Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les petites annonces :
• Nous recherchons des membres de l'ISMADD et des démons du côté de Lilith !
Nous sommes en janvier 2015

De ce fait, n'oubliez pas de mentionner dans vos Rps
• 1er janvier, Easan chez les anges : c'est le baptême des nouveaux-nés et demi-humains
par le vol dans la cascade.
• 2 janvier, Sikara chez les démons : qui gagnera un humain.... ?
• 14 janvier, Miha Pmai chez les démons, dévoilez votre amour à l'être aimé avec un cadeau !

plus d'informations ?

Partagez | 
 

 Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 13 Aoû - 14:15

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Depuis des semaines,  le conseiller avait la même routine : aller au studio toute la journée, partir s'il y avait des réunions au conseil, revenir, rester un peu tard et repartir le soir dormir. Voire dormir au studio. Revenir le lendemain… Avec des pauses bien entendu, mais chanter et travailer les chansons, adapter celles du paradis était un travail de longue haleine. Il fallait aussi pouvoir avoir l'inspiration et se donner des moments de détente. C'était justement actuellement un moment de détente, du moins, cela aurait du l'être, mais cela ne s'était pas passé comme prévu.

Deux temps favorisaient l'inspiration de notre harpiste : la venue de l'aube et une nuit étoilée. En ce moment même, il se trouvait sous une magnifique nuit étoilée, encore un peu froide mais ce n'était pas important. Il marchait dans les ruelles du centre-ville de Las Vegas, elles étaient beaucoup trop éclairées, c'était un fait. Casinos et autres touristes faisaient que cette ville ne dormait rarement et s'il voulait des belles étoiles et pouvoir les voir, il devait s'éloigner. Il prit sa voiture, cette fois-ci sans chauffeur et conduisit donc jusqu'à la fin de la ville, en périphérie, dans des ruelles un peu désaffecté ou clairement la lumière n'était presque plus présente.

Quittant son véhicule, il décida de marcher jusqu'à trouver un endroit lui convenant. Néanmoins, ce n'était pas vraiment ce que le destin avait décidé de lui mettre devant lui. Un bruit strident atteignit son oreille.

«  Aboule le fric !  » Puis un choc et un cri de douleur.

Ha, c'était hors de question que le blondinet laisse cela arriver !

«  Hey ! Qu'est-ce que vous faites ?!
- Dégage blondinette ou c'est toi qu'on va frapper ! Fit un des hommes en pointant un couteau vers la dite blondinette.
- Hors de question, laissez le tranquille !    »

Le regard de Maël était bien assuré alors qu'il n'avait aucun moyen de défense humain à portée. Il ne voulait pas que les humains se fassent du mal entre eux, c'était pour lui, inadmissible. Il s'était approché suffisamment pour être en face d'eux. A ce moment il remarqua les tatouages similaires sur tous. Certainement les membres d'un gang.

«  Okay. Cassez lui la gueule.  »

Contre toute attente, il évita un coup. On est ange ou on ne l'est pas. Il ne se défendit néanmoins pas. Il ne pouvait raisonner les membres d'un gang, il le savait. Le type qui avait tenté de le frapper grogna et Maël tenta de pousser un peu celui qui tenait le col de l'agressé.

«  Vite, allez-y !  »

Le type s'en alla sans demander son reste bien que le regard de remerciements fut sincère. Et si notre harpiste aurait voulu faire de même, on lui choppa les cheveux pour  le retenir en arrière et lui en mettre une à la clavicule. Ouch.

«  On t'avais prévenu.  »

Il distingua une arme à la hanche de celui qui le tenait. Ha. Merde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Dim 19 Aoû - 18:00


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Bon, Staz. Récapitulons. Que faisons nous ici ?

*…*

Exactement. Je n'en ai… Aucune… Putain d'idée.  Il y a quelques jours, c'était encore invraisemblable que l'on puisse gaiement retourner gambader dans les rues de Las Vegas. Mais nous voilà. Au beau milieu d'une rue chelou, d'un quartier chelou, avec des gens chelou. Et le plus chelou dans tout ça, c'est qu'nous étions au milieu de ces gens chelou. Haaaa…. C'est si bon de se sentir à nouveau chez soi ! L'ismadd nous avait enfin permis de mettre le nez dehors. Faut dire qu'à leur place, moi aussi j'aurais grincé des dents. M'enfin. Si leurs membres, même les plus récalcitrants, pouvaient allègrement retrouver leur semblant de liberté, c'est qu'ils ne doutaient pas un seul instant de ne pas pouvoir les récupérer. Et ça, c'est mauvais pour nous. Staz, qui avait regardé beaucoup trop de séries policières, s'était déjà fait mille films sur toute la technologie éventuellement à leur disposition pour traquer quelqu'un. Et le pire …  C'est qu'il n'était pas si loin de la réalité.

Gaaah…  On a du pain sur la planche. Sur bien des aspects. Les exorcistes, les anges - affaire à suivre - , l'escape game… Staz qui se transforme en Evil Mastermind… Moi tout ça, ça m'angoisse.

M'ENFIN, chaque chose en son temps et là, nous avions d'autres chats à fouetter. Revenons à la question principale : que faisons-nous là ? A vrai dire c'est très simple. Depuis quelques temps, Staz s'était transformé en dealer des bacs à sables. Du niveau maternel, il était tout de même passé en primaire, car il y avait parmi ses clients quelques charmantes connaissances qui ensoleillaient son carnet d'adresses. Staz avait donc des responsabilités à tenir envers ces personnes, malheureusement… Il ne sera plus apte à exercer pendant quelques temps. Il devaient s'assurer de faire les choses proprement, pour rester en bons termes avec la crème de ses anciens clients ; car ils pourraient rapidement se transformer en billet de sortie… Il était donc nécessaire de se rendre sur le terrain et de faire passer quelques messages à certains pigeons voyageurs.

Oh… La soudaine retraite de Staz n'allait pas être appréciée… Mais tout son quartier était au courant de sa récente arrestation… Pour éviter une bavure et de révéler tout un réseau de dealers au grand jour et leurs " gros poissons " , Staz devait se contenter de marcher à l'ombre. Pour le moment. Tout le monde comprendra son raisonnement… Et si quelqu'un le considère comme une source d'informations potentiellement dangereuse, il faudra venir le chercher à l'Ismadd…

Voilà donc ce que nous faisions dans ce quartier désaffecté, en compagnie de gars que vous n'aimeriez pas avoir pour ennemis. C'était risqué de les rencontrer, surtout depuis que l'oncle Sam regardait toujours derrière son épaule. Ayant ceci à l'esprit, Staz n'avait pas l'intention de se faire des vieux os. Sa retraite temporaire annoncée, son serment de ne pas ouvrir sa bouche prononcé, l'blondinet pensait s'rendre dans le bar miteux le plus proche pour se mettre une grosse race avant de retourner dans sa prison dorée. Quand, alors que tous les chemins menaient au rhum, il crut comprendre que ça s'agitait non loin de lui.

- Dégage blondinette ou c'est toi qu'on va frapper !

*EH ?*

C'est lui la blondinette ?!! Ha non. Juste un type qui apparemment avait cherché la merde avec les mauvaises personnes.

« Tss. » siffla Staz entre ses dents avant de se désintéresser de la scène. C'était cruel mais bon… Au bout d'un moment faut payer l'tarif. «  Vite, allez-y !  »  Mhh ? Un gars random détalant comme un lapin lui passa sous l'nez. Haaaa… La " blondinette " s'était prise pour une super héroïne à c'que j'vois. Se sacrifiant pour la veuve et l'orphelin… Ouaip'... Quand Staz tourna à nouveau sa tête dans sa direction, le type semblait clairement en mauvaise posture. He beh. Ouais. Ouais ouais ouais ouais... ATTENDEZ UNE MINUTE ! Mais on l'connait lui !

*Eh ?*

Mais ouiii c'est ce type là… Putain ça date… T'as encore son surnom en tête andouille, souviens toi…

*… MISS BOISSON A LA MENTHE ?!!* s'esclaffa-t-il mentalement en plissant les yeux ! Lui ?? Mais qu'est-ce qu'il fout ici ? Il s'est perdu ? Raaaaah… J'imagine qu'on a pas l'choix Staz. En plus ça fait longtemps qu'on a tapé sur personne, allez vient ça va nous faire du bien.  

« Raaaaah !! Mais c'est quoi ces conneries, toujours en train de casser les couilles… » ronchonna t-il tandis qu'il partait à la recherche d'une poubelle. « Comme si j'avais que ça à foutre… » ha, poubelle trouvée. « On dirait pas mais j'suis un homme occupé. » Qu'est-ce qu'il nous raconte… « C'pas mon business de m'occuper d'la racaille. » Ha, le voilà qui se dirige dans leur direction. « Et puis c'te miss elle a clairement pas une gueule à traîner ici qu'est-ce qu'elle fout là... » T'as fini de marmonner ? « Non sérieusement, j'en ai plein l'dos. » Comme un feuge se terrant dans les fougères et surgissant de l'ombre dans le dos des assaillants, il empoigna le couvercle métallique de la poubelle et frappa le clampin qui immobilisait la blondinette à l'arrière de la tête dans un bruit sourd. « Yoooo. ~ » s'exclama t-il tout sourire, sa victime au sol. Sous la force de l'impact, celle-ci gisait par terre, inconsciente.

Staz n'y était pas allé de main morte. Il n'était pas d'humeur à faire dans la dentelle.

« Ca fait longtemps miss boisson à la menthe ! Tu me présentes à tes copains ? hahaha » s'exclama-t-il, euphorique.

Oh. C'était une mauvaise idée de lui faire perdre son temps.
©TE




HRP : j'ai pas encore relu. >:

~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mar 21 Aoû - 17:50

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Oui, on pouvait certainement dire « merde » dans ces circonstances un peu dangereuses… L'essentiel c'était que celui qui était agressé avait pu filer. Sans nul doute qu'il pensait que l'harpiste pourrait se défendre tout seul s'il avait eu le courage de tenir tête à des dealers. Il n'en était rien, même si sa force physique et rapidité était supérieures à la leur, il avait toujours refusé de s'entraîner à ce genre de choses, la violence très peu pour lui. Maël était prêt à assumer ses actes. Sur terre l'on ne dérangeait pas des malfrats sans en subir les conséquences, eussent-ils tort. ptn j'ai réussi à placer c'te conjugaison…

Ses cheveux si bien coiffés ne l'étaient plus, heureusement il n'avait rien de casser, mais même si la régénération de son corps était bien pratique, la douleur était toujours bien réelle. Il s'attendait à s'en prendre une autre mais une voix les coupa dans leur élan. Ha. BOUM. Oui on ne pouvait pas définir le bruit autrement. La personne qui le tenait venait de se prendre un coup et le voilà qui tombait à terre, ayant perdu conscience….

«  Oh… Staz !  » Lui avait une bonne mémoire des noms, comparé à certains.. Et comment ça miss boisson à la menthe ? «  Haha…. Je crois qu'ils ne seront pas vraiment intéressés à discuter…  »

Malgré la situation, oui, le conseiller répondait à sa blague en en lançant une autre. Les deux autres étaient bien fâchés. Le boss venait de tomber à leurs pieds, mais ils n'avaient pas dit leur dernier mot… Ils prirent leur couteau, près à en découdre avec le nouveau venu. Heureusement, celui avec l'arme à feu était celui qui était à terre.

«  On va vous régler votre compte… !  »

Loin de s'inquiéter pour lui même, Staz tourna la tête vers l'autre blondinet avant de lui demander…

«  Hm… Ca va aller… ?  »

Bien sûr qu'il allait lui laisser, quelle question, il avait l'air plutôt tout feu tout flamme… Enfin… façon de parler… non… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Jeu 23 Aoû - 14:17


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.



«  Haha…. Je crois qu'ils ne seront pas vraiment intéressés à discuter…  »

« Eeeeeeeeh… »

Et un clampin de moins. Il en restait maintenant deux. Excellent. Etant arrivé dans son dos, Staz n'avait pas remarqué que l'homme gisant à terre possédait une arme à feu. Espérons que ce " petit détail " ne lui porte pas préjudice. De toute façon, en ma fonction de narrateur tout puissant, je ne permettrais aucune bavure. ~

Négligemment, Staz enjamba le corps inconscient, manquant de lui marcher d'ssus. Aucun respect. En face de lui, un des deux margoulins restant se mit à beugler. Un truc du genre on va vous niquer bande de fdp. Voilà. Un bref scintillement piqua l'attention du plus fou des deux blondinets. Un couteau. Excellent.

« Hm… Ca va aller… ? »

« Pour qui est-ce que tu m'prends... » grogna Staz, remonté comme une horloge.

Furtivement, l'polak jeta un coup d'œil au couvercle métallique qu'il empoignait fermement dans sa main droite. Est-ce qu'il allait vraiment s'en servir comme bouclier ? Haaa… On dirait bien. Preux chevalier jusqu'au bout des ongles. Profondément écœuré par cette image de lui-même, Staz s'exclama comme s'il était sur le point de vomir :

« Pouaah… Allez amène-toi tronche de vomis. »

Tronche de vomis, heureux propriétaire du saint couteau, s'élança avec hargne vers ce blondinet ébouriffé sorti tout droit du trou du cul du monde. Ce n'était pas la première fois que Staz se retrouvait dans ce genre de situation désavantageuse. N'importe quelle racaille se balade avec une arme blanche sur elle de nos jours. Staz avait donc appris, par la force des choses, à éviter de se faire planter à chaque coin d'rue.

Changeant de plan d'attaque au dernier moment, Staz agrippa le rebord du disque métallique pour l'envoyer comme un frisbee dans la gueule de tronche de vomis. Celui-ci du se stopper dans son élan pour éviter de se le prendre en pleine tronche de plein fouet. Staz en profita pour saisir le poignet de son assaillant - celui qu'il brandissait vaillamment dans l'espoir de le planter - et dévia la trajectoire du poignard, dans la continuité de son action, le poing droit du polak s'écrasa lourdement dans la joue du pauv' type. Le choc étant d'autant plus violent que Staz l'avait tiré vers lui au même moment.

Sonné, Margoulin n°1 défit son emprise et le couteau tomba à terre. Staz, tenant toujours fermement son poignet, décida de le mettre hors jeu pour de bon. Profitant d'un moment de flottement, il remit le pauv' type à peu près droit sur ses pieds, ceci fait, Staz prit quelques secondes supplémentaires pour préparer son coup. Un coup d'poing circulaire franchement pas piqué des hannetons qui s'écrasa une fois de plus dans la gueule du margoulin. La bouche et la pommette en sang, je crus apercevoir une dent voler de sa bouche juste avant qu'il ne se laisse tomber au sol. Deux attaques à répétition d'un demi-démon comme Staz ne pardonne malheureusement pas à un humain.

Il n'en restait donc plus que un. Un que Staz n'avait pas vu venir. Eeeeet oui, même en temps que narrateur suprême terriblement épris de son personnage, je ne pouvais laisser les choses se dérouler aussi facilement. Un nouvel objet tranchant et scintillant fonça dans sa direction. Staz, par réflexe, le saisit au vol, juste devant sa propre tronche.

… Un autre couteau.

« Putain... » gémit-il entre ses dents.

A la dernière seconde, la sale bête avait saisi dans sa main droite la lame tranchante qui avait tenté de lui crever les yeux. Une douleur lancinante lui parcourut le bras tout entier, tandis que son sang recouvrait doucement la lame, coulant entre ses doigts, débordant sur son poignet, quelques gouttes s'écrasant au sol. Devant lui se tenait Margoulin N°2, un sourire grand jusqu'aux oreilles, apparemment satisfait de lui-même. Rapidement, le dernier des trois hommes retira sa lame et fit un bond en arrière. Staz eut la sagesse d'esprit de défaire son emprise sur la lame, pour ne pas avoir ses doigts tranchés.

« ten sukinsyn próbował mnie wrobić... » (ce fils de *toussotte* a essayé de m'avoir.) « zabiję go... » (j'vais l'tuer) gémit-il dans une plainte à peine audible. Sa main blessée agrippant le bas de sweat shirt pour éponger le sang et amoindrir la douleur.

« Teraz Hyde naprawdę jest martwy !! » (je vais vraiment le tuer) fulmina t-il, dents serrés.

Il bouillait littéralement de rage. Furieux, il s'élança vers lui. Avec le ferme intention de lui faire la peau.

Mayday. Maël. Cette situation craint.

©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 27 Aoû - 15:42

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Bien sûr que notre blondidette s'inquiétait pour son cousin de couleur de cheveux. Déjà, parce que c'était dans sa nature de s'inquiéter pour les autres mais aussi parce qu'il y avait pas mal de… personnes menaçantes juste en face et qu'il ne voulait pas qu'il se blesse à cause de lui. Quoi qu'il avait déjà l'air passablement énervé donc… était-ce juste pour se défouler ? Maël fit juste un pas en arrière pour le laisser faire. Une chose était sûre, l'ange n'allait pas s'enfuir. Il n'y pensait même pas, son éthique lui imposait de rester et son inquiétude pour Staz, de rester à observer.

Ni une ni deux, après une belle (ou pas) insulte, un autre fut encore à terre. Staz était fort, c'était certain, le Conseiller pensait desceller quelque chose de plus qu'un simple humain. Son corps n'était pas celui de quelqu'un d'extrêmement entraîné au combat, et pourtant il démontrait une agilité et une force supérieures à celle d'un humain. Il ne pouvait savoir s'il s'agissait d'un démon ou demi-humain au simple regard de sa façon de se battre mais instinctivement, mentalement, il ne pouvait être qu'un demi-humain.

Un deuxième tomba au sol, plus qu'un. Maël sursauta quand il le vit saigner. Ouch, c'était pas bon ça, il le savait, la blessure avait l'air d'être profonde.

«  Staz !  »

Maël n'avait pas l'impression d'être entendu… Quelque chose lui disait que ce n'était pas une bonne idée pour la personne en face. Il ne comprenait pas vraiment la langue dans laquelle il parlait mais les quelques similarités avec d'autres lui indiquaient quelques… intuitions et puis… ce n'était pas difficile de comprendre, il ne pouvait pas voir ses yeux, mais rien qu'à l'aura… Le type en face allait certainement y laisser sa peau.

Sans plus attendre Maël attrapa le bras le plus en arrière de Staz avant de lui dire.

«  Ne t'énerve pas comme ça ! Si tu en fini vraiment, alors tu ne pourras plus jamais revenir en arrière !  »

L'archange regardait le blond dans les yeux et fit de son mieux pour le calmer, rien qu'avec sa présence. Parce que son aura avait cette légère capacité de pouvoir aider, apaiser.

«  Viens, on y va, je dois soigner ta blessure.  »

Ne le lâchant toujours pas notre pacifiste courrait vers sa voiture, le forçant à le suivre, ne lui faisant pas non plus mal mais l'empêchant de s'en faire. Il ouvrit la porte de sa voiture et le mis dedans comme il pu avant d'entrer, de démarrer le contact, d'envoyer sa veste qui trainait en lui disant :

«  Appuie sur ta blessure avec !  »

Et plus vite que ça ! Hein, pardon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Jeu 30 Aoû - 23:59


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.



Dans la précipitation, Staz n'avait pas pensé à ramasser le premier couteau qui était tombé à ses pieds. Il était horriblement impulsif et d'une humeur… Meurtrière. Parlons franchement. Cette bête enragée comptait fondre sur sa victime et la rouer de coups jusqu'à ce qu'elle soit calmée… Mais Maël ne pouvait pas laisser une telle chose se produire. La ligne jaune était juste aux pieds de Staz, n'attendant qu'une chose, qu'il l'a franchisse et ça le musicien l'avait bien compris. En une fraction de seconde, Staz parvint tout même à atteindre sa victime, évitant un coup d'lame sans trop savoir comment, parvenant de justesse à le frapper en pleine figure… Quand quelque chose, ou plutôt quelqu'un, lui attrapa le bras.  

Maël !!

Staz fut contraint de se retourner, se retrouvant nez à nez avec lui. Le musicien semblait lui intimer de se calmer, mais Staz ne parvenait pas à l'écouter. Ses mots résonnaient comme un vague bourdonnement lointain.

« LACHE MOI !! » beugla t-il en se débattant comme un fou furieux. Mais rien n'y fit, la prise de Maël ne se desserra pas d'un pouce.

C'est ainsi que celui qui jouait le rôle de la victime il y a encore quelques minutes le traîna de force jusqu'à sa voiture. Et j'insiste sur le mots traîner. Staz freinait des quatre fers, lui "intimant" dans toutes les langues possibles de le lâcher. Oh. Putain. Comment faisait-il pour le promener comme ça ? OH. PUTAIN. D'autant plus que lui non plus n'était pas spécialement baraqué. OH. PUTAIN.

« MAIS TU T'FOUS MA GUEULE TU VAS M'LACHER !! »

Héhéhé. Hé non ! Et hop, dans la voiture ! Les pieds devant ou non ! Le timing était vraiment très juste. Les veuchs' de Staz furent à peine dans le véhicule, qu'un coup d'feu résonna derrière eux. Margoulin n°2 s'était emparé de l'arme du premier agresseur. Quelques secondes après, Maël entra dans la voiture à son tour.

«  Appuie sur ta blessure avec !  »

« EH ?! J'en veux pas d'ta veste ! » grogna t-il en la jetant à l'arrière, tous crocs dehors.

La voiture démarra sous deux autres coups d'feu.

Bouillant de rage, Staz n'avait vraiment pas la tête à la gravité potentielle de sa blessure, se contentant de serrer son sweat shirt déjà souillé de sang. Décidément, rien n'allait comme il le voulait en c'moment et alors qu'une occasion rêvée de se défouler se présentait enfin, alors qu'il se sentait ENFIN à nouveau lui-même, on le forçait à battre en retraite. ON LE FORCAIT , LUI !! C'en était beaucoup trop pour notre tournade blonde. Il ne pouvait se contenir davantage. De but en blanc, il explosa :

« OY ! MISS BOISSON A LA MENTHE ! FAUDRA QU'TU M'EXPLIQUES COMMENT UN TYPE QUI RESSEMBLE PLUS A UNE GONZESSE QU'AUTRE CHOSE PUISSE ME TRAINER COMME CA SANS SOURCILLER !! PUIS, PUISQU'APPAREMMENT T'ES SI FORT QU'CA, POURQUOI TU T'ES PAS BARRé AVANT ? HEIN ?! FALLAIT QUE QUELQU'UN D'AUTRE VIENNE SE SALIR LES MAINS A TA PLACE ?? C'EST CA ?? »

Staz n'avait même plus vraiment conscience du sens de ses mots, ou même encore de ce qui l'avait mis dans une rage pareille. Pour l'instant il était juste… Hors de contrôle. Il pétait littéralement un plomb.

« PUTAIN MAIS VOUS M'FAITES TOUS CHIER !! » s'écria t-il une nouvelle fois en donnant un coup d'pied dans la boite à gants. « Fais chier fais chier fais chier... » siffla t-il tout en continuant de frapper dans la boite à gants.

« Faut qu'je me casse d'ici. » décréta t-il soudainement…

… En tentant d'ouvrir la porte de la voiture….

©TE



HRP : je m'excuse sincèrement pour les majuscules mais c'est un mal nécessaire. u_u

~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Ven 31 Aoû - 14:06

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Il n'était pas d'accord. Quoi de plus normal après tout,il avait presque l'air… de s'amuser, et le conseiller des défenses magiques ne pouvaient pas concevoir une telle chose, ou du moins, aider à son excécution. Il avait donc pris Staz par le poignet, pour le traîner, avec plus de force que pour un humain, c'était certain. Il était assurément un demi-humain, il n'y avait aucun doute là-dessus maintenant. Il ne préférait pas se battre verbalement avec un dialogue de sourd du type « Lâche moi ! » - « Non ! » - « Lâche-moi ! » alors il ne disait rien et se contentait de le traîner, avant de le foutre dans la voiture, de lui filer sa veste pour la blessure et de démarrer.

Le blondinet sursauta lorsqu'il entendait le coup de feu. Il fallait vite partir d'ici alors on peut dire qu'il mis la gomme, clairement, et que de suite sa plus grande priorité était de sortir de ce quartier et de retourner chez lui. Amener Staz à la police lui ferait du souci, une blessure à l'arme blanche obligeait les médecins à joindre la police. Quelque chose lui disait que la police et le demi-humain ne s'entendaient pas bien. Et puis c'était la faute du chanteur s'il était dans cet état.

Heureusement, la fermeture centralisée des portes s'était activée dès qu'il avait accéléré, empêchant ainsi Staz de s'enfuir en ouvrant la portière dans les futures minutes. Maël se fit engueuler. Ha oui, clairement, on ne lui avait jamais parlé comme ça avant ( et il avait une assez longue vie …!). Ha oui. Sa force. Il en avait été obligé s'il ne voulait pas que quelqu'un ne meurt. Le conseil lui aurait sans doute reproché ce fait. Niveau « ange » il était dans l'erreur, mais niveau humanité, c'était pour lui la meilleure décision à prendre. Au pire des cas, il se ferait passer pour un démon si vraiment c'était nécessaire, ce n'était pas la première fois même s'il détestait cela.

«  Mais non mais non… Calme toi donc…. Je ne sais pas me battre et je n'en ai aucune envie. Et c'est pour ça que je t'ai arrêté. J'aurai voulu partir dès que tu es intervenu mais je ne t'aurai pas laissé tout seul.  »

L'harpiste soupira. Il n'était pas dans une situation confortable. Staz était hors de contrôle. Il se mis rapidement sur un trottoir avant de prendre sa veste et d'appuyer.

«  Ton haut est imbibé de sang, prend donc ma veste… Et je t'emmène chez moi, je vais te soigner. Je suppose que t'as pas très envie d'aller à l'hôpital…  »

Heureusement il savait recoudre une blessure et avait même le nécessaire. On emmenait pas un ange blessé dans un hôpital humain, quelle idée. Il était mieux de le recoudre en attendant la régénération naturelle, ou de l'emmener au paradis si c'était trop grave. 

Le ton de l'ange ne supposait aucune réponse négative. Il allait l'emmener chez lui, point. Sa voix avait été douce mais assurée. Il redémarra le véhicule avant de parcourir le centre ville, se rendant dans le parking sous terrain du grand immeuble. Son appartement se situait au tout dernier étage et comprenait tout celui-ci. Belle bâtisse hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Ven 31 Aoû - 15:32


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.



Une fois encore, les mots de Maël ne parvinrent pas jusqu'à ses oreilles. Staz n'attendait aucune explication, ou quoique ce soit y ressemblant. Il gueulait juste pour gueuler, parce qu'il en avait besoin. Puisqu'on l'avait empêché de s'extérioriser avec ses poings, il le faisait en passant ses nerfs sur le musicien et sur l'intérieur de la voiture qu'il avait déjà tâché de sang. Quand enfin, le véhicule s'arrêta sur le côté, mais ce n'était en aucun cas pour le laisser sortir.

«  HEIN ?! Mais j'en veux pas d'ta veste j't'ai dit !! T'ES SOURD ?!! » Pour appuyer ses mots, il enleva son sweat bon pour la poubelle et l'enroula autour de sa main. Au passage il remarqua que lui aussi s'était pris un coup dans l'visage, à un moment qui lui avait échappé. «  T'as vu ?! J'vais très bien !! J'veux juste me barrer putain !! C'est pas si compliqué à comprendre non ??! » Cette fois, ce ne fut pas la boite à gants, mais la portière qui se prit un coup d'pied.

Nous n'étions pas au bord de la crise de nerfs, nous étions en plein d'dans.

Néanmoins, la décision de Maël n'était pas discutable. De toute façon, que comptais-tu faire Staz ? T'es incapable de te soigner tout seul, tu n'iras jamais à l'hôpital pour ne pas t'attirer d'ennuis et qui plus est t'as pas d'potes… Dieu seul sait où est Myra. Ne me dis pas que tu comptes sur l'Ismadd maintenant ? … Cette simple supposition lui donna envie de s'arracher les ch'veux.

« Pourquoi j'me laisse balader par tout l'monde bordel… ! » gémit-il en s'enfonçant dans son siège, passant sa main valide dans ses cheveux et la serrant si fort qu'il aurait vraiment pu se les arracher.

Le reste du trajet se déroula sous les grognements étouffés et incompréhensibles de Staz. Point " positif " son mental breakdown l'empêchait de méditer sur le cas de Maël. En pleine possession de ses moyens et au vu de ses dernières acquisitions de connaissances, il aurait déjà sauté sur des conclusions hâtives. Mais il n'avait pas la tête à ça. Non, vraiment pas…

Se recroquevillant autant qu'il le pouvait contre la porte, comme pour mettre un maximum de distance en Maël et lui, Staz attendit patiemment que la voiture soit à l'arrêt et que les portes ne soit plus fermées. Il avait un instant songé à essayer de péter la vitre, mais sa main déjà blessée l'en avait dissuadé. Puis, Maël est vraiment sympathique, alors si on pouvait éviter de lui péter sa voiture…

Une fois le véhicule à l'arrêt, Staz guetta le moment où Maël ouvrit sa portière, la sienne ainsi déverrouillée, il sauta à l'extérieur en une demie seconde.

« J'me casse. » maugréa t-il.

Haaaa…. Staz. Comme si tu allais aller loin en T-shirt tâché de sang, ta main enroulée dans un sweat qui suintait du rouge et ta lèvre elle aussi teintée de la même couleur...
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Ven 31 Aoû - 18:11

Tu ne retiens rien

18/01/2015

Ruelle macabre
Quoi qu'il dise, le blond lui faisait mal aux oreilles. Est-ce qu'il lui en voulait ? Cela serait mal connaître Maël : bien sûr que non, il ne lui en voulait aucunement. Il essayait de le calmer, mais comme cela ne marchait pas bien il reprit la route. Hors de question de le laisser s'en aller même s'il le répétait. Il enleva d'ailleurs son haut pour compresser la blessure. Bon, ils étaient enfin reparti t.. contre tout attente, il semblait que Staz arrive à se calmer lui même, du moins il avait besoin d'extérioriser et il fini par arrêter de gueuler pour commencer à grogner. Enfin arrivé dans le parking, il réouvrit les portières de la voiture. Le tissu était tâché de sang mais ce n'était pas grave, ceci n'était pas important.

« Viens, faut prendre l'ascenseur, c'est tout en haut. »

Dans la précipitation le Conseiller n'oublia pas son sac, appuya sur le bouton de l'ascenseur avant de taper le code 548D sur le petit pavé numérique pour pouvoir monter au… 20ème et dernier étage, rien que ça oui. Une fois que l'ascenseur se mis en route, blondinette souffla. Dans sa tête il énumérait les étapes à faire pour soigner Staz. L'atmosphère n'était pas au beau-fixe dans la machine et il ne préférait rien dire avant d'arriver chez lui. Il ouvrit la porte une fois arrivé et la referma quand Staz fût rentré. A trainer si nécessaire mais il pensait bien qu'il avait compris qu'il était un peu son seul espoir de soin potable actuellement.

« Viens, allons dans la salle de bain. »

La porte d'entrée débouchait sur un grand salon-salle à manger avec une cuisine ouverte, à… l'américaine, normale, vu le pays dans lequel ils étaient. On pouvait voir un long couloirs avec beaucoup de portes, trop pour une seule personne à vrai dire, mais ce n'était pas l'heure de la visite maintenant… non….

Deuxième porte à gauche, la salle de bain, il le fit entrer et lui proposa de s'asseoir sur un chaise. L'atmosphère de celle-ci était très calme, douche à l'italienne, bain à remous, quelque chose de bien agréable il fallait le dire, le tout assez bleuté et blanc, quelques décorations de bambous, un mélange entre un jardin japonais et l'ancienne rome avec leurs fameuses pierres blanches.

Au niveau d'une petite armoire l'ange pris une seringue dans laquelle il mis un liquide. Un simple anesthésique local. Rien de bien méchant mais une aiguille dans une plaie ne fait jamais du bien.

« Je vais te faire une anesthésie locale pour la douleur, ensuite je vais voir ça et suturer. »

Il s'exécuta donc, enlevant aussi le vêtement, appuyant sur la blessure, commençant à nettoyer pour y voir plus clair, notamment son étendue et gravité.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mar 4 Sep - 23:38


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Au final et comme toujours, Maël était seulement rempli de bonnes intentions. Staz avait exagéré en s'en prenant à lui. M'enfin, on ne lui en veut pas ; ça m'avait presque fait de la peine de le voir dans un état pareil. Tout ce bordel lié à l'Ismadd le rendait malade et jusqu'à présent, même s'il ne s'était pas montré particulièrement sympathique, il n'avait pas eu l'occasion de gueuler un bon coup. Même s'il semblait enfin s'adapter, les frustrations ne cessaient de s'accumuler… Encore et encore. Et voilà où ça nous a mené… Ce blondinet n'a jamais su s'exprimer correctement, ni gérer ses émotions. La violence a malheureusement toujours été son seul exutoire et on ne pourra jamais rien y faire. C'est ancré dans ses veines. Et ce soir… Si Maël n'avait pas été là… Un mec y serait certainement passé… C'était la première fois dans son existence… Que Staz avait envisagé un truc pareil. Ca craint.

Il ne l'oubliera jamais. Moi non plus. Ce moment où il a failli franchir cette putain de ligne jaune.  

Bien qu'il était encore réticent à l'idée de sagement suivre la charmant harpiste, la tornade polonaise commençait à retrouver ses esprits petit à petit et à comprendre qu'il n'avait pas de meilleure option. A choisir entre un médecin clandestin, l'Ismadd ou Maël il n'y avait pas photo. Evidemment, ça le tuerait de l'admettre à haute voix. Durant toute l'épopée les menant jusqu'à l'appartement, Staz ne cessa de grincer des dents. Bien qu'il ne s'égosillait plus contre Maël, on pouvait le sentir bouillir de colère à des kilomètres. La température semblait même augmenter en sa présence !

Devant la porte d'entrée, il hésita un instant. Debout devant le pallier, il déployait très clairement toute son énergie à ravaler sa fierté, serrant son poing valide jusqu'à s'abîmer la paume de la main. Au bout de quelques secondes, il s'exclama :

« OK !! Mais c'est vraiment parce que j'ai pas de meilleures options !!! »

Couché, sale bête !

Une fois à l'intérieur, une évidence lui sauta très clairement aux yeux : un type comme lui n'avait rien à faire dans un appart pareil. Lui, il méritait de vivre comme un cafard, tout au plus.

« Tch. »

Oui, connaissant le personnage, il aurait pu lancer une remarque comme " certains ont la belle vie " ou " ca va on ne se refuse rien " mais Staz ne s'est jamais insurgé contre ce genre " d'injustices ". Premièrement parce que pour lui il y a toujours eu un certain ordre des choses, deuxièmement parce qu'il ne s'était jamais bougé l'cul pour aspirer à une vie meilleure, mais aussi et surtout parce qu'il ne l'avait jamais souhaité.

Sans sourcillé, il s'était dirigé vers la salle de bain à l'indication de Maël. Cette situation n'était pas spécialement confortable et depuis qu'il avait compris qu'il n'échapperait pas à la bienveillance du musicien, Staz ne souhaitait pas s'éterniser. Pour cela il devait se tenir… Relativement tranquille. On parle de Staz après tout… Le cul posé sur une chaise, les bestiole scruta les environs, tout en maintenant inconsciemment sa main blessée contre lui.

Ouais… ouais ouais ouais. Cette ambiance zen le stressait. Plus les secondes passaient, plus la pensée qu'il n'avait rien à foutre dans un endroit pareil l'oppressait. Tssk. Mal à l'aise au possible, il voulait s'barrer. Et vite.

«  Je vais te faire une anesthésie locale pour la douleur, ensuite je vais voir ça et suturer.  »

Sans attendre, il laissa sa main au médecin improvisé. Était-ce vraiment une bonne idée ? Hm ~ c'est ce que nous allions voir, mais c'n'était pas ses capacités en médecine qui le chiffonnaient.

« Vas-y franco. Qu'on en finisse. Ca m'stresse les cailloux. »

Tandis que Maël commençait à lui trifouiller sa blessure, la sale bête se contenta de regarder ailleurs. Bien qu'il ne s'en préoccupait pas la plupart du temps, la vue du sang ne lui plaisait pas plus que ça. S'il pouvait l'éviter, c'était avec plaisir ! Aussi, il préférait largement focaliser son attention ailleurs, dans l'idée que si Staz ne voyait pas Maël, alors Maël ne le verrait pas grimacer. D'une logique imparable. Personne n'aime qu'on lui tripatouille une blessure à vif. Personne.

« J'les aime vraiment pas ces cailloux. » maugréa t-il.

Je crois qu'il essaye de nous dire qu'il a mal.
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mer 5 Sep - 11:47

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
C'était sûr, Maël était la meilleure option pour Staz. Mais l'on s'en doutait bien, aider Staz n'était pas la meilleure option pour Maël. Il avait fait preuve d'une force qui n'était pas humaine pour le sortir du problème dans lequel il l'avait fourré, puis, d'un sang froid exemplaire face à sa blessure, d'un ton autoritaire et l'avait finalement convaincu de venir. Ce n'était pas ce qu'il dégageait, l'impression qu'il voulait donner de lui même si tout cela avait été fait à l'aide de son grand coeur. De plus, s'il était vraiment un demi-humain alors il ne devait pas avoir l'habitude à ce qu'on lui résiste physiquement….  Mais bon… il ne le regrettait pas.

Se faisant patient bien qu'inquiet il attendait qu'il vienne dans la salle de bain et commença donc à le piquer à cause de la douleur. Staz n'avait pas l'air très… hm… calme, du moins, pas comme il pensait qu'aurait été un habitué des bagarres. Quoi que si son raisonnement était juste, il ne devait pas forcément se faire planter les jours.

«  Les cailloux ?  » Le Conseiller eut un petit rire assurément non moqueur. Ha oui, la déco. «  Ne t'en fais pas, je vais faire ça vite.  »

Le blond évitait clairement de regarder sa blessure, mais Maël ne lui en dit rien, il ne voulait pas donner l'impression de l'humilier. Rapidement, il sutura la plaie dès que l'anesthésique fit son effet, pour ne pas lui faire mal. Il savait s'y prendre le harpiste, cela allait s'en dire, elle avait plutôt une bonne tête. Il mis ensuite un bandage dessus. Il s'occupa d'autres petites blessures qu'il constata. Tout était bien propre maintenant, bon sauf ses mains. Il n'avait pas de gants à proximité, et puis il n'aurait pas été adroit avec… Il se lava donc les mains.

«  Voilà, c'est terminé. Je te donnerai quelque chose pour la douleur plus tard si tu veux.  »

Bien évidemment il rangea et essuyait les traces de sang. Dans un évier il fit couler de l'eau froide avant d'enlever son haut sans aucune gêne et de le mettre dedans. Et non pas vraiment de muscle, pas du tout. Il l'aimait bien celui-ci alors il espérait le ravoir.

«  Je vais t'apporter aussi un autre haut. Tu ne vas pas rester avec ce sang. Je dois avoir quelque chose. J'arrive.  »

Il fit les quelques portes pour aller dans sa chambre se chercher un nouveau haut. Celui-ci était d'un doré assez pâle, dans un tissu assez fin, épousant le corps qui n'était en rien musclé. Il se finissait en léger aspect dentelle sur les manches et deux tresses avaient été faites sur les deux flancs, plus longs que le haut lui-même. Oui c'était mignon et féminin, comme presque tous ses habits. Pour Staz ? Déjà, ils ne faisaient clairement pas la même taille, et même si c'était le cas il n'allait certainement pas aimer cela. Alors il se contenta de trouver un tshirt noir, avec des bordures grisées. Il avait toujours quelques rechanges avec les élèves qui étaient passés chez lui et il était sûr que ce haut lui irait. Il retourna donc dans la salle de bain pour le lui donner.

«  Tiens, voilà pour toi !    » Un nouveau sourire orna ses lèvres «  Je meurs de faim ! Tu veux manger ?  »

Après tout pourquoi pas hein ? Il n'allait pas le mettre dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 10 Sep - 19:31


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Laissant sa main aux soins du musicien, fixant avec attention les murs de la pièce, Staz ne pipa pas un mot. En dehors de ses gueulantes, le polonais était particulièrement doué pour économiser sa salive. Mais son silence ne rimait pas avec calme. Parfois c'en était même tout le contraire.

«  Voilà, c'est terminé. Je te donnerai quelque chose pour la douleur plus tard si tu veux. »

« Mh. »

Les secondes avaient défilé à une vitesse vertigineuse. Perdu dans ses pensées et anesthésié, Staz n'avait pas bronché une seule fois. Il attendit tout de même que Maël sorte de la pièce pour jeter un coup d'œil à sa blessure. Propre, nette. Très bon travail et maintenant que ça ne pissait plus le sang, c'était d'ailleurs beaucoup moins impressionnant. Ouais, il s'en remettra. Puis son regard se porta sur son T-shirt, ainsi que sur son sweat qu'il tenait encore d'une main. Les deux étaient complètement foutus… A son tour Staz enleva son T-shirt pour le balancer dans un coin avec son sweat. C'n'était pas comme s'ils avaient une quelconque valeur de toute façon. Il profita de ces derniers instants seul pour squatter l'évier, laissant le T-shirt de Maël tomber au sol. Ca ne le bottait pas plus que ça d'avoir du sang séché aux endroits où il avait maintenu son haut.

Maël revint alors qu'il terminait sa toilette de fortune.

«  Tiens, voilà pour toi !  »

« Ouais. » répondit-il distraitement en secouant ses mains pour les égoutter. Puis il saisit le nouvel habit pour le passer. Pas de merci, non. Comme Staz avait pour habitude de porter des vêtements trop amples pour lui, on remarqua à peine le léger problème de taille.

La bestiole ne répondit pas lorsque le musicien lui proposa de casser la croûte. Sourcils froncés, mine sérieuse, mâchoire serrée, il y avait clairement quelque chose qui le turlupinait. Grognant légèrement sans même s'en rendre compte, Staz se dirigea vers ses sapes souillés pour les reprendre - notons au passage qu'il n'avait pas daigné ramasser celui du plus grand qu'il avait délibérément foutu par terre. Les pointant vers Maël il se contenta de dire :

« Poubelle. »

Ce n'était pas particulièrement un ordre, même si c'en avait tout l'air. Le plus idiot des deux signifiait simplement qu'il fallait les jeter. Mais ce ne pouvait pas être ses fringues qui le contrariaient, n'est-ce pas ? Non non non… Quand Staz ne s'agite plus, ça lui arrive de réfléchir… Et il avait largement eu le temps de cogiter pendant que Maël s'occupait de lui…

Rien d'incroyable ne s'était produit. Pas comme cet incendie au bar. Mais au fur et à mesure qu'il récupérait ses esprits et plus il se repassait la scène, plus Staz réalisait que cet homme aux allures féminines, pas musclé pour un sous, l'avait traîné sans sourciller alors qu'il était hors de lui-même et qu'il se débattait comme un fou. Jusqu'à présent, seules deux personnes avaient pu lui tenir tête. L'une était un présumé démon et l'avait baladé comme il le voulait, l'autre lui avait donné du fil à retordre et était un exorciste. Ce n'était que deux expériences séparées, mais Staz pensait avoir saisi la différence. L'un était carrément chiant à gérer, l'autre était impossible et dans sa tête, Maël se rapprochait de l'impossible.

Vous pensez qu'il délire ? Qu'il devient parano ?... Ca lui arrive, mais pas aujourd'hui.

« Dis… Maintenant que j'y pense… Tu m'as quand même salement traîné à bout d'bras tout à l'heure… C'pas franchement tout l'monde qui peut faire ça t'sais… Et t'as carrément pas la carrure du type… Non carrément pas… Même des gonzesses feraient plus peur que toi… Tu s'rais quoi ? Une sorte de démon ? »

POPOPOWWW ! Hm, pardon, mais Staz qui essaye de faire dans la finesse ça m'émoustille. EVIDEMMENT, qu'un simple rapport de force était insuffisant pour tirer des conclusions… Quoique… Pas tant qu'ça en fait. Staz n'était pas un humain "normal" alors il fallait au moins un autre humain pas normal pour le faire chier… Fier de sa technique super talk no jutsu arcane des insinuations, Staz était néanmoins cramé à des kilomètres. Il fixait à présent Maël avec une insistance beaucoup trop grande pour être innocente, à bien y regarder, on pouvait presque le voir trépigner sur place… Il attendait clairement quelque chose. Mais quoi ?

Tss tss. Vous savez tous ce qu'on attend… N'est-ce pas MAÊL ou devrais-je dire GWEN ! Ok j'me calme, TECHNIQUE DE LA FIN D'RP FOUDROYANTE !


hdskqhdsjd
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 10 Sep - 21:57

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Depuis qu'il avait terminé sa crise de nerf, Staz s'était montré bien silencieux, disant quelques mots ayant du sens mais sans plus. Il n'avait aucune envie de discuter, du moins pour le moment. Un simple « mh » l'aida à comprendre qu'il n'était pas choqué par la blessure qui était bien plus agréable à la vue à présent. Profitant d'une petite occasion pour se changer, dès qu'il revint il lui donna son habit et trouva le sien mouillé parterre. Un air interrogatif sur le visage il le reprit. Poubelle ? Hm ? Oui, Maël avait compris mais pourquoi le blondinet ne faisait pas de phrase ? Il soupira tout en souriant avant de prendre les affaires, les balancer dans la poubelle et remettre de l'eau froide dans le lavabo pour continuer d'enlever le sang de son haut. Il brosserait après.

«  Voilà, voilà, mais ne mets pas mes affaires parterre s'il te plaît.  » Avec le sourire, et sans une once de colère, s'il vous plaît.

Une fois que tout fut fini dans la salle de bain Maël allait dans la cuisine, invitant Staz soit à se poser sur un des confortables sofa soit à rester avec lui alors qu'il était dans la cuisine. Certes, le demi-humain ne lui avait pas répondu mais notre harpiste lui avait faim. Au menu, riz au sesame, saumon cru et avocat, chirashi. Depuis quelques semaines il adorait manger japonais. Et en plus il n'avait qu'à mettre le riz dans le cuiseur à riz.

Le silence ne combla pas la pièce, non, parce que Staz se mis à parler, et à beaucoup parler, il faisait même des phrases contrairement à toute à l'heure. Il s'attendait pas mal de choses, à ça oui, mais pas tout de suite, et là, ça venait rapidement. Il se remettait vite, mais était-ce étonnant ? Pas vraiment, non. Les femme feraient plus peur que lui, vraiment ? Il ne put s'empêcher de ricaner, la suite elle était moins drôle mais il préférait une atmosphère détendue.

De tous les mots qu'il pouvait dire, il avait utiliser le mot démon. Il aurait pu dire monstre, ou autre créature mythologique. Mais non. C'était démon. Ce type était au courant. Il en était sûr. Il avait certainement du faire le même genre de réflexion que lui. « D'habitude personne n'a plus de force que moi ». Que devait-il dire alors ? Un chose était sûre, il ne pouvait avouer être un ange. Alors il allait devoir avouer être un démon. Parce qu'il en était certain, cette tête de mule n'en resterait pas là.

«  Je suis un démon. Et toi tu es un exorciste non ?  » Encore une fois avec son plus grand sourire lumineux.

Cela allait un peu loin de dire qu'il était à l'ISMADD, mais c'était bel et bien possible. En tout cas, s'il ne savait pas ce qu'il était, c'était chose faite. Maintenant qu'il avait surpris notre musicien, c'était à son tour de surprendre cette bestiole.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 10 Sep - 22:46


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Maël s'était exécuté sans sourciller, il ne s'était même pas offusqué quand il aperçut son vêtement gisant par terre. Ce gars. Un monstre de gentillesse. Un monstre COLOSSALE de gentillesse. Si bien qu'il pourrait donner des sueurs froides à notre polonais. MAIS on ne va pas se mentir, CE N'EST ABSOLUMMENT PAS ce qui nous intéresse. Alors passons direct… A LA REVELATION ! ET OUI J'ADORE LES MAJUSCULES BORDEL HAHA JE SUIS SI ENJAILLE INTERIEUREMENT !

«  Je suis un démon. Et toi tu es un exorciste non ?  »

Oh. OOOOOOH !!!! Staz s'attendait à tout, sauf à cette réponse !! Il était sur le cul… ET SUR UN CUL DE QUALITE SI J'PUIS ME PERMETTRE. Mais ce n'est pas le sujet. Maël venait de lâcher la révélation de l'année. De but en blanc. Comme ça. Dans une atmosphère de détente la plus totale. Ce fut un choc. Un choc terrible qui coupa le souffle à notre ami Staz. Ce gueux le regardait avec des gros yeux, il n'avait même pas capté qu'il l'avait suivi dans la cuisine… Quand soudainement…

«  HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA J'LE SAVAIS !! » Mon œil oui, tu savais rien du tout. C'est moi le narrateur suprême ici. « AHAHAHAHAHAHAHAHAHA » Et c'est qu'il continue à rire en plus. « AAH ! » fit-il en éclatant soudainement sa main contre un rebord. Dans l'euphorie. Ha bah oui quand on est con.

«  J'LE SAVAIS ! » s'exclama t-il une nouvelle fois en pointant Maël du doigt. Mais tu ne savais rien du tout mon ami ! ~ Néanmoins et ce pour la première fois , une de ses suppositions était confirmée !! Yay !! Vive les raisonnements simplistes !! PRENEZ GARDE A L'INSPECTEUR STAZ VIL CREATURE ! Mais ! Il faut tout de même préciser que Maël avait été bien gentil - comme d'hab - pour se montrer si clair et précis. Le jutsu d'extraction d'informations de Staz ayant été plus que pitoyable.

M'ENFIN ! Nous assistions à un des twists d'humeur encore jamais vus sur terre. Précédemment en crise de nerfs, Staz était à présent en train de se fendre la poire comme un con. Pour avoir démasqué Maël. Il était content. Il était VRAIMENT content. Quand soudainement, il se stoppa dans son élan…  

« Mais attend... » exorciste. Exorciste. Il a dit le mot exorciste. « Tu savais aussi ?... » grommela t-il avec un air interrogatif.

Tu sais Staz, en te prenant comme base de la stupidité de la simplicité, tu n'es pas le seul à pouvoir mener ce genre de raisonnement et surtout, il y a une tripotée de gens bien plus vifs d'esprit que toi. Maël avait eu tout le loisir de cogiter lui aussi. On passera sous silence le fait que tu ne te souvenais même plus de son nom. Sorry Maël. Mais sache qu'au fond… Même Staz t'aime. A sa manière. T'inquiète.
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mar 11 Sep - 13:40

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Il avait l'air surpris. Maël se demandait pourquoi. Est-ce qu'il était au courant, au final ? Notre Conseiller avait-il fait un mauvais pari ? Il l'observa alors éclater de rire, criant qu'il le savait, tout en le pointant du doigt. La première réaction du blondinet fût de cligner des yeux, avant de rire franchement, une telle réaction était plutôt drôle et ça le faisait rire. Cela dit il se demandait ce qu'il savait, s'il parlait de l'existence des démons en général ou qu'il en était un. Il préférait la deuxième possibilité, cela lui évitait une bourde. Au pire, il pourrait toujours dire qu'il blaguait mais bon… Ca ne passerait pas.

Tout en découpant le saumon, Maël attendait qu'il se calme t d'un coup le rire s'arrêta. Eh bien. Plutôt lunatique ce Staz non ? Du moins il en avait l'impression, la conversation devint plus sérieuse, ou du moins plus claire. Il se rendit compte qu'il savait ce qu'il était, et certainement depuis le début.

«  Oui, je l'avais deviné. Y'a pas beaucoup de gens qui ont autant de force que toi.  »

Bien évidemment il avait utilisé ce faux mot employé par l'ISMADD. La communauté angélique ne pouvait que remercier cette découverte et l'imagination humaine. Ou peut-être qu'il y avait eut quelques dérives et que la légende de l'existence des exorcistes qui s'occupent des démons venaient de quelqu'un qui l'était vraiment. C'était probable.

Une fois le riz cuit, il mis le tout dans un bol, un pour chacun, déposant le saumon puis l'avocat bien découpé et le tendit à Staz.

«  Tiens. Allons sur le canapé. Tu peux prendre les baguettes ou une fourchette comme tu préfères.  »

Ha oui changement de sujet, mais c'était juste histoire de se mettre plus à l'aise. Le conseiller se posa confortablement sur le sofa, croisant les jambes et commençant à manger. S'il connaissait le mot exorciste il était à quatre-vingt dix pourcent sûr qu'il était membre de l'ISMADD.

«  Je suppose que tu fais parti de l'ISMADD non ?  »

Et si ce n'était pas le cas, il lui présenterait l'organisation. Après tout, pour leur sûreté, il était mieux que ceux qui savent soient à l'ISMADD, n'est-ce pas ?

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Jeu 13 Sep - 12:47


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Maël confirma rapidement avoir deviné la nature de notre tornade blonde, basant lui aussi sa déduction sur la force - sans oublier ses yeux orangés. Comme quoi, c'n'était pas seulement un critère de réflexion basique pour les idiots. Ouh là. J'me sens comme si je venais d'insulter le harpiste. Pardon. En guise de réponse, Staz lâcha un genre de " ouais, ok, d'accord " encore surpris qu'un autre individu puisse mener des raisonnements similaires aux siens. Pas qu'il se pensait le seul être au monde capable d'aligner deux réflexions, mais se considérant la plupart du temps comme un idiot fini qui pense et vit simplement, il s'imaginait que des gens comme Maël s'appuyaient sur une logique qui lui échappait. Mais en fait non. Enfin bref passons, il est relou c'paragraphe.

Perdu dans le tourbillon de ses sauts d'humeur, Staz ne vit pas tout de suite le bol que lui tendait le musicien.

«  Tiens. Allons sur le canapé. Tu peux prendre les baguettes ou une fourchette comme tu préfères.   »

Tcchiiiii

Kékékékékékékéké, ké'ssé'k'ça ? La tronche dubitative que nous tira Staz fut magnifique. Alors que Maël partait s'asseoir sur le canap', lui resta quelques secondes planté là. Waah. Bien sûûûûûr, qu'il savait c'que c'était ; j'veux bien admettre qu'il est con mais quand même. C'te bestiole n'avait juste jamais mangé quoique ce soit ressemblant à des sushis dans sa vie. Lui, on l'avait allaité à la sauce algérienne, si voyez c'que j'veux dire, depuis il vivait de kebab, tacos, pizza, pâtes, bière, pétards. Et là… Il s'retrouvait, s'il vous plait, avec du saumon et de l'avocat finement coupé. Haha au secours, j'ai envie d'crever. Et lui aussi. C'est malaisant. Très malaisant.

Perplexe au possible, la bestiole finit tout de même par saisir une fourchette, fixant son bol comme si une nouvelle espèce se développait à l'intérieur. Au pire, il ne mangera que l'riz. Avait-il seulement envie d'bouffer ? Non. Il avait juste besoin d'une clope… Et d'une lampée de whisky pour se requinquer. Peut-être que je ferais ultérieurement apparaître une clope par la magie du rp…

Toujours dans cette même ambiance de malaise, l'blondinet se dirigea vers le sofa. Pendant un instant, j'vous jure qu'il hésita à s'asseoir par terre. Ce qu'il fit d'ailleurs… L'évidence lui sautait aux yeux : il n'avait rien à faire dans un lieu pareil. Donnez-lui un carton qu'il sera plus heureux. L'appartement n'était pas non plus un palace, mais pour un vieux schlag comme lui, c'était déjà beaucoup trop. Assi en tailleur, fixant son bol et remuant son riz avec sa fourchette, Staz n'avait qu'une envie : disparaître.

HEUREUSEMENT, Maël vint détourner son attention avec le mot magique : Ismadd.

«  Je suppose que tu fais parti de l'ISMADD non ?   »

« HHHAAAAH ? » grogna t-il en relevant la tête. Ismadd Ismadd Ismadd, depuis quelques temps Staz avait l'impression que la terre entière avait ce mot à la bouche. « Tcch. » fit-il avec rage. Il en faisait partie, certes, mais c'était impossible de l'admettre, à moins de s'arracher la langue. Staz détestait cette organisation. Que dis-je, puisque tout est décuplé avec lui, il la haïssait. Une fois de plus, il se mit à littéralement bouillir sur place. « Vous m'faites tous chier avec cette organisation de merde !!  » Bien qu'il avait ses torts, dans sa tête l'Ismadd l'avait arraché à la vie pépère sans aspiration qu'il menait et maintenant il devait s'casser la tête comme jamais pour trouver un moyen de se barrer ; même si pour ça il devait disparaître de la surface de la terre… Et c'est mal connaître Staz pour espérer que sa colère se calme un jour. Se sentant dos au mur, la bestiole s'exclama soudainement et avec hargne : « ET SI J'ARRIVE PAS A M'BARRER, J'Y FOUS L'FEU A LA PREMIERE OCCASION VOILA !! »

MA VIE ILS LE CONNAISSENT PAS C'EST UN FOU WALLAH ! Hhm. Pardon.

« Tcch. » fit-il une fois de plus en détournant le regard, laissant son bol de riz - auquel il n'avait pas touché une miette - à l'abandon. Quand, après quelques secondes de calme plat, la bestiole se mit à fouiller ses poches d'une main. Eeeeeeeeeeeeeh, magie du rp !

POUF ! Des clopes. Ou plutôt : un paquet tombant en lambeaux abritant une ou deux survivalistes légèrement tordues et aplaties. Ma foi, tant que ça s'fume ~ Malheureusement le briquet manquait à l'appel.

« hhhuuuuhh nhdkjshfoisdih dis-moi que t'as un truc ressemblant à un briquet ? » lança t-il à l'intention de Maël. Il n'avait clairement pas la tête d'un fumeur… Mais ne sait-on jamais.

©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Jeu 13 Sep - 22:06

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
A vrai dire le conseiller s'attendait à autre chose : des questions. Sur sa nature, sur sa vie, mais rien de tout cela ne venait, non, il se contentait de regarder la nourriture qu'il avait préparé d'une manière assez étrange. N'en avait-il jamais mangé ? Pourtant,aux états-unis, cela devenait de plus en plus commun d'en manger. A moins qu'il n'aimait juste pas ? Il était végétarien si ça se trouve ? Ou alors il mangeait plus de viande que de poisson ? Il verrait bien en mangeant ce qu'il se passerait. Lui en tout cas, armé de ses deux baguettes, dégustait son plat avec plaisir.

Contre toute attente, et bien qu'il eut pris une fourchette le voilà à… s'installer parterre. Ce fut au tour du blondinet de cligner des yeux.. M'enfin s'il était à l'aise ainsi, il ne pouvait pas dire grand-chose, mais il se demandait pourquoi il faisait ça.

«  Tu n'as pas envie de t'asseoir à côté de moi ?  »

C'était là une question peut-être légitime, peut-être que l'exorciste n'aimait pas notre faux démon. Puis vint sa question sur l'ISMADD. Et notre blondeur ne pensait pas créer autant de… remue-ménage rien qu'à cette question. Il savait que l'organisation n'était pas toujours… mais de là à ça… Y mettre le feu ? Sérieusement ?

«  Ha, désolé, désolé, je voulais pas parler de choses qui fâchent….  »

Bien sûr qu'il s'excusait,il était Maël après tout. Il se demandait bien ce qu'il se passait. A vrai dire il pensait même se renseigner rapidement sur ce qu'il s'y tramait et sur pourquoi Staz voulait y mettre le feu. Enfin il avait dit ça sur la colère, mais il leur en voulait, et c'était certainement du à leurs méthodes de recrutement que le conseiller n'avait jamais approuvées.

Un briquet donc. Il se leva en hochant la tête. Il ne fumait pas non mais il avait des bougies et donc forcément des briquets. Les plaques n'étant pas au gaz, c'était la seule solution. Il le lui tendit donc et passa aussi ouvrir la fenêtre, pour la future fumée de cigarette.

«  D'ailleurs, pourquoi tu ne veux pas t'asseoir sur le canapé ? Ah, et ce que je t'ai préparé ne te plaît pas ? Tu veux autre chose, ou t'as juste pas faim ?  »

Gentil, cordial, sympathique, doux, calme, beaucoup d'adjectifs pour décrire le comportement de Maël qui parfois détonnait vraiment.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Sam 15 Sep - 18:45


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Le narrateur suprême a actuellement un mal de tête effroyable, donc m'en voulez pas, mais aujourd'hui au diable les blabla inutiles.

OUI, Staz s'était assis par terre comme un gros clochard, premièrement parce que c'en était un, deuxièmement parce qu'il fallait toujours qu'il en fasse qu'à sa tête et troisièmement…. Je n'ai pas de troisièmement. Cf le post précédent pour une explication plus détaillée.

Oui je respecte rien.

Quoiqu'il en soit, cher petit Maël, ne prête pas attention à son comportement, cet abruti a un problème avec lui-même et non avec toi. Parce qu'en vrai tout le monde t'aime. #Maëldansnoscoeurs

« Ha, désolé, désolé, je voulais pas parler de choses qui fâchent…. »

Le petit d'ange déguisé en démon faisait bien de ne pas s'attarder sur le sujet. On ne peut rien tirer de Staz au sujet de l'Ismadd. Cette organisation lui sort par les trous d'nez. Point. Un jour, il finira par leur mettre une carotte. C'est promis. Juré craché, s'il ment il va en enfer.

De toute manière il y mettra les pieds. (lol, allez rigolez s.v.p)

Posé comme un con sur son coin de carpette, c'te bestiole se mit à grogner dans sa barbe des trucs incompréhensibles au sujet de l'ismadd. Certainement des insultes, des promesses de vengeance etc etc... En vrai j'pourrais vous rapporter ses dires, mais j'vous survole avec ma flemme. Pour l'coup j'vous autorise à m'insulter. Pendant 5 minutes.

Avec toutes ces conneries, Staz n'avait toujours pas touché une miette de son repas généreusement préparé par les petites mains de notre deuxième tête blonde, le voir s'interroger sur le comportement de Staz me fit franchement sourire. Tellement mignon. C'est pour cette prévenance qu'on aime tous Maël, je ne le dirais jamais assez. Un être aussi délicat que lui n'a franchement rien à faire avec c'te polak mal éduqué.

« Hhu ? » grogna le polonais en question tout en allumant sa clope. Il n'en avait pas l'air, mais d'un œil discret il jaugeait le comportement de Maël, se demandant réellement s'il y avait des limites à ne pas franchir avec lui. Il se releva maladroitement et se dirigea vers la fenêtre, laissant son bol de riz sur place, un peu d'air frais lui fera du bien.

« Fais pas attention. » finit-il par dire en s'accoudant sur le rebord de la fenêtre. Il n'avait pas franchement envie de gaspiller sa salive sur son malaise plus que débile. C'te blondinet s'était suffisamment stigmatisé tout seul pour penser que seuls les trucs les plus merdiques lui convenaient. C'était très con et il le savait. Malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de penser de cette façon. « Et non j'ai pas faim, j'vais pas squatter longtemps de toute façon. »

Son regard scrutant l'extérieur, Staz semblait à nouveau s'être un peu calmé. Mine de rien, la présence de Maël semblait l'apaiser petit à petit. Raison de plus pour ne pas s'éterniser. Une brute instable comme Staz n'a rien à faire avec un type propre sur lui. Un type oui. Le blondinet se comportait avec le musicien comme s'il venait de lui annoncer qu'il avait des origines italiennes. Pour lui, être qualifié d'humain, de démon, d'exorrrr-ciiiiiiiste ( je hais ce mot ), avait autant de valeur que d'être un chinois, un russe, un français, un américain, un asiat'... A ses yeux, Maël était un type aux origines différentes des siennes, mais le fait est… Qu'il était un type. Parmi une floppée d'autres types. Voilà donc à quel point Staz s'en battait les yeuks de la vie.

( Admirez avec quelle subtilité j'ai introduis un paragraphe écris il y a deux jours … )

Néanmoins, les pensées de notre bestiole ne pouvait s'empêcher de virevolter. C'est ainsi que de but en blanc, il murmura :  

« C'est marrant qu'y'ait pas d'anges quand même... »

aaaaaaaaaaaaaaaah du calme, j'pouvais pas m'empêcher de lancer l'sujet, mais en vrai j'attendrai le mois de Mars pour venir foutre la merde. Vous pouvez respirer...

Pour l'instant.
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Dim 16 Sep - 10:59

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Maël ne comprenait pas ce que Staz grognait actuellement mais il était persuadé que c'était un langage… plutôt fleuris ? Il préférait le laisser faire, ce genre de comportement avait l'air de le calmer tout seul. Il se contentait de manger, lui, après lui avoir donné le briquet l'observant de temps en temps. Cela avait été une sacrée journée même si d'autres avaient déjà été plus mouvementées que celle-ci, là ça se terminait plutôt bien et avec l'anesthésie Staz n'avait pas mal, ou alors, ne montrait rien.

Il fini par aller à la fenêtre pour y fumer tout n demandant au plus grand des blondinets de ne pas faire attention. Pas faim hein ? Bon bah ça serait pour plus tard, pour lui, certainement, ou alors si Staz finissait par changer d'avis….

«  Evite d'avoir le ventre vide quand même avec ce qu'il s'est passé.  »

Maël aurait pu dire ça d'une façon inquiète mais non, c'était juste avec le sourire, plus bienveillant qu'inquiet, parce qu'il ne faisait que donner un conseil. Parfois lorsqu'il parlait il donnait comme l'impression d'avoir des petites étoiles autour de lui, comme si cette gentillesse n'était pas de ce monde (… c'est le cas?) mais c'était aussi cette impression au Paradis.

Par chance (ou quelque chose comme ça) il y avait assez peu de bruit alors il entendait ce qu'il pouvait dire. Les anges hein. Il y avait en effet deux mondes mais ni ange ni démon existait, du moins, pas ceux dépeint dans la religion humaine ou dans d'autres traditions.

«  En vrai je n'aime pas ce mot. Du moins, je ne l'apprécie qu'en démonique. Je me demande pourquoi les humains n'ont pas choisi un autre mot, qui n'avait aucun sens, un nouveau, plutôt que de nous affubler ainsi. Le sens mauvais à l'intérieur de celui est assez gênant et trompe un certain nombre d'humains..  »

A nouveau, avec un sourire, même si l'on lisait un certain air sérieux. Le sourire sérieux, voilà.

«  Du coup ce que tu dis n'a pas de sens, au final. Mais je conviens que c'est compliqué de penser comme ça, haha.  »

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Dim 16 Sep - 18:05


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Bien, maintenant que j'ai calmé ma joie on va pouvoir reprendre ce rp sereinement. Alors, on en était où ?

« Evite d'avoir le ventre vide quand même avec ce qu'il s'est passé.  »

Doux jésus… Si seulement tu savais Maël… Ce gueux avait un comportement alimentaire des plus déplorables. Fut un temps, quand il n'était encore qu'un papillon joyeux virevoltant de dealers en dealers, Staz s'en allait quérir le saint kebab quand la fonce dalle l'assaillait. Comme la plupart des déchets un peu perchés comme lui, il fumait bien plus qu'il ne se nourrissait… Or depuis qu'il est à l'Ismadd… La fumette est proscrite en raison des visites médicales à répétition. Il n'avait pas franchement envie qu'on l'envoie en cure de désintoxe alors… C'te débile s'était rabattu sur l'alcool. A raison de doses savamment réparties dans la journée, il parvenait à s'anesthésier. A garder son calme. C'était la seul moyen qu'il avait trouvé pour se tenir tranquille : vivre en sourdine. C'est triste. Et pitoyable à la fois. C'est Staz.

De ce fait, la seule chose dont il avait envie et besoin, alors que sa main blessée commençait tout doucement à le tirailler, c'était un verre de whisky. A l'abri des regards. Pour la première de sa vie, le blondinet avait presque honte de s'arracher la gueule à longueur de journée, car plus le temps passait, plus il commençait à ressembler à la personne qu'il haïssait le plus au monde. Si bien qu'il serait capable de se buter lui-même s'il devenait son portrait craché.

M'enfin on en reparlera plus tard, car le seule chose qu'il voulait à présent… C'était son putain de verre.

Puis, tirant une nouvelle latte sur sa clope, Maël lui fit part de son avis sur les anges, ou plutôt sur les démons. Mais… Staz… Je l'connais, tu l'connais, on l'connait. Cet énergumène, quand il est décidé à faire chier, est capable de tiquer au moindre mot, à la moindre expression mal employée, à la mooiiindre tournure de phrase un poil ambigu. Et là, devinez ce qu'il avait remarqué ? Notre cher petit Maël n'avait pas vraiment affirmé leur non existence, juste qu'il n'aimait pas ce mot et encore, son explication faisait plutôt référence au mot démon. Staz avait bien compris le délire qu'il y avait autour de leur appellation, néanmoins, il ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire en coin. En tant que narrateur suprême, je salue mon collègue pour son élégante façon de détourner l'attention de notre Staz en jouant sur le sens des mots. ~

« D'après c'que j'ai compris… c'est surtout à cause des sonorités ressemblantes entre demon et démon. Mais si ça peut te faire plaisir moi ça m'dérange pas d'vous appeler les choux fleurs. »

Staz n'était pas encore franchement doué par prononcer les sonorités démoniques. Mais le mot demon ne devrait pas lui poser trop de problèmes. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la bestiole n'avait aucun mal à concevoir que les démons étaient juste des êtres randoms, avec des capacités certes extraordinaires pour les petits humains qu'ils étaient. Néanmoins… Il ne pouvait s'empêcher de chercher la petite bête, car pour lui y'avait quand même une couille quelque part.

C'est ainsi qu'il finit par se retourner vers Maël, les coudes repliés et en arrière pour rester accoudé au rebord de la fenêtre avec sa clope à moitié consommée coincée entre son index et sa majeur. Sur son visage, on pouvait voir qu'il était en train de penser à un truc. Il fait toujours la même gueule de con quand il réfléchit.

« J'ai certainement pas la gueule d'un érudit, mais j'ai bien compris qu'vous n'aviez rien à voir avec les délires qu'on s'est fait autour de la religion… Vous êtes juste des types comme ça… Il n'empêche que... » Staz marqua une pause pour reprendre une bouffée de nicotine complètement calculée. Ce con adore se la jouer. « Que y'a des similitudes entre ce qu'on raconte dans nos livres et votre monde alors… Si au départ j'pensais qu'on s'était juste inventé des histoires parce que ça faisait flipper de se dire qu'on était les seuls cons perdus au milieu de l'univers pour x raisons, maintenant j'pense que ces histoires sont pas sorties de nul part… C'est évident qu'on a fabulé plein de conneries, en partant dans notre délire de bien et de mal maaaiiis… Y'a quand même une base, à tout ça. Alors si on s'est raconté des histoires autour des démons et qu'ils "existent" entre guillemets, alors j'vois pas pourquoi les anges seraient une totale invention... »

A la fin de cette longue tirade, il termina sa clope jusqu'au filtre et la lança à l'extérieur…

« M'enfin… Ca c'est seulement c'que j'pense. »

Et dieu sait qu'il y croit dur comme fer. Préviens tes potes Maël, ce gars ne va pas vous lâcher.
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Dim 16 Sep - 21:18

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre
Impossible de ne pas lui faire avoir un fou rire, vraiment. « Choux fleurs ». Ha. Elle était bien sortie celle-là. C'est vrai qu'au final, ce n'était peut-être pas pire, avoir un nom de légume (enfin, d'un crucifère pour être exact) qu'un nom qui avait beaucoup trop significations fausses pour les humains. Que ce soit pour ange ou démon, d'ailleurs. Ils n'avaient été que peu de fois confronté aux humains, les anges, alors il n'avait pas eu leur heure de gloire type « créature de lumière, aidez nous ! ».

«  Hahaha, appelle moi chou-fleur si ça peut te faire plaisir, j'aime bien moi. Mais oui c'est à cause de ça. Tu peux traduire demon en « humain »  » Il ignorait qu'un certain Eras lui avait déjà fait la leçon.

Doucement notre blondinet asperge (encore une plante!) se calmait et respirait un bon coup. Heureusement qu'il avait fini son plat, d'ailleurs.

Là, il écoutait plus attentivement son acolyte du moment. Il aimait beaucoup sa reflexion et cela le fit sourire, et le toucha même, cette façon simple de voir les choses. Oui, ils étaient juste des gens.

«  J'apprécie beaucoup ton point de vue. Il est simple mais beau, je trouve. Plus de gens devraient penser comme toi.  » Un doux sourire, encore un, mais plus touchant que les autres peut-être. Il enchaîna. «  Quelles similitudes vois-tu ? Est-ce que tu parles de prénoms ou bien d'autre chose ?  »

Maël était bien curieux d'avoir le point de vue du demi humain. Il ferait un bon démon, il en était certain.

«  Tu veux dire qu'il existerait encore une autre race, monde, voire même plusieurs d'ailleurs, il y a les légendes de plein de religions au final, mais qui n'oseraient pas se montrer….Qui vivraient cachées ? Loin des démons ? Des humains ? Et pourquoi ? Par peur ? Par asociabilité ? Si c'était le cas, ça serait vraiment triste non… ?  »

En quelques sortes la bienveillance de Maël allait jusque là, oui. Sur le sourire nostalgique affiché sur son visage, cet air doux et en même temps compatissant.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Dim 16 Sep - 22:23


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Staz avait sorti sa connerie sur les choux fleurs sans réfléchir. Souvent, il se surprenait lui-même avec toutes les absurdités susceptibles de sortir de sa bouche sans l'approbation préalable de son cerveau ; mais il ne pensait pas que cela ferait autant rire son bon samaritain. Soit. Il attendit simplement que celui-ci se reprenne sans piper mot. Si ses fous rire étaient spontanés, incontrôlables et la plupart du temps communicatifs, lui n'était pas vraiment sensible à ceux des autres. D'ailleurs, l'blondinet connaissait déjà la signification du mot demon, mais s'il adorait inconsciemment partager ses théories sur les êtres surnaturels, c'n'était pas vraiment son genre de s'étaler sur sa vie d'tous les jours.

Le mauvais bougre haussa un sourcil quand Maël le complimenta sur sa façon de penser. Si en tant que narrateur je suis sauté au plafond, Staz lui ne sut comment réagir. C'n'était pas tous les jours qu'on le félicitait pour quoique soit… En même temps… Son comportement n'aidait pas quoi. Légèrement mal à l'aise, la bestiole lâcha un " Ha " plutôt perplexe. Yeuh yeuh yeuh, passons vite ce moment gênant.

«  Les prénoms ouais, certains types de démons, la supposition d'une hiérarchie, des fonctions… Bref, en vrai j'suis pas très calé sur la religion humaine du coup j'vais pas me la raconter.  »

Autant être honnête, hein, mais l'idée était là.

Pour la suite de la discussion… Staz resta silencieux quelques secondes, fixant un point dans la vide à la recherche d'idées, de suppositions, d'exolications. Si le contrecoup des événements commençait doucement à lui peser, il adorait ce type de réflexion et c'était la première fois qu'un démon discutait avec lui de cette façon.

«  Ben en vrai quand t'y réfléchis… Les êtres humains squattent une planète qui flotte on n'sait trop comment dans l'espace. Espace avec une notion d'infini qui est quasiment impossible à concevoir pour un esprit humain. De base, c'est impossible que dans cet espace on soit les seuls glandus à être en vie. Il peut exister des centaines de mondes, des centaines de races, certaines sans doute plus proches de nous, qu'on a peut-être un jour frôlé, ce qui avec beaucoup d'imagination, a donné naissance aux légendes… En vrai tout est possible t'sais. »

Sur ce, il sortit une deuxième clope tout aussi amochée que la première qu'il prit le temps d'allumer.

«  En admettant que d'autres races existent, dont une représentante des anges, y'a mille raisons pour lesquelles elles voudraient rester cachées. Par peur peut-être… Mais j'suis pas sûr. Plutôt par sagesse j'dirais. En tout cas si j'étais un alien et que j'avais connaissance des humains, franchement j'irais pas faire pote avec eux. On est con, on fait d'la merde, on détruit tout, on aime pas c'qui est différent… Alors manquerait plus qu'on tombe sur une race encore plus débile et plus forte que nous pour que ce soit l'apocalypse. »

Et la guerre nous pend au nez les potes.
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Lun 17 Sep - 10:07

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre

Alors que le compliment de l'ange était sincère, Staz n'en dit rien mis à part un « Ha » et Maël remarqua une sorte de gêne. Certainement pas pudeur, ou parce qu'il n'en avait pas l'habitude. Notre bienveillant harpiste n'avait pas l'intention de lui en parler, cela ne ferait qu'accentuer sa gêne, et cela prouvait au moins qu'il l'avait entendu. C'était déjà bien. Il se dirigeait plus vers les prénoms et les types de démon.

«  Moi non plus, je n'en sais pas beaucoup de choses, je te l'avoue, haha. Je préfère ne pas savoir les bêtises qui y sont dites.  »

La religion, surtout chrétienne, était pour lui, beaucoup trop dichotomique à son goût. Le bien, le mal, les vertus, les péchés, et peu de place à un équilibre finalement… et non… rien à voir avec notre sainte sphère, mais les humains, cela incluait demon et anges, ne pouvaient pas être ni que mauvais ou bons.

«   Ce n'est pas faux oui mais… Tu ne vois pas les humains trop noirs ? Après tout, toi tu n'as pas l'air d'avoir peur de la différence. Et j'en ai croisé quelques uns similaires. En fait je pense que si le monde était au courant de l'existence des démons, cela se passerait mieux pour nous. Mal au début. Et je pense qu'ils devraient changer notre appellation mais… cela serait un grand pas de fait… au lieu de surveiller tout ce monde constamment. On ne leur laisse pas le choix. Après, c'est peut-être trop utopiste… Haha, je le suis je crois.    »

Un nouveau sourire sur ses lèvres, Maël se leva et vint rejoindre Staz à sa fenêtre, s'appuyant aussi sur le bord. L'air frai faisait un peu virevolte ses cheveux plutôt longs il fallait bien l'avouer.

Après un petit moment, notre harpiste commençait à chantonner, puis à chanter, sa voix était tantôt douce, tantôt grave, on aurait presque pu dire qu'elle ne lui appartenait pas.


Vers 2, 2"10 ça devient plus fort 8D et plus grave ~
lyrics:
 


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ISMADD - Exorciste  Nouvelle recrue

Arrivée : 29/06/2017

Plumes : 483

Age : 22

Localisation : Coincé à l'Ismadd.

avatar
Staz L. Najder
ISMADD - Exorciste
Nouvelle recrue

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mar 18 Sep - 16:33


« Elle ne veut plus me quitter »
Elle m'a eu… Son joli prénom c'est la rue.


Eeeeeet voici donc à quel point Staz était perché avec son délire sur l'espace. Pour tout vous dire, l'autre jour alors qu'il se faisait chier, il s'était égaré sur des vidéos d'astronomie. Fut un temps, lorsqu'il était fonfon à longueur de journée, la bestiole aimait se perdre dans des théories folles sur l'univers et la vie, surtout lorsque 5h du mat' sonnait et qu'il s'armait d'une clope et d'un café. L'espace l'avait toujours fasciné et apparemment, il avait jugé le moment propice pour ressortir l'une de ses anciennes réflexions… Cela peut surprendre quand on connaît le personnage.

Pour la petite info du jour, l'espace ne serait en réalité pas infini, mais plutôt en constante expansion dans un espace restreint… Mais du coup, dans quoi se trouve cet espace restreint ? Je vous laisse méditer la dessus.  

« Moi c'pas pareil, j'm'en balec' de tout, que ce soit du vieux schneo du coin, ou de l'alien au fin fond d'la galaxie. Et si tu m'prends comme référence, c'est qu't'as un grin. »

Effectivement, Staz est un ballécouilliste de qualité. Très peu de choses réussissent à lui en toucher une tout en faisant bouger l'autre. En tout cas, il espérait secrètement que l'existence de tout ce petit monde soit dévoilée, au moins comme ça, il n'aurait plus à taffer pour ces enculés d'l'ismadd. Mais cela ne sera certainement pas pour tout de suite, voilà pourquoi il devait se démener pour leur filer entre les doigts. Il pourrait simplement mettre de l'eau dans son vin et trouver un taff à la con dans l'organisation, comme technicien de surface. Comme ça il n'aurait pas grand chose à foutre et pourrait se la toucher toute la journée. Mais il y a un seul petit hic…

Staz ne fait pas de concession. C'était aussi une question de fierté de reprendre sa totale liberté. La seule et unique qu'il a toujours eu.

Quand soudainement, Maël se rapprocha de lui pour se mettre à... Chanter. Staz le fixa pendant un instant, clope en main. Oh. Il bug.

Tchiiii

Ok ok ok ok ok. Là, ça devient creepy. Rapidement, il tira une dernière et très longue taff avant de s'exclamer :

« Ouais t'sais quoi ? J'vais y aller. C'est l'heure pour les braves. DU COUP, évite de traîner dans les rues chelou steuplait, parce qu'après faut venir t'aider et c'est chiant » osef qu'il soit un démon  « Voilà eeeet... » dit-il en se retournant vite fait, alors qu'il s'était dirigé vers le porte « C'est quoi ton prénom déjà ?? »

Putain Staz t'abuses.

Allez, VAMOS !
©TE


~~~~~~

" Anger and Agony are Better than Misery "


PREZ || JOURNAL || F.T ||STAZ'S VOICE

STAMINA.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 27/04/2017

Plumes : 133

Localisation : Las Vegas

avatar
Gwenaël Ea'ssy
CONSEILLER DES DEFENSES MAGIQUES

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   Mar 18 Sep - 21:59

Tu ne retiens rien
 
18/01/2015

 Ruelle macabre

Maël se demandait s'il se sous-estimait ou non. Il ne pensait pas être bizarre pour prendre le petit blond en référence, au contraire, et puis, on lui disait toujours qu'il savait repérer le potentiel même dans la plus grande canaille. Alors c'était bien possible. Au moins il assumait. Enfin, si c'était une bonne chose, d'assumer un non intérêt à un peu tout.

Alors que notre vieil (parce que 2000 ans c'est vieux quand même on se le cache pas) voulu chanter un peu, à la fenêtre comme cela arrivait de temps en temps il se leva et s'approcha donc de Staz qui était à coté. Aucune gêne de sa part… mais pas de l'autre tête blonde qui commença a se sentir… bizarre. Du moins, c'était ce qu'il déduisait de la tête qu'il tirait actuellement. Ha, il l'avait fait fuir…..

«  Ha je ne voulais pas te faire fuir…..  »

Il avait cependant l'air plutôt décidé à partir, il était même déjà vers la porte. Hein comment ça son prénom ? Un rire franc sortait d'un coup de la gorge du chanteur. Il avait oublié son prénom hein ? Il ne pouvait pas lui en vouloir.

«  Je ferai attention, je ferai mon possible, haha. Et je m'appelle Maël, Staz. Rentre bien. Toi aussi, fais attention.  »

Prenant la poignée, le conseiller lui ouvrit la porte. Ha. Il n'avait pas mangé. Il attendait donc qu'il soit parti pour ranger tout cela dans le frigo. Il pourra le manger demain midi. A présent un bon repos l'attendait pour reprendre le chant le lendemain.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu ne retiens rien {PV : Staz} 18 janvier 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EWA ROYAL RUMBLE 2015 - 27 JANVIER 2015 (Carte)
» INTRIGUE JANVIER 2015
» Recensement Janvier 2015
» 9 janvier 2015
» [Issy] Week-end Jeux Compétitifs Edge 18 janvier 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Le monde des hommes  :: Las Vegas :: Périphérie :: Rues-
Sauter vers: