment tout ce qui brille.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Les enfers  :: Pandemonium :: Grand Jardin-
Sauter vers: