Vous voici dans un monde où les anges contrôlent l'équilibre du monde, complotent, au dépend de toutes les races tant que l'équilibre est conservé. Que serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en février-mars 2015
• 10 février - Saytana janma : Fête révolue en l'honneur de Satan.
• 27 mars - Ekiikarana : Fête de l'unification des Enfers, de coutume un tournois est organisé.

Evenements en cours
- 14 février : un démon s'introduit à l'ISMADD. www
- 4 mars : réveil de Satan, les missions non vitales de la journée sont annulées. www
- 4 mars : réunion générale de l'ISMADD www
- 11 mars : un démon déclenche un incendie à Las Vegas. www

Nous recherchons : des alliés de Lilith, les Conseillers des Anges et des Civils toutes races confondues !

Partagez | 
 

 Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 13:29


Remiel avait été sauvé, l'ange était rassuré. Il ne pouvait néanmoins pas rester au Paradis. Le lendemain notre espion était reparti pour l'ISMADD, il ne devait pas attirer l'attention, il devait rester à son poste même si les conditions avaient été exceptionnelles ce n'était pas une raison pour lui faire plus louper que nécessaire.

~~~


Le démon qu'il avait dit être n'était pas à l'ISMADD depuis longtemps mais il avait déjà toutes les compétences. Il parlait couramment l'anglais, avait se battre, les seules choses à étudier était les armes à feu et la hiérarchie.

Alors qu'il avait passé sa journée à s'entraîner aux armes humaines, un de ses supérieurs vint lui apporter un dossier, directement à la salle d'entraînement des exorcistes. Il avait une mission et elle commençait cette nuit. Dans ce dossier il y avait le rapport d'un agent nouvellement accrédité, Neroyski Sorensen sur l'interrogatoire. Il demandait une observation de la personne qui avait assisté il y a quelques mois de cela a un événement tragique commis par un démon. Cette personne avait apparemment la volonté de la chasse, ou quelque chose comme ça. A vrai dire les écrits n'était pas rassurantes mais si l'on pouvait la canaliser, peut-être ferait-elle un agent digne d'intérêt.

Comme la majorité des surveillances elles commençaient dans l'heure, et la nuit, pour pouvoir suivre un maximum la personne de journée. Préparant des affaires discrètes et sombres (veste noire en cuir, habits de la même couleur mais fluides lui permettant d'être à l'aise, Erëm empoignait ses armes. Il y avait un risque pour qu'elle cherche les démons et qu'elle ait des ennuis alors il pris un DBP ainsi qu'un classique 9mm. N'oublions pas les jumelles ainsi que son écouteur et son micro. Cela donnait l'illusion d'un adolescent qui était en train de discuter sur son téléphone. Son badge du FBI était dans sa poche au cas ou, tout comme celui de l'ISMADD. Soit, il était bien paré.

Le plus sûr pour lui était d'y aller sous son apparence humaine. Se rendant dans une passerelle on lui ouvrait un portail (bien qu'il aurait pu le faire lui-même, la réglementation tout ça), il arriva dans une zone sécurisée. De là il pris une voiture et le voilà avec son gps en train de chercher l'habitation.
Une fois sur place, il fit discrètement le tour à pieds. Il était aux environs dix neuf heures et il faisait nuit, merci l'hiver. Il y avait encore de la lumière, quoi de plus normal. C'est là qu'il aperçu à travers la vitre, dans un petit espace sans rideau, un spectacle peu ragoûtant. Il avait l'impression de ressentir la même chose que pour Remiel. Non mais qu'avaient les humains !

Il fit plusieurs pas en arrière et se camoufla derrière un arbre et utilisa ses jumelles, celles-ci détectaient les formes de vie, même à travers les murs. La température corporelle du démon n'était pas des plus rassurantes, elle avait baissé de plusieurs degré. Il était blessé et son organisme faisait certainement de son mieux pour le maintenir en vie, lui et ses fonctions vitales.

«  Ici Azëm, demande permission pour intervention immédiate au domicile d'Alan Winter. La présence d'un démon enchaîné est certaine à 100 %. Il ne ressemble pas à la description faite pour l'événement.
- Nous étudions la question.  »

Rapidement, l'un des supérieurs fut cherché et la situation lui fût racontée en détails.

«  Azëm, intervention accordée. Permission d'utiliser la force. Nous préparons une équipe de secours aux coordonnées que nous allons vous envoyer par message.
- Bien reçu. Je vous recontacte rapidement. Terminé.  »

Se concentrant quelques secondes, Erëm changea son apparence pour celle démoniaque, des yeux mauves et des cheveux de la même couleur. Il ne pouvait se risquer à montrer son apparence humaine à cette personne.

Il devait maintenant savoir comment rentrer. Il devait faire attention, car la suspecte ne devait pas prendre le démon en otage. La seule solution viable qu'il voyait était de passer par la fenêtre et de se placer entre les deux pour avoir le dessus sur la situation. Soit. Il devait de toute façon faire vite.

Ne craignant ni les bouts de verre, ni le choc, il dégaina son arme et sauta contre la vitre, la brisant, effectuant une roulade, se plaça entre les deux et poussa Alan, dit « Alice Winter » dans le but de la faire tomber parterre et de l'éloigner.

«  Alice Winter, plus un geste, lâchez votre arme, les mains sur le mur, tout de suite, ou je tire.  »

L'agent Sorensen avait conseillé de l'appeler ainsi alors il le faisait. Il la regardait droit dans les yeux. Il ne plaisantait pas. L'arme qu'il tenait était le DBP. Il n'était pas mortel, il s'agissait d'un pistolet qui envoyait de l'énergie développé par l'ISMADD. Il n'eut qu'un petit regard pour le démon attaché. D'abord, il devait immobiliser Alice.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 14:28

Je jouais avec ce monstre, il ne semblait pas pouvoir se défendre efficacement et était certainement trop faible pour utiliser la magie, bien que je suspecte qu’il devait en avoir une qui n’était pas possible d’utiliser dans les conditions actuelle. Une magie de soins ? Cela serait tellement amusant de tuer un de ses monstres pouvant soigner ses camarades. Je continuais de planter la lame, que je faisais chauffer à chaque fois, afin qu’il ne saigne pas trop et souffre bien.

Il avait tout de même bien saigné, vue son état, la quantité de sang devait être identiques aux humains, il n’y avait donc que la régénération qui faisait la principale différence en terme de résistances à ce genre de traitement ? Quand il faisait mine de vouloir s’endormir, je ne lui donnais pas cette occasion, eau glacial coup de bottine dans l’abdomen ou le visage, tout était bon pour le maintenir éveillé.

Ce petit jeu commençait cependant à me lasser. Je voyais bien qu’il était à bout. Devais-je le trancher la tête ? Non, non, cela serait tellement prévisible, il me fallait autre chose, il fallait que la peur finisse par être la dernière chose qu’il se rappel, que je sois à ses yeux un bourreau, la chasseresse qui n’a cessé de jouer avec lui jusqu’à la fin.

Je vins donc à saisir une nouvelle bougie, venant à faire couler de la cire sur les plaies. Cela devait être horriblement douloureux et rien que cette idée me donnait envie de continuer un petit peu à jouer, comme lorsque l’on mange alors que l’on a le ventre plein, de la simple gourmandise sur la souffrance de cette monstruosité nommée démon.

Je décidais de rendre la lame un peu plus chaude, prenant le chalumeau pour faire chauffer la lame jusqu’à ce qu’elle se teinte légèrement. Malheureusement quand je me retournais, quelque chose surgis de la fenêtre. Un autre démon qui se mettait à le crier quelques chose en anglais, tout en me pointant avec une arme.

Ce démon se prenait pour un policier ? Le FBI recrutait ce genre d’engeance ? Il n’était pas humain et n’avait aucun droit sur moi. Je vins à doucement me relever, je lâchais l’arme, elle était bien trop lourde dans cette situation, le temps de le trancher il pourrait tirer. Ce que je fis fus de faire semblant d’aller à un mur, proche des bougies allumées et d’en saisir une pour la jeter sur lui.

Par la suite je comptais aller dans le salon pour prendre un couteau et le planter. Il ne connaissait pas la maison de Béatrice, j’aurais tout le loisir de le surprendre et d’utiliser son arme contre lui. J’allais tuer cet intrus qui était un démon et avait osé détruire la propriété de ma moitié en entrant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 15:11


Alors qu'il pointait son arme vers elle, Erëm ne s'attendait pas forcément à ce qu'elle obéisse mais elle lâchait au moins son arme. De toute façon cette épée était beaucoup trop lourde pou elle. Avant de s'enfuir en lui jetant une bougie. Il se protégea simplement en faisant attention à la flamme. Allait-elle quitter le domicile ou juste venir avec une arme ? De toute façon, il ne craignait pas grand-chose, que ce soit un pistolet ou une arme blanche. Ca fera juste mal, voilà tout. Bon. Le démon.

«  Est-ce que tout va bien ? Tu peux bouger ?   Il n'était franchement pas dans un bon état.
Pas… pas vraiment… ou quelques secondes….  
- Ok. Je vais t'ouvrir un portail et te faire passer. L'ISMADD est au courant et t'attend. Ils vont s'occuper de toi de t'en fais pas. Ici Azëm. Suspecte en fuite. J'ouvre un portail pour vous faire passer le démon. Elle sera certainement armée. Préparez des renforts si je la perds.  » Avait-il dit en appuyant sur l'oreillette.

Pas une minute à perdre. Il brisa les chaînes avant de tracer le portail, humain, bleu, d'y mettre les coordonnées de la zone de sécurité de l'ISMADD et d'y envoyer comme il pouvait le démon sur ses deux pieds. Il le referma de suite. Il ne restait plus que lui et la personne à appréhender.

«  Démon récupéré.
- Bien. Silence radio jusqu'à l'arrestation.  » Il ne devait pas être dérangé.

Doucement, il fit quelques pas en arrière et mis ses jumelles. Plutôt facile de détecter les formes de vie avec celles-ci. Il aurait pu utiliser ses pouvoirs mais… il n'avait pas dis posséder un tel don à l'ISMADD. Il était bien mieux pour lui de se faire planter plutôt que de dévoiler sa nature.

Voyant qu'elle n'était pas dans le salon, il avança consciencieusement. Il l'avait repérée grâce aux jumelles. Cette porte-là. Cette pièce. Même dedans, elle était bien planquée. Il aurait bien du mal à utiliser le DBP dans un endroit si exigu. Alors il avait une idée. De ce qu'elle avait fait, et si elle était toujours là c'est qu'elle voulait le planter. Il rangea son arme. Pour la maîtriser il devait être près d'elle. Alors il fit semblant de chercher. Jusqu'à ce qu'il puisse saisir sa main armée, la désarmer, et la plaquer contre un mur. Du moins, dans l'idée.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 15:27

Je pus aller dans la cuisine et me diriger vers les couteaux. Je prenais grand soin de les aiguiser, que cela soit dans le but de les utiliser pour faire mes plats ou encore dans l’éventualité où j’en aurais besoin pour planter le meurtrier de ma moitié. Je pris un premier en main et me dis qu’il aurait peut-être l’avantage avec son arme ; Je pris donc un second, que je glissais sous ma nuisette, histoire d’avoir toujours une arme dissimulée de sa vue.

Je pris la direction d’une toute petite chambre, la mienne. Je n’avais plus osé dormir dans celle de Béatrice depuis sa mort, il s’agissait d’un endroit sacré que je ne voulais pas souiller de ma présence, comme pour garder une trace indélébile de son existence dans cette demeure. Ma chambre était très petite, il fallait se faufiler entre le lit et le mur pour ouvrir la fenêtre, ne pas chercher à ouvrir l’armoire en grand. Moi j’étais dissimulée entre l’angle du mur de la fenêtre et celle où était l’armoire.

J’attendais dans le noir, venant à avoir un frisson en voyant la porte s’ouvrir et l’homme entrer. J’attendais, toujours et encore, venant à retenir cette envie de se jeter sur lui jusqu’à ce que je puisse l’atteindre surgissant d’un bond sur lui ; Il parvint à maîtriser mon bras armé. Mais il ne s’attendait pas ce que je sois folle en venant à forcer pour prendre l’arme caché de l’autre mains et porté un coup frôlant les côtes et touchant quelques chose. Dans le mouvement je n’avais clairement pas peur de perdre mon bras maîtrisé, s’était un démon, tout était permit contre lui et qu’est qu’un bras contre l’opportunité de tuer un monstre chez Béatrice ? Si j’avais ma voix, je me serais mise à avoir un rire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 18:43


  Tout se déroulait selon son plan. Dans cette petite pièce noire, lorsqu'il arrivait à porter d'elle, la cible se jeta sur lui dans le but de le planter. Il lui saisit la main et appuya fort pour faire tomber le couteau. Ce qu'il n'avait pas prévu c'était qu'elle ait aussi une arme dans l'autre. Ainsi, il se fit couper avant de pouvoir la lui prendre. Lui tenant à présent les deux poignets. Il la plaqua ensuite contre le mur, un genou dans le dos, pris ses deux poignets dans une seule main, avant de défaire sa ceinture pour pouvoir l'emprisonner. Il n'avait pas de menottes et la chaîne n'aurait pas été pratique. Il lui lia les deux mains derrière le dos.

«  Ça suffit maintenant. Alice Winter, vous êtes en état d'arrestation pour kidnapping, torture et sévices. Vous débattre ne sert strictement à rien.  »

Et non, aucunement de phrase pour l'avocat. L'ISMADD ne fournissait pas ce genre de service. Maintenant la demoiselle contre le mur il entra à nouveau en contact avec son équipe qui se situait dans les locaux au fin fond du désert.

«  Suspecte appréhendée. Je rentre. J'utiliserais le même portail.
- Reçu, nous vous attendons. Bande lui les yeux. L'unité d'intervention est prête s'il faut te seconde. »

Prenant la demoiselle par son lien qui était assez fort mais pas non plus trop serré (sauf si elle se mettait à trop se débattre) il l'emmena vers le salon. Il ne lui adressa pas un mot d'ailleurs. Pour le moment il n'avait rien de spécial à dire... Alors qu'il leva la main, son doigt s'illumina et il traça à nouveau le même portail que précédemment. Il mis plus de temps car il n'était pas pressé de toute façon. Les coordonnés. Et voilà.



Comme il pu, il prit il tissu qui traînait et lui mis sur la tête pour lui bander les yeux. Inutile de la rassurer ou quoi que ce soit. Déjà, il n'en avait pas spécialement envie mais de toute façon elle ne le croirait pas.

«  On y va.  »

Il l'empoigna un peu plus fermement avant de passer par le portail.

Une fois sur place il mentionna à l'équipe. «  Me voilà. On va avoir besoin d'une équipe la bas pour faire un nettoyage. Il y a l'épée de notre invité et du sang.  »

L'ordre fut donné de suite. C'était sur que plein de gens allaient rentrer chez sa très chère Béatrice.

«  Je vais la mettre dans une salle et l'interroger. Comment se porte le démon ?
- Le Doc' l'a vu. On attend maintenant. Mais ça devrait aller avec des soins, il est à l'infirmerie. Et tu peux utiliser la salle 301. Vous deux, escortez les.   Mieux vaut prendre des précautions.
- Merci. A toute à l'heure.  »

Deux soldats accompagnaient donc Erëm vers la dite salle. Les salles d'interrogatoires se trouvaient dans l'aile militarisée, c'est à dire là ou ils avaient attéris. Alice pouvait entendre un ascenseur. Il l'assis sur une chaise, mis des menottes directement reliées à celle-ci, mais assez longues pour qu'elle puisse faire quelques gestes…

«  Il me faut l'ordinateur avec le logiciel de lecture, apportez m'en un s'il vous plaît.
- Je vais chercher ça. Et l'un des deux soldats s'en alla.
- Oh, mais tu es blessé. Ca va ?
- Ha, oui, c'est rien, j'irai voir le doc après, rien de grave, une égratignure.  »

Quelques minutes passèrent et enfin, ils avaient le logiciel. Ainsi, Erëm mis le pc en face d'elle, et enfin, lui enlevait la bande devant les yeux. C'était le même que celui de l'agent Sorensen.

«  On va rester devant la porte.
- Ça marche.  »

Les deux sortirent donc et le faux démon s'assied tranquillement en face d'elle.

«  Je suis l'agent Azëm Ray'sha. Je fais parti de la même organisation que l'agent Sorensen qui vous a posé des questions il y a 2 jours. Et ce n'est pas le FBI, mais vous vous en doutez peut-être. Je vais donc vous demander de répondre à mes questions : que faisais ce démon chez vous et dans quel but le torturiez vous ?  »

Clair, net et précis. On ne pouvait pas faire mieux.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 19:18

Je vins à devenir folle de rage quand il parvint à me bloquer les deux bras dans le dos et me les attacher, tentant pendant ce temps de lui faire mal en essayant d’écarter ses pieds, donner des coups de talon aux tibias. Je n’en avais rien à faire qu’il me dit que me débattre était inutile, hors de question d’obéir à un démon. Il parlait de portail, ne comprenant pas trop ce que s’était, certainement une magie particulière.

Je fus trimballée dans le salon et vis de mes yeux le cercle fait, venant à essayer de le mémoriser, cela ne m’apporterais sans doute rien, mais il était toujours important de connaître des trucs en plus sur ses monstruosités, je ne reconnaissais pas le langage, essayant juste d’en mémoriser la forme, alors qu’il continuait à me tenir fermement. S’était la dernière chose avant de me faire passer un bout de tissu sur les yeux. Cela ne fut pas difficile pour lui, venant à bouger la tête.

Je n’entendis que d’autres voix, sentant l’odeur et la température de la pièce changer. Le démon s’adressait à d’autres personnes, ce qui voulait dire que pour une raison bizarre j’étais dans un autre endroit. Donc ce que je déduisais s’était que le symbole devait servir à transporter les gens d’un endroit à un autre. Je tentais de forcer sur la ceinture, quitte à couper la circulation sanguine pendant quelques secondes. Ils voulaient m’interroger, entendant une seconde voix répondre et le bruit de deux autres personnes.

Je pus sentir tout le trajet, essayant de mémoriser chaque virage, le temps dans l’ascenseur. Toute information pour essayer de me faire un plan de ce lieu. On me mit sur une chaise, venant à me menotter à celle-ci. Ils avaient une technologie terrienne ? Cela voulait dire qu’ils avaient certainement infiltré notre société, ce qui me dégoutais davantage de ses monstres, peut-être avaient-ils étouffé volontairement la mort de Béatrice.

Il fit la présentation, venant à me faire tirer un sourire narquois. Ils avaient donc tout prévu depuis le début. Je pouvais répondre sur le clavier, m’ayant laissé assez de mouvement. Je le regardais, alors qu’il me posait des questions, venant pianoter une phrase, attendant que le message soit dit pour rabattre l’écran.

« Je ne parle qu’aux humains. »

Je ne comptais pas discuter avec une engeance, devenant de plus en plus méfiante. Il comptait savoir mes intentions, tenter certainement de me faire abandonner ma vengeance voire pire, essayer de me refaire prendre une vie normale, comme si rien ne s’était passé. S’il voulait avoir ses réponses, il devait emmener un humain ici, sinon l’interrogatoire allait être très long pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 20:02


  La situation n'avait pas l'air de lui faire peur pour le moment. Au contraire elle affichait un sourire narquois. Elle n'allait certainement pas le garder longtemps. Elle commençait à taper sur le clavier et la réponse fût vite dite. Ne parler qu'aux humains hein ? Elle avait même refermé l'ordinateur pour montrer qu'elle était sérieuse. Il répondit donc rapidement.

«  Soit. Nous allons donc avoir un problème. Parce qu'ici, ce n'est pas vous qui fixez les règles. Personnellement moi j'ai tout mon temps.   »

Pour le prouver l'ange croisa sa jambe sur l'autre et patientait. Hors de question de céder à une telle demande capricieuse, digne d'une enfant. Oh, Erëm pouvait aller très loin comme ça. Néanmoins il avait le question. Il tenta une autre approche… moins protocolaire.

«  Sérieusement, c'est quoi votre problème avec nous ? Ni lui ni moi ne vous avons fait quelque chose.  »

Oh, oui, il savait très bien ce qu'elle allait sortir mais bon. Cela ferait une discussion. Il n'avait vraiment pas l'air pressé. Il croisa aussi les bras et attendait une possible réponse. Sinon, cela pouvait bien durer des heures…. Sa blessure d'ailleurs avait commencé à cicatriser il pouvait le sentir, elle lui faisait moins mal même si cette douleur là n'était rien.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 20:23

Il osait me dire que je n’avais pas le droit ? Cela pouvait dire deux choses, soit s’était un organisme clairement illégal, soit j’étais sur leurs territoires. La seconde hypothèse me donnait quelques frissons. Face à un ou deux démons, je pensais avoir mes chances avec de la fourberie et de la folie. Il vint à prendre une posture d’attente. S’il voulait impérativement ses réponses, il allait devoir s’assurer que je puisse y répondre. Sa menace d’attendre ne me faisait pas peur.

Il prit alors le choix d’essayer de savoir pourquoi je l’avais lui et l’autre démon. Venant à mettre ma main sur mon visage, laissant voir des yeux fou, avec un sourire malsain. S’en suivit un visage hautain, venant à faire 1 avec main droite et tenter de faire des petite corne avec les index sur le haut de mon crâne. Il n’allait pas pouvoir bien comprendre ce que je voulais dire mais je m’en fichais. S’était un démon, l’autre aussi. J’avais toute les raisons de porter rancœur envers cette espèce.

Une fois ceci fait, je vins à tapoter l’index sur le portable avant de me détendre, montrant que je comptais bien attendre qu’un humain arrive. De toute manière, il pouvait tenter de me briser, ma haine arrivera toujours à me consumer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 16 Sep - 20:51

Elle n'était pas décidée à répondre. Elle avait fait un geste. Il ne le compris pas et ne l'interrogeait pas là dessus. Elle ne lui donnerait de toute façon aucune réponse. Plusieurs minutes passa. L'agent pianotait même sur son téléphone. Histoire de tenir silencieusement au courant ses supérieurs de ce qu'il se passait. Personne n'observait derrière la vitre teintée pour le moment. Et puis, comme ça il pouvait lui montrer qu'il s'en fichait d'attendre.

Ainsi, vingt minutes passèrent dans le vide. Le but d'Erëm était de la faire parler. Elle exécrait les démons. C'était clair. Alors il allait faire en sorte qu'elle grandisse un peu. Sinon, de toute façon, c'était terminé pour elle.

«  Vous n'êtes pas obligée de me répondre. Je vais vous expliquer quelque chose d'important alors ouvrez bien vos oreilles. Vous êtes actuellement dans les locaux d'une agence humaine gouvernementale mondiale top secrète donc le but est de garder le secret de l'existence des créatures surnaturelles, tout en protégeant les citoyens au besoin. Quelques démons, dont moi, pour des raisons politiques ou personnelles font parti de cette organisation. Lorsque l'agent Sorensen vous a parlé vous avez dit vouloir aider. Néanmoins si vous n'êtes pas capable d'être mature, de contenir votre colère, ou si vous ne savez que mettre tous les démons dans le même sac alors vous n'avez rien pour aider. Certains démons sont mauvais. Certains humains le sont aussi. Et alors ? Cela ne peut enterrer une race. Si le coupable avait été un humain, vous vous seriez suicidée en considérant que votre race est misérable ? C'est stupide comme raisonnement n'est-ce pas ? Pourtant je fais le même que vous. Le mot démon est trompeur. Nous n'avons rien à voir avec ces créatures des religions. C'est simplement la transcription de notre langue demon qui pourrait vouloir dire « humain » et rien de plus, rien de moins.  »

Et ça c'était dit. Oui il avait beaucoup parlé mais il avait besoin de mettre les choses au clair. L'ISMADD n'allait pas attendre cent cinquante ans.
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Lun 17 Sep - 22:51

Il venait à parler, encore et encore, je l’écoutais cependant, il pouvait toujours venir à dévoiler des faiblesses, sans s’en rendre compte. Il parlait d’un organisme mondial et top secret. Ils avaient donc délibérément fait le choix de m’emmener ici pour me faire taire. J’en étais presque certaine. Il venait à dire que cet organisme recrutait des monstres, cela me faisais doucement rire,  jusqu’à ce qu’il critique ma façon de faire, me désignant comme immature, le fusillant du regard. Si j’avais été si immature que ça, j’aurais certainement nié en bloc l’existence de ses monstres. Il me disait de réfréner ma colère, j’avais largement dépassé cette étape, je haïssais les démons et ce n’est pas une menace qui allait me faire changer d’avis. Il disait de ne pas mettre les démons dans le même sac ? Ho je faisais une légère distinction, entre les démons et le meurtrier, ce dernier allait avoir une mort atroce.  Il se mit à oser comparer les démons et les humains. J’avais pleinement conscience que les humains étaient plus faible que les démons, les humains devenaient mauvais pour diverse raison et non je ne comptais pas me suicider, pas avant d’avoir accompli ma vengeance en tout cas.  Si cela avait été un humain qui l’avait tué, j’aurais certainement eu plus de facilité à le retrouver. J’aurais certainement attaqué sa famille avant de m’attaquer à lui, histoire de bien lui faire mal. Il traitait le raisonnement de stupide, oui s’était idiot de se suicider alors que l’on veut tuer le meurtrier avant, après cela n’avait pas d’importance.  

Je vins à pousser un soupir, avant d’ouvrir l’ordinateur portable et me mettre à écrire. Il avait été au moins clair sur un point, si je voulais pouvoir tuer le meurtrier, j’allais devoir faire des concessions, aussi répugnante soient-elles. Je vins à marquer lettre par lettre.

« Si cela avait été un humain, j’aurais agis de la même manière. Un de votre espèce a commis l’erreur de me retirer ce qui m’était le plus cher, certains humains ont fait une guerre mondiale pour moins que ça. J’ai pleinement conscience de mes actes. Votre collègue n’a pas voulu me donner d’information, je suis allée en chercher par mes propres moyens. Que cela ait été un démon ou toute autres créatures sorti de l’imaginaire, je l’aurais contraint à répondre à mes questions. En effet j’ai voulu offrir mon aide, en échange de m’aider pour me venger, cela a été refusé par votre collègue, alors gardez vos commentaires sur le fait que je sois inutile.  Je ne demande qu’une chose, traquer le monstre qui a tué Béatrice, je n’ai que faire d’être une chienne de l’état et d’avoir une muselière, tant que je peux accomplir ma vengeance et le faire souffrir autant que ce qu’il m’a fait subir. »


Il y eut un temps mort avant que je n’écrive à nouveau.

«  Vous m’avez traité de femme immature, colérique. Vous avez mal cerné mon profil, démon. Je suis une femme qui n’a plus rien à perdre dans sa traque, et autre chose … Je ne suis pas en colère, je dégouline de haine. Je ne connais pas votre rôle ici, mais ne devriez pas plutôt profiter d’avoir une humaine assez cinglée pour rentrer dans le lard d’un démon, plutôt que d’essayer de brider cette hostilité ? »


S’il était assez intelligent, il avait compris que j’étais prête à mettre ma vie en jeu pour tuer ce monstre. Mais allait-il au moins comprendre cela ?  Quand je compare avec l’autre attardé qui ne savait pas écrire et parler l’anglais, je ne pouvais qu’avoir des doutes dans la compréhension de cette espèce.  Je ne comptais clairement pas montrer l’envie de sympathiser avec les démons, j’avais comprit que tous n’était pas mauvais, mais je m’en foutais, tout ce qui m’obsédais était ma vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Lun 17 Sep - 23:25

Jamais, si cela avait été un humain, elle n'aurait agit de la même manière. Et ça il en était certain. Certes, elle aurait certainement voulu torturer sa cible comme elle l'avait déjà prévu, mais elle n'allait pas prendre un humain innocent dans la rue pour lui poser des questions. Ça n'avait pas de sens. Ce démon était, du moins pour le moment, totalement innocent. Il ne préférait néanmoins pas débattre sur la chose. C'était inutile. Et puis, elle finissait tout de même par lui parler, même face à l'ordinateur. En soit, c'était déjà une victoire pour lui.

«  Tout d'abord je vais vous demander de m'appeler Agent Ray'sha. Démon n'est pas mon nom. Ensuite, je vais expliciter le rôle de mon collègue et le mien. Lorsqu'il est venu chez vous, l'Agent Sorensen a fait ce qu'on lui a demandé. Il a pris les informations qui n'avaient pas été communiquées à la police et il a aussi émis un jugement sur votre probable capacité à nous rejoindre. Néanmoins, il n'a pas l'autorité pour affirmer ou infirmer une possibilité de nous aider. Vu vos propos, il a demandé une enquête et une observation et vous a demandé de rester en ville. C'est là que j'interviens. A moi incombe le rapport pour spécifier votre état et votre capacité à rejoindre nos rangs. Je commençais ma mission d'observation quand je vous ai vu en train de torturer ce démon, et c'est là que je suis intervenu. Cette organisation est une agence secrète. L'on ne peut mettre quelque au courant juste par envie. Il y a des protocoles à respecter pour être certains de qui nous engageons .  »

Notre agent double (voire, triple) fit une pause. La situation avait été explicité. Cela était selon lui nécessaire pour qu'elle comprenne pourquoi.  Il reprit ensuite.

«  Au sein de cette organisation nous n'acceptons pas la justice populaire. Vous n'êtes pas la seule à qui un démon s'en est pris. Et pas non plus la seule humaine, d'ailleurs. Justement parce que vous ignorez tout de notre situation actuelle et de notre histoire. Mais je ne peux pas vous le reprocher. Si jamais vous rejoindriez nos rangs, et je dis bien si il vous sera formellement interdit de vous occuper vous-même de l'enquête de la mort de Béatrice, justement parce que vous y êtes impliquée personnellement. Elle est actuellement confiée à des agents compétents et confirmés et nous allons avancer grâce à votre description. Et vous semblez l'ignorer, ou alors vous la mettez de côté parce que ça vous arrange, mais les lois des états unis stipulent bien que la torture est interdite, quelle qu'en soit la raison. Et cela vaut pour les démons aussi. Votre haine personnelle vous a fait prendre une décision irrationnelle et vous a fait interroger et torturer un démon innocent qui n'avait rien demandé à personne. Et ceci n'est aucunement acceptable ni excusable, peu importe ce que l'un de mes pairs peut vous avoir fait. C'est justement parce que vous n'avez plus rien à perdre que vous êtes un danger. Vous n'avez peut-être rien à perdre, mais ce n'est pas le cas pour les gens autour de vous. Vous risqueriez de les mettre en danger. Vu les blessures qu'il avait, un autre démon l'a clairement attaqué avant. Personne ne l'aurait laissé partir sans le suivre. Cela veut aussi dire qu'il demandait certainement assistance. Vous avez profitez de sa faiblesse pour l'attraper mais un démon au meilleur de sa forme, vous ne pourrez jamais lui « rentrer dans le lard » comme vous dites. Parce que nos conditions physiques sont trop différents. Vous auriez pu lui porter assistance, lui poser des questions en toute honnêteté, tout en restant méfiante, parce que l'on ne sait jamais à qui on a affaire. Mais vous ne l'avez pas fait. Parce que votre haine vous a aveuglé. Alors non, je ne pense pas vous avoir mal jugée.  »

Le monologue du faux démon était à présent terminé. Il attendait une réaction. Il ne savait que faire pour le moment. A vrai dire le sort de la jeune femme était pour le moment entre les mains de celui que l'on soignait. Sa version était aussi importante.  
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Mer 19 Sep - 10:12

Il m(ordonnait de l’appeler par un statut et un prénom ? Soit s’il voulait que je fasse cela pour la forme je le ferais, il n’en restait que dans ma tête, démon suffisait amplement. S’en suivit une longue explication de son rôle et de celui de l’autre qui était passé avant. Je m’en fichais éperdument, le fait était là, ils m’avaient plus gêné qu’autre chose. Je ne fus pas étonnée d’avoir une personne qui enquête sur moi, après tout j’étais une personne sous traitement. Il semblait presque dire que j’étais la méchante dans l’histoire, être la vilaine sorcière du conte ne me dérangeais pas plus que cela, après tout s’était un démon qui avait fait germer cette graine de folie.

Je me mis à bouger furieusement quand il se mit à dire que je n’aurais jamais l’occasion de venger personnellement Béatrice. Tout cela n’était qu’une perte de temps au final. Si je les rejoignais je ne pourrais me venger, si je ne les rejoignais pas ils allaient certainement s’arranger pour que je ne puisse pas être dans leurs pattes. Il parlait des lois. Ha bon ? Les démons avaient aussi des lois ? Je n’en avais pas l’impression quand ce monstre a tué ma moitié. Il pouvait agiter autant d’article qu’il voulait, je m’en fichais. Face à une créature qui outrepassait la loi, il n’y avait certainement rien de mieux que de jouer à son petit jeu.

Il m’énervait à reprendre mes propos pour essayer de me faire culpabiliser, il essayait de faire quoi ? De me rendre toute douce ? Qu’il rêve ! Il disait que j’étais un danger, oui et alors ? Tout d’écoulais d’une action d’un démon et l’on tentait de me rejeter toute la faute ? Oui j’avais pleinement abusé d’un démon faible, oui je savais que je ne pouvais rivaliser avec un démon fort. Porter assistance à un démon me faisait sourire et puis quoi encore ?

J’étais étrangement calme de l’extérieur, mais intérieurement je bouillais. Venant à marquer.

« Si les démons ont des lois, comment vous expliquez que Béatrice soit morte, hein ?! Si vous êtes aussi efficace que la police, je mangerais les pissenlits par la racine que l’affaire ne serait pas résolu ou clos manque de temps et de volonté à y consacrer. J’ai conscience des lois, j’ai été l’assistante d’un avocat, je vous le rappelle juste au cas où, je sais que les démons ne figurent pas dans le code pénal et donc que la torture d’un tel être ne peut être une charge suffisante pour me condamner, un humain aurait été une autre histoire. J’ai aussi conscience qu’un démon en pleine forme aura plus de chance de me tuer, pourquoi croyez-vous que je l’ai maintenu faible ? Je suis certainement folle, mais pas suicidaire au point de me donner la mort par négligence. Je n’ai pas besoin de cours de bon sentiment, dans notre société cela ne sert qu’aux hypocrites. »


Je me mis à me reculer bien dans ma chaise. Cela ne faisait que tourner en rond. Au final leurs notations que je voulais les aider n’étaient que pour se faire bien voir. Ils me faisaient perdre du temps et allaient certainement s’arranger pour m’en faire perdre davantage. Je n’avais clairement ni l’argent, ni les contacts pour tenir face à cette organisation, j’avais marché sur une mine et maintenant il fallait que je réfléchisse à comment lever le pied dans que l’objet n’explose. Ho et puis merde ! Je me mis à réécrire.

« Apparemment vous vous êtes déjà fait une idée sur ma personne, alors autant ne pas tourner autour du pot des heures inutilement, j’ai autre chose à faire que vous écoutez. J’ai avoué mon ″crime″, mes motifs, vous voulez quoi d’autre ? Si vous vous en carré de mon aide, autant me condamner tout de suite comme ça je ressortirais vite. De toute manière, étant folle et sous médicament, je ne risque que de la prison au pire.«




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Jeu 20 Sep - 19:01

Erëm se demandait si ce n'était pas que de l'hypocrisie. Les humains avaient des lois aussi. Et pourtant ils les transgressaient. Ni les démons ni les anges ne pouvaient être parfaits. Sinon, il n'y aurait besoin d'aucune loi. Il avait bien l'intention de le lui dire mais attendait qu'elle termine. Il fallait dire que c'était un peu long. Elle avait donc compté sur l'absence de loi. Bien évidemment, cependant la demoiselle allait bien vite apprendre que l'ISMADD ne marchait pas ainsi, et qu'il y avait des lois. Dans tous les cas elle avait l'air de conclure leur discussion. Il fallait donc une décision. Avant ça il avait à répondre à ses premières interrogations, si vraiment cela en était.

«  Les humains aussi ont des lois. Et pourtant des humains en tuent des autres. L'ISMADD dispose des dernières technologies, de financements bien supérieurs à la police et d'un réseau tout aussi grand. Nous avons de nombreux alliés démons qui pourraient au moins reconnaître ce meurtrier. D'autres qui pourraient le retrouver. Néanmoins il est rassurant de savoir que vous ne vous jetteriez pas dans la gueule du loup inutilement.  »

Le ton de l'ange avait changé, il était plus calme et moins rude dans ses mots. Il continuait donc, allant vers une autre pente.

«  Mon but est de me faire une idée sur vous pendant cet interrogatoire. Aucun de nos agents ne sont parfaits. Moi le premier. Les lois ne sont pas votre priorité première. Il faudra qu'elles montent en grade dans votre esprit si vous voulez nous apporter votre aide. Vos émotions ne sont pas encore assez régulées. Bien que cela soit compréhensible, le trop ne doit pas interférer dans un travail. Surtout pas celui-ci. Il fallait cependant que je vous bouscule. Pour connaître votre tempérament. Autant passionné que têtu, je dirai. Sur ce, je fais une pause. J'ai des papiers à chercher. Je vous laisse quelques minutes.  »

Erëm se leva de sa chaise et ouvrit la porte. Il informa les soldats qu'il allait rapidement revenir et que l'un pouvait lui apporter un peu d'eau si jamais. Il envoya un message au service administratif et à une imprimante du couloir, reçu le fax qui s'imprimait. Il retourna ensuite à la salle d'interrogatoire. Cela avait duré environ 5 minutes. Il se rassied et déposa le « Contrat d'affectation hautement confidentiel » (tel en était le titre) devant la demoiselle, ainsi que le « Contrat de formation».

«  Ceci sont deux de nos contrats. Le premier vous affecte à l'ISMADD. Le deuxième concerne la formation qui aura lieu, généralement d'une période de 4 mois à 8 ou 9 mois, avec un référent qui se chargera de vous guider. Le temps est dépendant des expériences passées et sera aussi déterminé par différents tests. Ce que j'ai dis tout à l'heure est toujours valable. Si vous signez ces contrats vous serez affectée à l'ISMADD et donc devrez obéir à ses règles ; c'est à dire montrer le même respect aux humains qu'aux démons, et bien évidemment ne pas enquêter sur votre propre affaire. Vous serez néanmoins au courant une fois celle-ci terminée. Dépendant de votre comportement, un entretien avec cette personne pourrait vous être autorisé. Ce ne sont bien évidemment les seules règles, mais elles sont mentionnées dans ces contrats. Si néanmoins vous désobéissez à ces règles, dépendant de l'infraction commise, la case prison sera envisagée. Je vous laisse le temps de réfléchir à ce que vous voulez faire. Là vous pouvez me dire non, ou peut-être. Si c'est peut-être, vous pourrez réfléchir quelques jours dans des quartiers sécurisés que nous mettrons à disposition. Si c'est non, vous serez certainement emprisonné. Cela ne laisse pas beaucoup de choix, j'en conviens.  »

Parfois la prison de l'ISMADD était plus douce que de se lancer dans cette aventure et certains en avaient fait le choix.
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 10/09/2018

Plumes : 29

avatar
Alan Alice Winter
Humaine

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Sam 29 Sep - 0:17

Je l’écoutais me déblatérer des trucs idiots comme quoi les humains ne respectaient pas la loi pour tuer, je m’en foutais royal, comme je l’avais dit précédemment, si le meurtrier avait été un humain, je n’aurais eu aucune pitié, je serais certainement devenue un démon pour lui. Il me fit bien comprendre que cette organisation était plus puissante que la police, tant du point de vue armement que financer ou social. Cela me mettait en tête qu’ils avaient certainement la possibilité de m’enfermer à vie et cela ne faisait que me mettre en rogne. Il faisait clairement une grosse erreur en disant que je ne me jetterais pas dans la gueule du loup. Je n’étais pas suicidaire, mais j’étais prêtre à perdre des plumes dans cette recherche.

Il se mettait à continuer de parler, ce que je ne supportais pas els moulins à parole, surtout ceux qui avaient du pouvoir sur mon avenir. Il me disait me tester, que j’allais devoir mettre le respect de la loi dans mes priorité, qu’il est mignon. Si je devais respecter les lois je n’aurais même pas eu la possibilité de tomber sur ce démon et lui soutirer des informations, la loi n’était là que pour conformer, non diriger. Je vins à avoir un coup de sang en l’entendant parler que mes sentiments étaient instables, s’il désirait que je sois plus en ligne droite point de vue pic émotionnel il n’aurait qu’à me gaver de médicament. Il devait me bousculer, il avait juste réussi à me mettre en déséquilibre, car une fois tombée, j’aurais pu très certainement me jeter sur lui, ha non, s’est vraie que je suis attachée. Il vint à partir, me disant qu’il avait à chercher quelques papiers.

Je profitais du temps, seule, pour tenter de me défaire de ses liens, mais ils étaient résistants, devant stopper mon action quand je vis la clenche de la porte se tourner. Il revenait avec des papiers, venant à me les montrer, m’expliquant de quoi il s’agissait. L’un était un contrat de formation et l’autre un truc du genre « vous devez tenir votre langue ». Je me mis à avoir un rictus alors qu’il me dictait les choix.

Il n’y avait pas de demi-mesure, soit accepter, soit refuser. Si j’acceptais, je devais obéir, avoir une maudite laisse autour du cou, une laisse que je savais que je ne cesserais de ronger jusqu’à ce qu’elle lâche. Si je refusais, je serais à l’ombre. Je ne pouvais acceptée de me faire écarter de ma vengeance, mais dans un cas, j’aurais certainement une chance de l’atteindre avant eux, dans l’autre je ne serais qu’une spectatrice avec l’amertume de n’avoir pu le juger moi-même. Il n’y avait pas de bon choix, mais une seule était possible au final. J’étais furieuse intérieurement, sentant ma gorge être serrée par cette laisse invisible, je vins à écrire sur le clavier avec autant de délicatesse que possible.

« Où est le stylo que je signe ? Je pourrais continuer à prendre mon traitement ? »

Je comptais signer, cela allait me demander beaucoup d’énergie et certainement une bonne dose de médicament pour ne pas sauter au cou du premier démon à corne qui me passe sous le nez. Mais la chance, même infime, de croiser le meurtrier face à face, était déjà une récompense en soit. Je comptais jouer les bonne louves, mais je ne comptais pas limer mes crocs et mes griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrivée : 06/02/2018

Plumes : 183

Localisation : ISMADD

avatar
Erëm Mehara
ISMADD - Espion
Affaires humaines
Agent double

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    Dim 30 Sep - 17:22

Elle ne l'avait pas écoutée. Enfin, ce n'était sans doute pas la première personne. L'ISMADD décidait de donner du temps à certains et de mettre sous immense pression d'autres lors des arrestations. Il avait été décidé par ses supérieurs qu'elle aurait un ou deux jours pour mettre de l'ordre dans ses idées. C'était pour cela qu'il n'acceptait pas de « oui », mais de peut-être, mais aussi pour cela qu'il n'avait pas de stylo.

Elle posa néanmoins une question vis à vis de son traitement. Cela avait l'air important, si elle le mentionnait. Erëm se demandait d'ailleurs pourquoi l'ISMADD engageait ce genre de personne. A vrai dire si cela dépendait totalement de lui, il n'aurait pas fait surveiller ou accepter un dossier ou la personne n'était pas totalement stable mentalement. Enfin, si en allant dans l'ISMADD elle pouvait se calmer et avoir réparation alors il n'avait rien à dire. De toute façon en tant que démon et que sous-fifre, il n'avait rien à dire et l'acceptait.

«  Je n'en ai pas. Pour que vous puissiez réfléchir. Je vous l'ai dis vous aurez un ou deux jours pour vous reposer et mettre vos idées au clair, dans nos locaux. Concernant votre traitement, oui, aucun problème. Vous serez suivie par nos propre psychologues et psychiatres qui travaillent ici et sont donc habilités.  »

Rien que le fait qu'il s'agissait effectivement d'un démon et pas d'une hallucination, qu'on l'a croyait, cela pouvait changer la donne. Erëm se leva donc et détacha ses menottes de la table. Il restait bien évidemment méfiant et pour leur propre bien commun ne l'a toucha pas plus que nécessaire.

«  Je vais vous emmener dans vos quartiers, venez, suivez-moi.  »

Naturellement, il prit l'ordinateur ainsi que les papiers. Oh, elle pourrait les garder mais malgré l'attitude de la demoiselle il conservait une certaine politesse. Il ouvrit donc la porte. Les soldats les escortaient. Pour rejoindre les quartiers il fallait sortir du bâtiment, marcher jusqu'au bâtiment qu'à coté et aller au bon étage.
 


HRP : cette journée est bientôt terminée, d'ici 1/2 postes on va pouvoir faire une ellipse pour que tu donnes les papiers, ( et on ira poster à l'ISMADD) Erëm te fera visiter tout ça et t'expliquera pour les tests - tout en t'annonçant joyeusement qu'il sera ton référent.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauver un démon {Alice ; 17 janvier 2015}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EWA ROYAL RUMBLE 2015 - 27 JANVIER 2015 (Carte)
» INTRIGUE JANVIER 2015
» Recensement Janvier 2015
» 9 janvier 2015
» [Issy] Week-end Jeux Compétitifs Edge 18 janvier 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISMADD ::  Le monde des hommes  :: Las Vegas :: Périphérie :: Habitations-
Sauter vers: